Pascal Mauberger Président du Directoire McPhy Energy : "Notre priorité c'est la croissance".
Oddo Forum 2015: Actualités après l'introduction en Bourse pour le spécialiste du stockage solide de l'hydrogène

22 janvier 2015 11 h 36 min
+ de videos
436
Views
Loading the player...

La Web TV www.labourseetlavie.com présente au Oddo Forum 2015 organisé à Lyon le 8 et le 9 janvier a rencontré de nombreux dirigeants pour parler de l’année 2014 et des perspectives.

Introduction en Bourse en 2014, levée de fonds, mise en place de l’équipe commerciale, production d’hydrogène, technologies, nous revenons sur les dernières actualités du groupe et les perspectives.

Mon invité est Pascal Mauberger Président du Directoire McPhy Energy.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Pascal Mauberger, bonjour. Vous êtes le président du directoire de McPhy Energy. On va reparler avec vous de votre actualité. Vous êtes au Oddo Forum où vous rencontrez des investisseurs. Alors pour vous, l’année 2014, l’année dernière, a été une année importante puisque c’était votre introduction en bourse, nous y étions. Depuis cette introduction en bourse, il s’est passé pas mal de choses. Si vous deviez dire, je dirais, l’essentiel de cette année 2014 pour vous, cela a été quoi ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : D’abord, cela a effectivement été l’année de l’introduction en bourse, un gros travail de préparation, un gros succès de cette introduction, ce qui a montré deux choses. On avait su convaincre les marchés financiers que l’on a un vrai business, un vrai positionnement, un marché sur lequel on peut se développer et une équipe capable de porter le projet. Ensuite, l’année 2014 pour moi, cela a été l’année de la mise en place de tout ce que l’on avait prévu de faire c’est-à-dire que, ayant levé cet argent, première chose, on avait dit : « on va « staffer » les équipes commerciales », l’idée pour nous, c’était d’accélérer le développement commercial, c’est fait. C’est fait, on a recruté quatre patrons territoriaux, deux commerciaux de très haut niveau, donc en gros on a multiplié par trois la force de vente en l’espace de six mois. Maintenant toute cette équipe est en place, on est présent maintenant avec nos propres équipes en Amérique du Nord, en Asie, en Russie, Asie centrale, Moyen-Orient, donc tout cela, c’est fait. Deuxième chose, on avait dit également : « Nous allons renforcer notre infrastructure industrielle », cela aussi c’est fait. Nous avons maintenant en Toscane le hall qui est à la hauteur de nos ambitions pour être capable de servir le marché de l’électrolyse, donc production d’hydrogène puisque c’est notre positionnement hydrogène énergie en particulier. Troisième point, continuer à investir dans nos produits, dans nos technologies et en particulier dans notre technologie de rupture qui était, qui est toujours d’ailleurs, le stockage solide de l’hydrogène. On a annoncé en juillet la signature d’un accord partenariat majeur technique avec un très grand des poudres métalliques qui est GKN, donc là aussi, l’objectif pour nous, c’est d’avoir accès à une infrastructure industrielle bien plus importante, capable de réduire nos coûts, cela aussi, c’est fait.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc quelque part en 2014, vous avez fait ce que vous avez dit, ce qui est plutôt important pour les investisseurs, et cela a été une bonne année pour vous ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : L’année 2014 est une bonne année. On a eu, quand on a publié nos chiffres de vente troisième trimestre, on était un petit peu déçu par un trimestre un peu plus bas. J’avais prévu, j’avais prédit que notre quatrième trimestre serait plus fort, c’est le cas. Et puis maintenant, c’est surtout 2015-2016 qui vont être importants en termes de croissance.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement, pour ceux qui suivent cette partie-là, cette énergie d’hydrogène, on a vu une annonce tout à fait récente de la part de Toyota, donc premier constructeur mondial d’automobiles, et qui sur cette partie-là dit : « Ecoutez, on va partager nos brevets afin d’accélérer ce développement-là ». Quand vous avez entendu cela, vous avez dû sauter de votre fauteuil ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : J’étais très heureux et je suis toujours très heureux. C’était avant-hier matin, c’était annoncé à Vegas, Toyota, bien évidemment premier constructeur mondial, qui dit très clairement, qui est quand même celui aussi qui a fait naître le véhicule hybride, thermique électrique, et qui aujourd’hui dit : « Le véhicule complètement décarboné, ce sera un véhicule hydrogène et pour ce faire, j’ai 6000 brevets ou 5980 brevets, je les mets à la disposition de l’industrie pour créer le standard » et ça pour nous, c’est le signal majeur pour déployer l’infrastructure hydrogène. Nous, nous ne sommes pas dans les véhicules mais on est dans les stations-service hydrogène. Produire l’hydrogène et le livrer à des automobilistes qui vont charger un véhicule électrique en trois minutes, paiement compris, capable de faire 600 km avec un plein. Donc on est avec tous les attributs classiques d’un véhicule habituel et une mobilité complètement décarbonnée. Donc c’est quelque chose de majeur. Toyota avait déjà créé le buzz en annonçant son véhicule Mirai qu’il avait mis en marché et qu’il a mis en marché en décembre au Japon et qui s’est écoulé, ils sont en rupture de stock. Ils vont se positionner sur les États-Unis, certainement la Californie, sur l’Europe sans doute l’Allemagne. Ils ont créé également le mouvement puisque derrière BMW, Audi, Daimler, avaient bien sûr annoncé ces véhicules, même Volkswagen annonce des Golf et des Passat hydrogène. Donc on voit arriver aujourd’hui ce que j’avais dit il y a un an et que je dis depuis déjà quelque temps, mais les véhicules existent. Ce qui manque aujourd’hui, ce sont les stations-service, et c’est ça notre marché.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quelque part on a la même problématique dans l’hydrogène que l’on a dans le véhicule électrique par exemple ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : Bien évidemment, mais sauf que…

Web TV www.labourseetlavie.com : Tant qu’il n’y avait pas les bornes, le nombre de bornes suffisantes, il y a ce côté inquiétude de ne pas pouvoir se recharger.

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : Sauf que les bornes électriques, elles ne sont pas en nombre suffisant mais que vous aurez toujours le problème d’un véhicule électrique qui est capable de faire 100 km et qui ne peut pas aller au-delà. À part Tesla qui est un cas un peu particulier, si vous voulez faire, nous sommes à Lyon, si vous voulez retourner à Paris avec un véhicule électrique aujourd’hui, il faudra vous arrêter à minima trois à quatre fois et, à chaque fois, c’est trois à six heures de rechargement. Un véhicule hydrogène, vous allez faire Paris Lyon ou Grenoble d’une traite et vous allez recharger en trois minutes, une station-service est en train de se mettre en place à Grenoble, vous pourrez faire le plein, vous irez jusqu’à Marseille. Donc vous êtes vraiment dans un autre univers et avec une mobilité complètement décarbonée.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour vous justement, les prochaines étapes importantes, vous avez parlé de ces investissements, de cette capacité de production, quelle va être la priorité pour McPhy ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : C’est la croissance, c’est très clairement la croissance. Moi je dis, on va en bourse parce que c’est maintenant qu’il faut animer le marché, il faut être les premiers à capturer ce marché. Le marché décolle maintenant et on y est. Donc c’est clairement générer du chiffre d’affaires, prendre des contrats et livrer nos clients.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a encore des investissements importants à faire ou pas pour vous ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : Non, non, notre infrastructure industrielle est en place. On a maintenant les partenariats qui vont bien, je dirais que l’on est prêt maintenant pour pouvoir capturer le marché.

Web TV www.labourseetlavie.com : On parlait de ce marché allemand, les marchés prioritaires aujourd’hui pour vous, ils se situent où ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : Dans les territoires où on est, où on s’est implanté c’est-à-dire clairement l’Europe. Les États-Unis, et dans les États-Unis, vous avez différents types de marché, la Californie bien évidemment pour la mobilité, vous avez un autre marché extrêmement important dont on parle peu, c’est aussi la mobilité, mais c’est en fait la logistique, les chariots élévateurs à hydrogène, et il y a plus de 6000 chariots élévateurs à hydrogène qui fonctionnent aux États-Unis, des très grands centres, qui fonctionnent 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, à l’hydrogène et qui ont 20 à 25 % de rentabilité supplémentaire grâce à cela, c’est autant de stations-service pour nous. Donc on y est maintenant. J’ai parlé de l’Asie bien évidemment, de la Russie, j’ai parlé du Moyen-Orient, tous ces territoires-là sont des territoires où on pense que le marché va se développer.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y avait une question d’un internaute récemment qui disait : « Mais finalement comment vous stockez cet hydrogène ? Comment c’est possible de stocker cet hydrogène ? Dans une galette, dans … ? » Qu’est-ce que vous répondez à cet internaute ?

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : On est à l’époque de la galette des rois, c’est la galette magique de Mc Phy. Effectivement, on stocke, on combine notre hydrogène avec des métaux, c’est la technologie sur laquelle d’ailleurs nous avons créé la société, c’est ce que l’on appelle le stockage solide, c’est une combinaison chimique réversible, donc cela fonctionne à basse pression, c’est très dense, c’est plus dense même dans la galette que dans de l’hydrogène liquide et en plus cela fonctionne à température ambiante et à basse pression. Donc cela a tous les atouts et c’est cela qui a été, je dirais, déclencheur pour créer McPhy Energy.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra effectivement les prochains mois pour vous. Merci Pascal Mauberger d’avoir été avec nous.

Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy Energy : Merci.

 

Print Friendly, PDF & Email