Laurent Pancé Gérant Palatine Asset Management : "Sur les petites et moyennes capitalisations, il y a eu des prises de bénéfices".
Revue de détails sur les Small et MidCaps : Stratégie d'investissement

16 septembre 2014 9 h 12 min
+ de videos
179
Views

Bourse : le comportement des investisseurs a-t-il été particulier sur la classe d’actifs PME-ETI, les Small et Midcaps ?

Tour d’horizon sur cette classe d’actifs, bilan PEA_PME, choix de valeurs.

Mon invité est Laurent Pancé Gérant Palatine AM.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Laurent Pancé, bonjour. Vous êtes gérant chez Palatine Asset Management. On va parler avec vous du secteur des small et mid cap. Peut-être pour commencer un bilan de cet été. On a vu sur des grandes valeurs un certain nombre de corrections, sur les mid cap comment cela s’est passé ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : La même chose, la même correction mais pratiquement il ne s’est rien passé cet été puisque en fait si on considère que l’été c’est grosso modo juillet août, on est parti à début juillet d’une valorisation sur les mid and small à + 11 % depuis le début de l’année, on a glissé à début août à 0, donc une chute totale, pour revenir à fin août à 8 % grosso modo. Donc je ne dis pas que l’on est revenu au point de départ mais c’est presque le cas. En étant à 8 %, on est à peu près au niveau du mois de février. Donc au niveau du mois de février jusqu’à fin août, on a six mois. Pendant ces six mois, il s’est passé quand même un certain nombre de choses. On a quand même eu deux fois des résultats, les résultats annuels et les résultats semestriels, y compris et surtout sur les petites et moyennes capitalisations, et sur ces dernières en plus, il existe un biais structurel puisque on a eu la création du PEA PME. Donc en fait sur les petites et moyennes capitalisations, vous avez eu un certain nombre de prises de bénéfices parce que les grosses capitalisations avaient décroché, donc cela a fait pareil, mais le billet macro-économique des petites et moyennes capitalisations n’est pas aussi prononcé puisque, s’il y a prise de bénéfices, elle ne sont pas autant touchées par la macroéconomie parce que ce sont essentiellement des valeurs de niche.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on pourrait dire qu’effectivement plus des questions techniques que des questions fondamentales par rapport à la fois à leurs résultats et à leur croissance ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : Fatalement puisque c’est remonté, donc c’est vraiment… On est toujours dans cette fabuleuse surréaction du marché, on l’a vu le 8 août où tout était vendu pour remonter au fur et à mesure après. On surréagit, on est dans la finance, on a eu une bulle avec les introductions en bourse également au premier semestre puisque pratiquement il n’y a qu’un 10e de ces introductions en bourses qui se sont bien passées. Sur les 30 introductions, il y a deux, trois succès et puis il y a… tout le reste ce sont des échecs. Donc encore une fois, on est dans le domaine de la finance.

Web TV www.labourseetlavie.com : Cela veut dire qu’il faut être vigilant, qu’il faut encore plus peut-être qu’habituellement faire le tri dans toutes ces valeurs ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : La sélection de valeurs, c’est toujours la méthodologie de gestion qui apporte le plus de résultats. Pour autant, on peut travailler les flux puisque si vous avez des variations, donc une volatilité sur le marché, rien ne vous empêche quand tout se passe bien de tirer profit de cette volatilité.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors effectivement, le PEA PME il était attendu, ce PEA PME, on peut le dire, il est arrivé tardivement. On a eu des effets, on se souvient, en fin d’année dernière sur les valeurs avec des sacrées performances pour un certain nombre d’entre elles, on en est où justement ? Est-ce que cet effet est retombé ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : En effet, il y a eu beaucoup d’anticipation puisqu’il faut pratiquement remonter à il y a un an, au mois de septembre 2013, avec l’évolution vers un PEA PME. Donc on a commencé à voir si ces petites et moyennes capitalisations qui augmentaient, donc les gérants qui prenaient date, qui constituaient des portefeuilles, il y a eu des nouveaux portefeuilles, il y a eu des portefeuilles transformés. Donc maintenant est-ce que c’est un succès ? Le décret a été promulgué au mois de mars. Entre le mois de mars et le mois de juillet, on ne peut pas dire que le marché il est véritablement boosté. On a vu ce qui s’était passé précédemment cet été. Alors, en termes de performances, il y a eu l’anticipation, point à la ligne. Alors après, en termes de souscription, on en attendait beaucoup plus qu’on attendait sur le marché pratiquement 2 milliards de souscriptions nouvelles grâce à ce PEA PME. Je constate que l’on est à peu près à 200 millions. Donc la définition du succès quand on fait 1/10ème, elle n’est pas là, en tout cas elle n’est pas là en termes de souscriptions. En termes de performances, on voit c’est en train un petit peu le changer, on est en train un petit peu de remonter, mais de toute façon les petites et moyennes capitalisations font pratiquement toujours mieux que les grosses capitalisations. Donc le PEA PME, pour le moment, ce n’est pas un succès.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on pourrait dire qu’aujourd’hui l’enveloppe fiscale en tout cas n’a pas encore complètement fonctionné. Cela a quand même servi un certain nombre d’entreprises, vu les performances, on va dire, cumulées ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : L’enveloppe fiscale n’a pas fonctionné, donc il va falloir l’aménager, c’est certain. Alors est-ce que cela a servi les entreprises ? En fait, point du tout puisque, par construction, ce sont les plus grandes des capitalisations qui ont attiré toute cette manne financière, cette manne financière, comme on l’a vu précédemment, qui n’est pas si importante que cela. Donc pour financer le tissu véritable des ETI, des PME, on n’y est pas du tout. L’argent, il a été capté par les plus grandes, les Ingenico, les Eurotunnel, dans la construction des portefeuilles, les Ipsen, etc. On a vu ces valeurs monter parce qu’il y avait également cet effet structurel de création du PEA PME, mais le tissu des plus petites capitalisations, je ne suis pas certain qu’il ait été irrigué, d’autant plus que l’on peut quand même se souvenir que cet argent peut également aller se focaliser sur des valeurs euros. Donc en réalité, on le voit, c’est la grande conclusion de ce PEA PME, c’est essentiellement les valeurs allemandes qui en ont profité.

Web TV www.labourseetlavie.com : Voilà, ce n’est pas le moindre des paradoxes. Alors quand on regarde, c’est européen on va dire, c’est bon pour l’Europe. Quand on regarde les valeurs justement en question dont on parlait, il y en a un certain nombre que l’on peut évoquer ensemble, par exemple la société Guerbet dans l’imagerie médicale, c’est un exemple de mid cap qui a performé ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : Très belles performances de la société Guerbet, ils ont délivré de bons résultats, ils ont… également au niveau de la délivrance des informations nouvelles, d’accords, de licences, etc., c’est très, très bon, et donc la valeur est en train de rejoindre ses plus hauts, donc ça c’est un bon choix du premier semestre et de l’été et cela continue, donc ça c’est vraiment une belle performance pour Guerbet qui va continuer.

Web TV www.labourseetlavie.com : Dans le secteur de la santé, peut-être que beaucoup de français ignorent ce que fait Ipsen, pourtant c’est intéressant.

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : Là aussi, à l’instar de Guerbet, c’est une belle performance. On va à nouveau tutoyer les plus hauts puisque l’on est sur 38 € et qu’au plus haut historique on avait été à 42. Donc là, Ipsen, si on doit se focaliser sur quelque chose, c’est le fait qu’ils ont un concurrent du Botox et cela va les porter, il y a une nouvelle direction maintenant depuis quelque temps, plusieurs trimestres, qui porte ses fruits, c’est véritablement là aussi un choix d’investissement fort.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a vu les résultats récents d’Altran, le Pdg était ici même, Altran, c’est une recovery ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : Alors Altran, c’est également… Ils ont fait ce qu’ils ont dit, ils vont faire ce qu’ils disaient. Là aussi, c’est un choix de portefeuille important. Dans ce secteur de la R&D externalisée, c’est véritablement la valeur en termes de marge opérationnelle qui a boosté le plus et qui va retrouver une marge beaucoup plus importante que par le passé, là il y a une très belle recovery, on est qu’à 8-9 euros sur Altran, c’est clairement beaucoup plus haut. Et on peut en citer encore d’autres. Il y a également, dans le domaine de la mécanique, dans le domaine des biens de consommation durable, vous avez une valeur comme Manitou qui là aussi, avec une nouvelle direction, connaît une recovery importante. Il y a véritablement dans le stock-picking dans la sélection de valeurs, des choix forts qui portent y compris cet été et qui vont perdurer.

Web TV www.labourseetlavie.com : On disait en conclusion que le PEA PME finalement avait plutôt favorisé les grandes valeurs moyennes, si on peut dire, vous qui allez peut-être sur des valeurs plus petites à un certain moment, la question de liquidités se pose forcément, comment on gère cela justement ?

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : Comment on gère la liquidité ? Alors sur ce marché il y a beaucoup de blocs. Il y a un marché de blocs. Pour autant, quand vous avez des annonces, vous avez un afflux de liquidités, donc c’est à ce moment-là qu’il faut pouvoir travailler ces titres. Et de toute façon, lorsque vous travaillez les petites et moyennes capitalisations, vous travaillez énormément en anticipation. Quand vous prenez une décision de gestion, que cela soit de l’achat ou de la vente, vous ne la réalisez pas au jour le jour. Vous la réalisez sur la durée. Donc le travail de la liquidité, c’est une habitude chez tous les vrais gérants en petites et moyennes capitalisations.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Laurent Pancé.

Laurent Pancé, gérant chez Palatine AM : Merci.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 16 septembre 2014.

 

 

Print Friendly, PDF & Email