Filippo Mantegazza Président Solving Efeso : "On va continuer à faire des acquisitions".
Stratégie et perspectives de Solving Efeso spécialiste du conseil en stratégie

12 octobre 2014 19 h 11 min
+ de videos
341
Views
Loading the player...

Lors du Large & Midcap Event, organisé par CF&B Communication, la Web Tv a reçu Filippo Mantegazza Président Solving Efeso.

Retour sur l’actualité de l’entreprise en transformation depuis plusieurs années, comment évolue la stratégie, quelle croissance dans quelle zone et les perspectives ?

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Filippo Mantegazza, bonjour. Vous êtes donc le Pdg de Solving Efeso. On va parler avec vous ici au Midcap & Large Event de votre actualité. L’année 2014, pour Solving Efeso, elle se passe comment ?

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : On a eu une belle remontée au second trimestre 2014 et on a eu un démarrage un peu difficile, un peu en retrait, et on est lancé avec des nouvelles commandes, etc., pour terminer l’année au niveau de 2013.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous êtes un groupe de conseil, conseil aux entreprises, conseil aux groupes qui se transforment, quel est le savoir-faire justement de Solving Efeso ?

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : Nous sommes un groupe de conseil en stratégie et organisation. Nous sommes présents au niveau global, avec 26 bureaux et avec 450 consultants. Nous avons des clients qui sont des leaders dans leur secteur, qui sont des grandes entreprises, et avec une fidélité et une récurrence très importante au-delà de 90. Nous sommes un peu spéciaux dans le sens où nous avons un modèle de conseil qui est très développé parce qu’innovant après la crise des années 2002-2009, dans lequel on donne à nos clients un support un peu différent pour vraiment transformer de façon profonde et soutenable leur entreprise. Qu’est-ce qu’il y a dans notre modèle ? Il y a plus d’expertise, donc nos consultants sont plus vieux que les consultants des cabinets traditionnels. Il y a plus d’autonomie et plus de ownership, donc on laisse plus un rôle plus fort aux dirigeants de l’entreprise, et il y a un ratio coût/bénéfice optimisé, beaucoup plus favorable. Donc il y a des différences aussi dans la façon de faire. Il y a par exemple cibler beaucoup l’action, donc pour nous l’action, c’est là que l’on trouve le résultat, c’est là que l’on trouve le changement. On a une approche qui combine l’existence stratégique, opérationnelle, et (…) des ressources humaines d’une façon constante. On a un travail collaboratif avec l’entreprise que l’on appelle Tandem pour bâtir leur autonomie et on a un énorme effort à développer de la connaissance qu’ensuite on partage avec nos clients pour les développer.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quel est aujourd’hui le défi pour vous ? C’est d’être peut-être reconnu dans certains des endroits où vous n’êtes pas encore assez grand peut-être que par rapport à d’autres cabinets ? Quel est le défi principal que vous avez à faire ?

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : Justement nous avons un défi important qui est notre croissance parce que, comme vous dites, nous on a fait, en 2013, 66 millions d’euros, donc on avait une croissance entre 2010 et 2013 très bonne de 9 %, le marché a fait 4, donc c’est le double du marché. Et nous avons entre-temps amélioré nos résultats, on a doublé la profitabilité et on a eu 10,2 % au premier semestre, mais sûrement on a un potentiel dans notre installation, dans notre savoir-faire, dans notre approche, pour faire plus de croissance, ça c’est le défi le plus important pour nous.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a aujourd’hui sur toutes les zones finalement des besoins par rapport au métier que vous proposez ?

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : Oui, sûrement. Je dirais que notre approche est très résonnante avec les zones où le marché est plus mûr parce que les entreprises ont plus évolué et les besoins ont plus évolué. D’autre part, dans les pays émergents, il y a un potentiel énorme parce que le conseil est en train de rentrer dans leur culture et donc la croissance est plus forte. Et il y a des marchés importants sur lesquels nous avons des parts de marché plus petites dans lesquels on essaie de faire de la croissance. Par exemple aux États-Unis, nous avons fait trois fois le chiffre d’affaires de 2010 en 2013. En Asie, on a fait 72 % de croissance depuis 2010 et 2013. Donc il y a vraiment un potentiel qui est lié à notre présence dans les marchés aux différents stades d’évolution et dans les marchés importants.

Web TV www.labourseetlavie.com : Qu’est-ce que l’on peut dire sur la situation financière de Solving Efeso en 2014 ?

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : On peut dire que l’on a eu 10,2 % d’ebitda au premier semestre même avec un chiffre d’affaires qui était un peu en recul par rapport à l’année passée. On a un système administratif qui était capable de contrôler les coûts et de gérer les investissements parce que pour nous la croissance est importante, donc il faut se préparer toujours à faire des évolutions. Donc on est content de ce que l’on a fait du point de vue performance économique au premier semestre et on est ambitieux pour faire mieux.

Web TV www.labourseetlavie.com : Aujourd’hui, les investisseurs qui voient la transformation, qui peut-être s’interrogent sur la croissance, sur la rentabilité de l’entreprise, justement sur le potentiel, qu’est-ce que vous leur dites aujourd’hui ? 2014, Solving Efeso, vous avez fait déjà une bonne partie du chemin ?

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : Il faut regarder le chemin sur plusieurs années je pense. Comme je l’ai dit, on a fait 9 % entre 2010 et 2013. 2014 va être une année de préparation plus qu’une année de résultats. Il y a eu des problèmes spécifiques qui ont touché la première partie de l’année. On a eu de beaux contrats qui sont arrivés et qui sont en train de se lancer dans l’année. Donc je pense qu’il faut regarder sur le long terme, oui la croissance est là, 2014 c’est une étape avec… On veut en tout cas avoir une croissance en 2014 et on veut la faire plus élevée du marché. Voyons si on arrive à relever le challenge.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de la croissance, la stratégie de croissance, est-ce qu’il y a pour vous des opportunités de croissance externe ou est-ce que vous êtes sur de la croissance organique ? Comment vous allez… ?

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : Notre stratégie de croissance est assez agressive. Donc il y a trois lignes, trois piliers. La première, c’est comme je le disais avant, on a une structure, une présence (…). Il y a des grands et des petits et ils sont bien positionnés sur des marchés importants. Donc là il y a un potentiel de croissance et il y a des pays avec un potentiel de croissance en termes de parts de marché sur lesquels on va jouer. La seconde, comme vous dites, ce sont les acquisitions. On a fait cinq acquisitions de 2010 à 2014 et on va sûrement continuer à faire des acquisitions avec une ligne géographique, donc renforcer les pays, avec une ligne sectorielle et avec une ligne professionnelle parce que l’on veut utiliser les acquisitions aussi pour avoir toujours une entreprise qui a la réponse aux demandes du marché. Et pour exemple, la troisième ligne sur laquelle on travaille, c’est le secteur, et aujourd’hui on peut voir des secteurs comme le healthcare qui a le double de croissance que les marchés. La finance continue à avoir une croissance de 50 % de plus que les marchés. Donc il faut que nous, on soit présent mais faible dans le secteur que l’on puisse être plus présent sur ce secteur-là.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Filippo Mantegazza d’avoir été avec nous.

Filippo Mantegazza, Pdg de Solving Efeso : Merci de m’avoir invité. À bientôt.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 12 octobre 2014.

 

Print Friendly, PDF & Email