Yann Coléou Directeur Général Korian - Medica : "Nous serons attentifs aux opportunités d'acquisition".
Oddo Forum 2015 : Le nouveau profil du groupe dans le secteur des résidences médicalisées

22 janvier 2015 7 h 00 min
+ de videos
310
Views

La Web TV www.labourseetlavie.com présente au Oddo Forum 2015 organisé à Lyon le 8 et le 9 janvier a rencontré de nombreux dirigeants pour parler de l’année 2014 et des perspectives.

 
Retour sur l’actualité de l’entreprise, avec la fusion Korian – Medica, opportunités de croissance et stratégie mise en place.

Nous en parlons avec Yann Coléou Directeur Général Korian – Medica.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Yann Coléou, bonjour. Vous êtes le directeur général de Korian-Medica. Nous sommes avec vous au Oddo Forum 2015 où vous rencontrez des investisseurs. Alors cette année bien sûr pour vous, c’est le résultat de la fusion de vos deux entreprises, qu’est-ce que vous en dites aujourd’hui c’est-à-dire que l’essentiel a été fait, ce que l’on appelle la fusion et l’effet concret de la fusion ?

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : Alors, 2014 a été en effet pour Korian une année d’intégration, l’intégration de Curanum en Allemagne, de Medica en Belgique, de Medica en France et en Italie, donc on a été dans une année qui nous a fait doubler de taille avec ces différentes intégrations. Aujourd’hui, la majorité en effet du travail est derrière nous c’est-à-dire que, d’un point de vue opérationnel, on est organisé. Il nous reste deux sujets exactement, deux, trois sujets dans le domaine de l’informatique et puis dans la négociation, on va dire, d’accords avec les partenaires sociaux. Mais sinon, aujourd’hui, d’un point de vue purement opérationnel, l’entreprise est en ordre de marche. On a d’ailleurs plutôt été satisfait puisque on n’a pas eu de trous d’air ou de ralentissements, notre principal indicateur, c’est le taux d’occupation, et le taux d’occupation a continué à croître, y compris dans une année d’intégration, donc globalement une bonne année et une année qui s’est bien déroulée avec une vraie satisfaction et un vrai beau travail de la part des équipes.

Web TV www.labourseetlavie.com : Aujourd’hui, on rappelle que vous êtes dans le secteur de la prise en charge donc avec effectivement différentes activités, les maisons de retraite médicalisées, c’est l’essentiel de l’activité. On parle souvent de la conjoncture économique, quand on voit les différents acteurs du secteur dont vous, on a l’impression que cela reste une activité qui est en croissance, on dire, récurrente c’est-à-dire qu’il y a un besoin de fonds ?

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : Il y a plusieurs éléments, enfin en tout cas il y en a deux grands, deux grands éléments, qui font que l’on est dans un secteur qui continue à se développer. D’abord, on est directement corrélé à la démographie et donc il se trouve que nos aînés vieillissent de plus en plus longtemps et donc il y a de plus en plus de personnes âgées sur terre. Il y en a un milliard actuellement sur terre, il y en aura deux milliards en 2050, donc il y a une vraie visibilité, une vraie prévisibilité de notre activité, donc ça c’est un premier élément qui prouve qu’il y a de la croissance en perspective. Et puis il y a un deuxième élément qui prouve aussi que l’on est plutôt résistant et résiliant aux difficultés économiques, c’est que notre métier est un métier très utile. Vous ne pouvez pas repousser l’acte, l’acte d’achat, vous voulez acheter une montre, vous n’avez pas trop de sous, vous pouvez le faire l’année prochaine. Là, quand vous vous êtes cassé la jambe ou quand vous avez votre grand-mère qui commence à être un peu désorientée, il faut trouver des vraies solutions, des vrais services, soit à domicile, soit en institution, et donc ce sont des services que vous ne pouvez pas repousser. Donc l’utilité du service fait que, alliée à la démographie, fait que on est sur un secteur qui se développe.

Web TV www.labourseetlavie.com : On peut dire qu’il y a eu dans votre secteur consolidation en France, mais on a vu aussi des acteurs aller en Allemagne, on va dire presque au galop les uns et les autres, qu’est-ce que vous pouvez dire justement de ce marché allemand ?

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : D’abord cela m’a fait plaisir parce que Korian a été le premier à aller en Allemagne. On a fait une OPA amicale en Allemagne sur Curanum et on avait plutôt des concurrents qui regardaient le marché allemand avec un peu de suspicion. Aujourd’hui, je vois avec plaisir que tout le monde est intéressé par le marché allemand, tout simplement parce que l’Allemagne est le plus grand pays d’Europe, ça c’est un fait, avec une économie qui est, on en parle presque tous les jours à la télé, à la radio, une économie qui est en bonne santé. Il se trouve qu’ils ont une démographie particulière c’est-à-dire que, si on prend l’exemple français, on a eu un baby-boom après la seconde guerre mondiale, en Allemagne ils ont eu un double baby-boom. Ils ont eu un baby-boom après la première guerre mondiale et un autre après la seconde guerre mondiale, et ce qui fait, qu’en termes de démographie, ils vont devoir créer 200 000 lits de maison de retraite dans les 10 ans qui viennent, donc un pays qui est important, une démographie qui est, on va dire, soutenue par rapport aux personnes âgées, une économie qui est florissante et cela nous donne pour nous des potentiels extrêmement importants et c’est la raison pour laquelle aujourd’hui un certain nombre d’opérateurs sont en train de regarder le marché de l’Allemagne avec beaucoup d’attention et nous, on est particulièrement fier d’être leader en Allemagne.

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que le portefeuille d’activités tel qu’il est en France a vocation à aussi se déployer en Allemagne ? C’est le même type d’activité ?

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : On a quatre grandes lignes d’activité. On a des maisons de retraite médicalisées, on a des résidences services, on a des cliniques de soins de suite et on a du service à domicile. En Allemagne, il y a une ligne de services que l’on n’a pas qui sont les cliniques de soins de suite et je pense qu’il est assez peu probable que l’on se développe sur ce secteur d’activité en Allemagne parce que le potentiel est tellement important sur les résidences services, les maisons de retraite médicalisées et le domicile, que l’on va plutôt se focaliser sur ces trois lignes de services-là.

Web TV www.labourseetlavie.com : Comme toujours quand il y a ce style d’opération, de fusion-rachat, et pour vous comme pour les autres, la question du nombre de lits, de l’optimisation de votre portefeuille, est un point clé bien sûr pour les questions de rentabilité, à peu près 8000 lits que vous pourriez… qui sont non exploités ?

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : Il y a aujourd’hui 8000 lits qui sont à créer ou à rénover de façon à améliorer, ou la croissance du chiffre d’affaires ou la croissance des résultats. Donc c’est ce que l’on appelle dans notre jargon du métier, le pipeline, donc on a un pipeline embarqué de près de 8000 lits aujourd’hui qui nous laisse, en effet, des perspectives de croissance, et de nos résultats, et de notre chiffre d’affaires pour les deux, trois, quatre ans qui viennent.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour vous, sur la partie immobilière qui est un point important pour tous les acteurs du secteur, quelle est la stratégie que vous présentez justement ?

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : On a une spécificité, c’est que notre objectif, c’est d’être ce que l’on appelle asset light c’est-à-dire que l’on n’a pas la volonté d’être, on va dire, chargé en immobilier, on n’a pas pour objectif d’être propriétaire de notre immobilier. Donc cela veut dire que l’on loue notre immobilier. On a aujourd’hui 20 % de notre parc qui est détenu en propre par Korian et 80 % qui est externalisé, et l’objectif est de rester dans des ratios comme cela et tous les nouveaux projets que l’on est en train de faire sont faits avec un modèle d’externalisation de l’immobilier. On veut se focaliser sur notre corps business et on ne veut pas être une foncière.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les perspectives de 2015, il pourrait y avoir d’autres acquisitions ? Vous pourriez être en phase justement d’autres opérations externes ?

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : C’est toujours difficile de parler d’acquisitions. Je peux vous donner l’exemple de cette semaine puisque, ou de la semaine dernière exactement, puisqu’on a fait l’acquisition d’un groupe de maisons de retraite en Allemagne, d’une dizaine de maisons de retraite en Allemagne. Donc oui, on va être attentif à la fois saisir les opportunités pour des acquisitions et aussi à saisir les opportunités pour faire de la création d’établissements.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Yann Coléou d’avoir été avec nous.

Yann Coléou, Directeur général de Korian-Medica : Merci à vous.

 

Print Friendly, PDF & Email