Alain de Salaberry Président du Directoire Quantel : "On continue d'investir sur la distribution de nos matériels aux Etats-Unis".
Stratégie et perspectives de la société Quantel, spécialiste des technologies lasers

10 octobre 2014 10 h 18 min
+ de videos
212
Views
Loading the player...

Lors du Large & Midcap Event, organisé par CF&B Communication, la Web Tv a reçu Alain de Salaberry Président du Directoire Quantel.

Stratégie de Quantel, arbitrages d’actifs, marchés et perspectives.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alain de Salaberry, bonjour. Vous êtes le président du directoire de Quantel. On va parler avec vous de votre actualité. Vous rencontrez les investisseurs au Large & Midcap Event au palais Brongniart, vous leur parlez bien sûr de ce premier semestre. Est-ce que c’est significatif globalement en général le premier semestre de Quantel ou pas ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Alors il y a une saisonnalité c’est-à-dire que le deuxième semestre est toujours nettement meilleur que le premier. C’est vrai aussi bien pour le médical où les médecins ont tendance à attendre la fin de l’année pour savoir ce qu’ils peuvent acheter, quelles vont être les déductibilités fiscales, et même pour la partie industrielle où il y a beaucoup de queues de budgets. Donc c’est vrai, le deuxième semestre est toujours un peu meilleur, donc il n’est pas surprenant que l’on perde un peu d’argent premier et que l’on en regagne au deuxième, voilà.

Web TV www.labourseetlavie.com : Votre spécialité, c’est la technologie laser, donc dans ces différents domaines que vous avez évoqués. Sur le premier semestre, on voit une amélioration mais on est encore, on va dire, en petites pertes. Qu’est-ce qui s’est passé sur vos marchés ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Sur le premier semestre, on a la partie industrielle et scientifique qui a bien progressé, comme on l’avait annoncé et escompté. La partie médicale a montré une baisse, mais là, il y a des effets conjoncturels, des effets de base, et on a toujours, on a confirmé nos objectifs de croissance importante sur la partie médicale sur l’année. Donc là, le premier semestre a été marqué par l’annonce d’un nouveau produit, qui est l’Optimis Fusion, qui regroupe le Solutis et l’Activis, et qui apporte une petite nouveauté pour le marché, et on a des commandes qui dépassent nettement nos prévisions sur ce produit, donc un peu de retard pour les livrer qui devrait être résorbé, on l’espère, à la fin de l’année. Sur la partie industrielle et scientifique, on a sorti beaucoup de produits nouveaux, Photonics Ouest en début d’année, donc on a bien renouvelé la gamme. Et il y a un certain nombre d’applications qui se développent… qui se développent bien.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc la tendance reste favorable sur ce marché-là ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : La tendance reste favorable. Je parlais d’applications qui se développent bien, on a en particulier une application qui permet d’analyser la composition d’un corps, d’un alliage, d’un matériau, d’un minerai, en tirant dessus avec un laser et en regardant la lumière qui est émise, et on a en particulier un client qui fait cela de manière portable, ce qui permet d’aller facilement analyser la composition des métaux, qui est quelque chose qui est important niveau industriel. On en a un aussi sur Mars, dans le robot Curiosity, qui permet d’analyser la roche, là évidemment le marché industriel est plus faible mais, par contre, c’est une belle performance.

Web TV www.labourseetlavie.com : Voilà, je voyais au Mondial de l’automobile quelqu’un qui testait de l’alliage avec des pièces, donc on peut le faire de manière un peu plus scientifique ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Voilà, absolument.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les perspectives justement de l’entreprise, il y a eu aussi des arbitrages au premier semestre puisque vous aviez annoncé effectivement des activités non stratégiques, ça c’est en cours ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Donc là, on a vendu la partie dermato en 2012 à une société israélienne. En même temps que l’on vendait l’activité, on avait conclu un contrat pour fabriquer les produits jusqu’à ce que le transfert industriel se soit réalisé. Le transfert est maintenant fini. Le marquage C.E., qui est nécessaire pour faire des produits médicaux, est transféré et on fabrique les derniers appareils. Donc à partir du mois d’octobre, novembre, tout cela est terminé et on peut se concentrer sur nos deux activités principales, donc ophtalmo d’un côté et laser nanoseconde de l’autre.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc le fait que vous ayez été surpris finalement par ses commandes, vous dites : « cette année ce sera résorbé », c’est finalement bien ne pas pouvoir répondre, c’est plutôt bien de ne pas pouvoir… Cela veut dire qu’il y a des demandes mais…

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : C’est plutôt bien de ne pas pouvoir répondre.

Web TV www.labourseetlavie.com : Cela peut peser ponctuellement…

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Cela ne passe pas, voilà, il suffit… Il faut faire patienter les clients et ils l’acceptent volontiers et derrière on se récupère. Mais un laser, c’est un laser, c’est quelque chose de difficile à fabriquer et il faut du temps pour être vraiment en position de fabriquer des séries parfaites.

Web TV www.labourseetlavie.com : Toujours donc sur ces perspectives, il y a un sujet Refinancement que vous évoquez, donc d’ici le début de l’année prochaine, qu’est-ce qui est en jeu, là, sur ce refinancement pour vous ? Il faut que… ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Donc là on a le solde des Océanes que l’on a émises en 2007 à rembourser. Donc on est en train de monter une opération qui va nous permettre de le faire, sachant qu’il y a un certain nombre de financements qui arrivent en parallèle. Donc pour le moment les choses ne sont pas annoncées, on va les annoncer à court terme et pour les mettre en place, bien sûr, avant la fin de l’année.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc sur les perspectives sur l’ensemble de l’année, vous êtes confiant avec un deuxième semestre qui devrait être plus favorable de ce point de vue-là ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Tout à fait, qui sera normalement meilleur que l’année dernière. L’année dernière, on avait dégagé un petit bénéfice, si on enlève les scories de la cession dermato, le premier semestre est un peu meilleur que celui de l’année dernière, le deuxième semestre sera, j’espère, un peu meilleur que celui de l’année dernière. Donc on sortira un résultat normalement un peu meilleur que celui de l’année dernière.

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que 2015, du coup, cela pourrait être l’année de vraie reprise avec finalement c’est deux pôles aujourd’hui qui sont effectivement bien installés ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : On n’a pas encore nos budgets, on est en train de les faire, mais pour le moment les choses se présentent plutôt pas mal pour 2015.

Web TV www.labourseetlavie.com : Voilà donc avec… en tout cas il n’y aura plus ces effets… ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Il n’y aura plus ces effets négatifs, sachant que l’on a encore au moins un domaine où on continue à investir encore cette année qui est celui de la distribution de nos matériels médicaux aux États-Unis, où là on a monté une équipe de vente directe, donc qui prend un petit peu de temps pour se rentabiliser. L’année dernière, en 2013, on a progressé de 45 % grâce à cette équipe. On est encore en train de progresser et on devrait atteindre l’équilibre en 2015 sur cette activité qui est absolument majeure pour nous, il faut être sur le marché américain et il faut être grand là-bas, et cette nouvelle équipe nous permet de le faire.

Web TV www.labourseetlavie.com : Cela amènera forcément plus de marge par la suite en tout cas d’avoir cette… ?

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Avoir plus de marge, cela amène beaucoup plus de visibilité, cela amène des relations avec les médecins américains qui sont bien sûr regardés par le monde entier, oui, oui, c’est extrêmement important.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra cela. Merci Alain de Salaberry d’avoir été avec nous.

Alain de Salaberry, Président du Directoire de Quantel : Merci.

 

Print Friendly, PDF & Email