Vincent Bastide Directeur Général Groupe Bastide : "Un modèle avec une croissance organique à deux chiffres".
Oddo Forum 2015 : le groupe vient de réaliser une acquisition en Belgique

22 janvier 2015 6 h 36 min
+ de videos
295
Views
Loading the player...

La Web TV www.labourseetlavie.com présente au Oddo Forum 2015 organisé à Lyon le 8 et le 9 janvier a rencontré de nombreux dirigeants pour parler de l’année 2014 et des perspectives.

 

Le groupe spécialiste dans le domaine de vente et de locations de matériel médical et la prestation de services à domicile se développe aussi à l’international.

Nous parlons de la stratégie avec mon invité Vincent Bastide Directeur Général Groupe Bastide.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Vincent Bastide, bonjour. Vous êtes le directeur général du Groupe Bastide. On va parler avec vous de votre actualité au Oddo Forum 2015, vous rencontrez des investisseurs. Bien sûr, vous venez d’annoncer une acquisition, on va en reparler dans quelques minutes, mais d’ores et déjà qu’est-ce que vous leur dites, vous, de cette année 2014 pour Bastide ?

Vincent Bastide, directeur général du Groupe Bastide : 2014 s’est plutôt bien passé. On est sur une dynamique qui a été assez favorable. Vous savez que l’on est en exercice décalé c’est-à-dire que on clôture notre exercice au 30 juin et on l’entame donc au 1er juillet. Donc pour l’exercice précédent, on a clos avec un chiffre d’affaires à 152,1 millions d’euros et là pour le premier trimestre qui a déjà fait l’objet d’une publication qui lui se déroule sur le second semestre de l’année civile, on est sur une croissance qui est de l’ordre d’un peu moins de 14 %, donc qui est tout à fait en ligne avec nos prévisions, avec un organique et un développement à 11,4 %, donc il se passe plutôt favorablement par rapport à ce que nous avions envisagé.

Web TV www.labourseetlavie.com : Le Groupe évolue toujours, on rappelle que vous êtes donc dans le domaine de la vente et de location de matériel médical et puis de prestations également sur ce que l’on appelle l’hospitalisation à domicile. L’activité justement sur ces différents métiers, entre les pôles que vous avez mis en place, l’organisation de franchises aussi, comment évolue le Groupe Bastide en ce moment justement ?

Vincent Bastide, directeur général du Groupe Bastide : On a maintenant, il y a quelques années, pris la décision de se renforcer dans des activités plus médicalisées telles que l’assistance respiratoire, la nutrition-perfusion, donc cette tendance elle suit son cours. Elle représente à peu près, ces activités-là, maintenant à peu près 40 % de notre chiffre d’affaires. Sur les activités Magasins Maisons de retraite, on est sur 60 % de nos activités, de notre volume d’affaires pardon. Donc aujourd’hui, je dirais qu’il y a une volonté qui est de mettre un développement plus intensif sur les activités d’assistance respiratoire et de nutrition-perfusion en maintenant, pour autant, une évolution très favorable puisque on voit que l’on a une croissance supérieure à 14 % sur l’activité de maintien à domicile en parallèle parce que on a des partenariats qui évoluent favorablement auprès de nos clients institutionnels Maisons de retraite, parce que globalement on a mis en place aussi une politique de prise de parts de marché sur les activités Hospitalisation à domicile, HAD en fait, au niveau du réseau des magasins qui nous ont fait passer de 1,5 millions d’euros à plus de 4 millions d’euros sur ces activités-là, donc qui porte la dynamique du réseau des magasins. Donc globalement une évolution de toutes les branches de nos métiers qui va dans une tendance positive, donc c’est ce qui est assez motivant et assez encourageant pour nous en fait.

Web TV www.labourseetlavie.com : On peut se dire puisque vous parlez de pôle spécialisé au sein du Groupe ?

Vincent Bastide, directeur général du Groupe Bastide : Les pôles spécialisés ont été mis en place au niveau prestations pour les métiers d’assistance respiratoire et nutrition-perfusion parce que nous étions confrontés à une concurrence de pure player, donc d’acteurs spécialisés. Donc c’est pour cela que pour organiser l’entreprise, au travers de sa nouvelle concurrence, nous avons mis en place des pôles spécialisés pour ces métiers-là. Donc maintenant les structures sont en place, elles fonctionnent bien et nous ont permis d’avoir une qualité de prestations, de services auprès de nos patients et de nos prescripteurs qui sont maintenant à un niveau supérieur et qui vont dans le sens des chiffres que nous délivrons en termes de croissance et d’activité.

Web TV www.labourseetlavie.com : Revenons donc sur cette acquisition toute fraîche en Belgique, donc la société s’appelle Dyna-Médical, qu’est-ce qu’elle apporte justement au Groupe Bastide ?

Vincent Bastide, directeur général du Groupe Bastide : Elle nous permet effectivement d’arriver à un niveau de parts de marché supérieur dans cette zone géographique. En cumul, en année pleine on est sur une tendance de 7 à 8 millions d’euros de chiffre d’affaires sur la Belgique aujourd’hui. La première acquisition a été faite en octobre 2013 avec Dorge Medic qui portait le niveau d’activité à 3,2-3,3 millions d’euros de chiffre d’affaires. Donc là aujourd’hui maintenant on est sur une part de marché qui est plus conséquente. On peut également souligner une vraie complémentarité entre Dorge Medic et Dyna-Médical puisque Dorge Medic a plutôt une vocation de prendre en charge les patients à domicile ou en maison de retraite sur de la mobilité réduite là où Dynal-Médical intervient plus sur l’approvisionnement, la fourniture des établissements eux-mêmes. Donc finalement, ces deux entités, elles peuvent être complémentaires puisque Dyna-Médical peut apporter à Dorge des clients et inversement. Et puis, en parallèle, ces activités, ces branches, ces filiales ont pour également vocation d’accompagner un de nos clients qui est présent sur un certain nombre de zones géographiques en Europe pour nous permettre effectivement d’optimiser ce partenariat avec ce client Maisons de retraite avec qui nous avons maintenant une relation depuis plusieurs années.

Web TV www.labourseetlavie.com : Aujourd’hui justement avec vos différentes activités que l’on a évoquées, donc à la fois historiques et puis les développements que vous avez faits donc dans cette partie médicale, quels sont les effets de leviers concrets que vous pouvez mettre en place, que vous allez mettre en place, je dirais, au cours des prochains mois ?

Vincent Bastide, directeur général du Groupe Bastide : Sur l’évolution des marges vous voulez dire par exemple ? Aujourd’hui au niveau des marges, la ligne directrice qui a été donnée de renforcer les activités assistance respiratoire et nutrition-perfusion porte ses fruits puisque on constate aujourd’hui, au travers de l’exercice précédent, que notre marge opérationnelle est passée de 6,5 points à 7 points quasiment de marge opérationnelle, si on arrondit un peu les choses. Donc on voit que l’effet bénéfique est en train de se produire. En parallèle, on a mis en place également aussi un process de transfert d’un certain nombre de sites intégrés en franchise, on doit être à peu près à une petite dizaine qui ont été déjà transférés de réseau intégré à la franchise, qui font qu’aujourd’hui ces sites avaient une rentabilité qui était nulle ou négative par le passé, le fait de les confier à des franchisés permettra de les développer plus rapidement parce que, du coup, les franchisés vont pouvoir s’investir pleinement sur ces missions-là et nous évitent effectivement d’enclencher des recrutements que nous aurions dû faire pour soutenir la présence de ces magasins. Donc cette stratégie également aussi a pour vocation de travailler favorablement sur l’évolution des marges, ce qui est d’ailleurs en train de se matérialiser par les résultats que nous délivrons maintenant depuis plusieurs semestres.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté des perspectives justement, qu’est-ce que vous attendez peut-être à nouveau… dans les prochains mois… en termes d’évolution pour le Groupe Bastide ?

Vincent Bastide, directeur général du Groupe Bastide : On travaille toujours activement sur l’étude de dossiers en croissance externe. Il est probable que l’on puisse éventuellement analyser une cible très rapidement sur l’Allemagne, donc cela ferait éventuellement partie d’une zone géographique complémentaire à essayer d’explorer. On continue évidemment d’agir avec beaucoup d’insistance sur les paramètres de gestion. Aujourd’hui on a une CapEx qui est relativement importante parce que, comme nous délivrons une croissance organique sur l’activité locative qui est assez soutenue, du coup cela consomme de la CapEx, donc de l’investissement, et c’est la raison pour laquelle effectivement aujourd’hui on a un acte de gestion assez suivi, assez soutenu, pour contrôler l’évolution de cette CapEx qui va impacter évidemment très directement le besoin de fonds de roulement. Donc c’est ce qui fait que, dans l’immédiat, on est très vigilant sur ces indicateurs, l’idée étant de proposer un modèle avec une croissance organique à deux chiffres, donc de l’ordre de 10 à 11 %, soulignée par un peu de croissance externe quand les opportunités s’offrent à nous, tout en maîtrisant des indicateurs de gestion qui soient quand même prudents et qui soient sains, donc en essayant de faire en sorte de ne pas dépasser finalement les 98-100 % de gearing. Donc ce sont les priorités que nous nous sommes fixés sur lesquelles nous travaillons activement à l’heure actuelle.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec Vincent Bastide.

Vincent Bastide, directeur général du Groupe Bastide : Merci.

 

Print Friendly, PDF & Email