Erick Rostagnat Directeur Général en charge des Finances Gl Events : "Il faut proposer des offres innovantes aux entreprises".
Oddo Forum 2015 : Retour sur l'exercice et les perspectives du spécialiste de l'événementiel

15 janvier 2015 21 h 41 min
+ de videos
133
Views

La Web TV www.labourseetlavie.com présente au Oddo Forum 2015 organisé à Lyon le 8 et le 9 janvier a rencontré de nombreux dirigeants pour parler de l’année 2014 et des perspectives.

GL events, groupe intégré des métiers de l’évènement vient de publier son chiffre d’affaires de l’exercice.

GL « a enregistré en 2014 un chiffre d’affaires de 939,4 M€, en forte croissance de 16,1%. A taux de changes constants, cette croissance ressort à + 18,5% (958,9 M€). Cette performance témoigne de la qualité du maillage territorial du Groupe, de la qualité des équipes, de la force de ses référencements, de ses réseaux de commercialisation, de la valeur ajoutée de l’offre évènementielle désormais diffusée largement sur l’ensemble des continents ».

Nous parlons de cet exercice 2014 et des perspectives avec Erick Rostagnat Directeur Général en charge des Finances Gl Events

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Erick Rostagnat, bonjour. Vous êtes le directeurs général en charge des finances de GL events. Nous sommes avec vous au Oddo Forum 2015, vous rencontrez des investisseurs. Qu’est-ce que vous leur dites sur, on va dire, cette année 2014 ? On avait vu l’activité au troisième trimestre assez significative, 2014, c’est une année de croissance pour vous ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Oui, alors globalement, je crois que il faut rappeler que l’on a annoncé une croissance d’activité supérieure à 11 %. On ne peut pas parler des chiffres annuels qui vont bientôt sortir, mais on sera sans problème dans ce +11 %, porté par un certain nombre de très beaux événements. Je citerai très bien sûr la Coupe du Monde de football au Brésil où nous sommes intervenus sur 18 appels d’offres différents et puis on a terminé l’année en fanfare avec le sommet du COP 20 au Pérou où on avait un chiffre d’affaires de pas loin de 50 millions de dollars, donc de beaux événements. Et puis aussi je dirais que l’ensemble de nos salons, de nos événements récurrents, sur lesquels nous sommes intervenus bien sûr tout au long de l’année, et puis des manifestations accueillies. On a eu le très gros salon Pollutec il n’y a pas longtemps. Donc je dirais une année riche en très beau développement dans un monde de l’événementiel qui n’est pas, je dirais, dans une croissance très importante. Cela veut dire que GL events continue de tracer son chemin en prenant des parts de marché sur des très beaux événements.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc aujourd’hui on peut dire qu’il y a peut-être une différence entre l’international, avec peut-être plus de croissance sur les événements que vous avez rappelés, et la France ou l’Europe, il faut distinguer, on va dire, presque cette zone-là des autres zones ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Oui au niveau global, si vous voulez, mais cela n’empêche que pour nous la France a fait une bonne année, mais encore une fois, avec des innovations, des idées nouvelles, des solutions nouvelles proposées à nos clients, et je crois que ça c’est notre réflexion, on a eu la cérémonie des vœux à Lyon mardi et ce que l’on a expliqué aux gens, aux salariés qui étaient là, c’est que justement, je dirais, la force et ce qu’il faut pérenniser chez GL events, c’est cette capacité à innover et à prendre des parts de marché nouvelles, soit sur les produits, soit sur les clients.

Web TV www.labourseetlavie.com : On sait qu’au cours des dernières années vous avez beaucoup investi au Brésil notamment, on a parlé de la Coupe du Monde de football, qu’est-ce que vous en attendez sur les prochains mois justement du Brésil ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Sur le Brésil, il faut savoir qu’il y a encore un calendrier très fort puisque 2015, ce sont les Tests Events des Jeux olympiques, 2016 ce sont les Jeux olympiques, plus un certain nombre d’événements nationaux ou locaux. Donc on a encore des développements à faire. Vous savez que l’on a pris la concession du parc des expositions de Sao Paolo qui s’appelle maintenant Sao Paulo Expo et que l’on a des investissements à réaliser sur ce parc mais que ces investissements correspondent à une vraie attente des organisateurs de salons qui sont en demande de surfaces sur le Brésil, et notamment sur Sao Paulo, qui est le poumon économique du Brésil. Donc on attend du développement à Sao Paulo demain, même si le parc des expositions vit déjà tel qu’il est. Et puis on attend aussi des développements de nos nouveaux métiers, du métier de GL events Live au Brésil sur les événements. Je rappelle que l’on a fait une acquisition il y a deux ans qui s’appelle LPR qui est une société qui complète l’offre que nous avions au Brésil, plus l’impact Jeux olympiques, je pense que l’on a encore de belles années à faire au Brésil.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quand vous parlez de nouvelles solutions justement dans l’événementiel, concrètement cela veut dire quoi pour les clients ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Je vous ai cité l’exemple de ces stades modulaires, c’était quelque chose que nous ne faisions pas et qui correspond en fait à une demande de collectivités ou de clubs sportifs d’agrandir ou d’aménager leur enceinte sportive avec une solution moins chère, plus modulaire, plus modulable, et voilà. Et par exemple, c’est un savoir-faire que l’on a acquis progressivement sur de l’événementiel que l’on a su transposer sur du quasi pérenne. Donc c’est ce genre d’idées-là qu’il faut mettre en œuvre.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc quelque part, ce que l’on avait évoqué ensemble il y a quelques années, toutes ces synergies entre les différentes activités de GL events qui se mettent en place et qui permettent de répondre à la demande ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Oui, alors il y a d’une part les synergies entre les activités de GL events c’est-à-dire Exhibition, Live et GL events Venues, et puis aussi il y a des synergies commerciales c’est-à-dire je suis dans une division de GL events, j’ai un client, je réfléchis à ce que je peux lui proposer en plus. Je crois que cela fait partie vraiment de la démarche que l’on initie et puis, encore une fois, dans ces périodes un peu compliquées, je crois que le commerce doit être très présent chez chacun et tout le monde doit être commerçant. Je crois que c’est aussi cela qui peut faire la force d’une entreprise.

Web TV www.labourseetlavie.com : Là, vous n’attendez pas dans les prochains mois d’amélioration en Europe particulière ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Écoutez, je ne suis pas un prévisionniste économiste renommé, mais si on en croit ce que l’on entend, ce qui se dit, etc., je crois qu’il n’y a pas de raison de se dire que le marché européen va rebondir de façon significative. Ceci dit, même dans ce genre d’environnement, il y a toujours un moment où les entreprises, les institutions, doivent communiquer et donc il y a quand même des passages réguliers de communication. Encore une fois, il faut proposer des offres innovantes aux entreprises qui gèrent leurs coûts comme tout le monde. Je crois qu’il faut savoir le faire.

Web TV www.labourseetlavie.com : En 2015, il y aura des événements qui reviennent pour vous tous les deux ans, c’est le SIRHA notamment, donc ça ça fait partie des… on sait que ce sont des rendez-vous importants ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Alors, le SIRHA, oui, qui va progresser probablement d’environ 10 %. Le parc des expositions a été agrandi et le SIRHA va remplir complètement cet agrandissement. Cela veut dire que le produit SIRHA est un vrai beau salon, une vraie référence, et que l’on essaie en plus de développer des événements autour du SIRHA, et notamment cette année, on va essayer d’impliquer plus, je rappelle que c’est un salon B2B, mais que l’on va essayer d’impliquer plus la population de la région lyonnaise pour qu’il y ait une adhésion, il y ait une participation sur un certain nombre d’événements, notamment le tunnel Modes Doux de Lyon va être dédié pendant une soirée entière à une opération grand public qui sera assez superbe, oui.

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, il y a aussi le sujet effectivement financier pour vous, l’endettement, est-ce que… ? On sait qu’aujourd’hui les taux sont très bas, il y a peut-être des bons moyens de se refinancer, la dette, c’est un sujet pour vous aujourd’hui ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : C’est un sujet, c’est un sujet oui parce qu’il faut gérer cet endettement-là et comme le groupe a encore des idées de développement, donc il faut bien sûr l’intégrer. Il faut travailler sur tous les leviers possibles c’est-à-dire le besoin en fonds de roulement, c’est la gestion très fine des investissements, et puis, on l’a annoncé à plusieurs reprises, cela peut être parfois des désinvestissements, des fermetures de sites ou d’entreprises qui vont moins bien. Donc on est vraiment orienté sur ce sujet-là et de faire en sorte que le chiffre d’affaires et la rentabilité du groupe permettent aussi ce désendettement même si, encore une fois, les perspectives des deux ou trois années à venir font que l’on aura encore des investissements à réaliser, notamment au Brésil.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il pourrait y avoir des investisseurs, par exemple au Brésil, qui vous accompagneraient ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Oui, on en a parlé. Je dirais que l’on est toujours dans cette phase d’approche, rien n’est conclu à ce jour, mais cela fait partie des idées, oui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Erick Rostagnat.

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Merci

 

Print Friendly, PDF & Email