Résultats annuels 2012/2013 : Interview de Jean-Charles Deconninck Pdg Generix Group.
Retour sur l'exercice de l'éditeur de logiciels collaboratifs et l'évolution de la stratégie

5 juin 2013 21 h 50 min
+ de videos
137
Views
Loading the player...

Retour sur l’exercice de l’éditeur de logiciels collaboratifs et l’évolution de la stratégie.

Generix Group voit sa rentabilité nettement progresser alors même que l’activité est en retrait de 2% sur l’exercice. Comment évolue la stratégie dans un secteur en pleine évolution face aux nouvelles formes de commercialisation des services de l’éditeur de logiciels. Notre invité est Jean-Charles Deconninck Pdg Generix Group.

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Charles Deconninck, bonjour. Vous êtes le Pdg de Generix Group, on va parler avec vous de votre année, de votre exercice décalé, 2012-2013, et puis bien sûr des perspectives, avec une année où on note bien entendu les résultats qui se sont améliorés. Quand on regarde globalement, on voit que l’activité quasi stable, légère baisse, le plus important pour vous c’était sur cette  partie résultat ?

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : Absolument, l’important c’était de revenir à un résultat positif. Si vous voulez, on a eu plusieurs phases dans Generix, la première phase a été la phase de la construction par développement et par agrégat de l’entreprise pour monter une offre qui soit une offre différenciante, la deuxième phase a été celle de l’investissement lourd, ce que nous avons fait pendant quatre ans depuis 2008, où on a investi très lourdement dans l’entreprise en recherche et développement pour modifier notre offre et passer sur un modèle économique complètement différent qui est le SaaS puisque nous sommes passés en quelques années d’une récurrence qui représentait un peu moins de 20 % de notre chiffre d’affaires et une récurrence qui en fait quasiment 50 % aujourd’hui, quasiment 60 % de notre chiffre d’affaires est récurrent à ce jour, et donc une modification aussi bien de l’offre que de la structure de l’entreprise excessivement lourde, donc économiquement en investissant uniquement sur nos fonds propres, c’est un challenge que l’on a mené pendant quatre ans, et maintenant cette phase est terminée et nous passons aux autres phases maintenant du déploiement de l’entreprise.

Web TV www.labourseetlavie.com : On rappelle, vous êtes donc éditeurs de logiciels collaboratifs, alors le mode SaaS il change effectivement pour le client qui va quelque part s’abonner à vos services, à tous les services que vous offrez, est-ce que aujourd’hui les clients sont bien entrés dans cette phase, nouvelle phase de développement ?

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : Les clients sont en train d’entrer dans cette nouvelle phase de développement avec des maturités complètement différentes suivant les marchés et la région sur lesquelles nous opérons. Très étonnamment le sud de l’Europe est en train d’y aller fortement pour des problèmes de contraintes économiques très claires, donc une accélération très forte du sud de l’Europe. On va dire le nord de l’Europe et les pays anglo-saxons y sont déjà allés et nos pays sont en train, entre l’Allemagne et la France, d’y aller aussi parce que ils sont en train de voir que c’est un élément excessivement important de leur compétitivité, c’est-à-dire pouvoir acquérir de l’innovation sans bourse délier, sans « Capex », uniquement sous forme « d’Opex », et avec une capacité de déployer beaucoup plus rapidement leurs modèles partout là où ils opèrent aujourd’hui. Et donc c’est un avantage concurrentiel excessivement important que les entreprises, et particulièrement les entreprises françaises, commencent à aborder aujourd’hui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Historiquement, vous étiez, vous êtes toujours très fort sur la partie distribution, c’est un secteur qui a bien évolué justement, qui a suivi cette technologie ?

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : C’est un secteur qui évolue beaucoup vers cette technologie. C’est un secteur qui a aussi des grandes ambitions d’internationalisation sur les grandes zones que sont l’Europe de l’Est, l’Asie et l’Amérique du Sud. Donc ce sont des acteurs qui aujourd’hui poussent fortement sur ces modèles de ce type-là. Et la deuxième chose, ils abordent aussi une révolution importante et vraiment concrète qui est aujourd’hui le cross-canal c’est-à-dire la distribution de leurs offres à travers tous les canaux disponibles, et ils sont aujourd’hui très nombreux, ils ne se situent plus simplement sur le magasin, ils se situent sur le commerce électronique, sur le m-mobile, sur cette présence constante de l’offre un peu partout, et donc là on a une véritable modification importante aussi sur tous les flux et en particulier sur les flux d’exécution logistique qui sont là pour pouvoir offrir la promesse commerciale qui est faite aujourd’hui par les commerçants en particulier, mais aussi par les industriels.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors cela va effectivement dans un certain nombre de secteurs comme les transports aussi où vous permettez aux clients, en tout cas c’est ce que vous dites sur votre site Internet, d’être plus efficace notamment pour faire des économies d’énergie, on sait que cela coûte notamment pour les transporteurs, donc de mieux charger pour simplifier effectivement les marchandises et de faire en sorte que les camions ne partent pas à deux tiers pleins, on va dire.

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : Voilà, on sait qu’en Europe en général un camion sur cinq en moyenne roule à vide et donc il faut aussi pour l’intérêt de la communauté, l’intérêt aussi de l’impact économique et écologique qu’ont aujourd’hui ces transports de pouvoir travailler avec une efficience beaucoup plus importante, et ces solutions ont  vraiment pour but d’augmenter, non seulement les taux de chargement, et aussi les taux de service, c’est-à-dire d’avoir des niveaux de disponibilité des produits là où ils doivent être véritablement en fonction de la demande du client beaucoup plus présente, que cela soit dans le domaine du commerce en général, de la distribution alimentaire ou spécialisée, que cela soit aussi dans le monde du manufacturier, du monde industriel, où là aussi on a besoin d’avoir les stock minimum, mais avoir la présence du produit sur la chaîne d’assemblage au bon moment et au bon prix bien évidemment.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous avez aussi récemment parlé de dématérialisation des factures fiscales, un sujet important qui concerne beaucoup d’entreprises, et avec une offre un peu particulière, donc là, on va dire, vous « cassez les prix » sur cette partie-là, en tout cas vous faites en sorte que cela soit plus accessible ?

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : On casse le modèle.

Web TV www.labourseetlavie.com : Le modèle ?

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : Plus que le prix, on casse le modèle pour la raison suivante : la pénétration d’une technologie, elle est très dépendante de l’intérêt que la technologie a pour l’utilisateur, mais aussi du positionnement du prix et du futur du prix. Or aujourd’hui on sait très bien tous que la dématérialisation des flux, et particulièrement des factures électroniques, peut être un élément de diminution des coûts importante pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, les grandes comme les petites. Ce sont des éléments importants aujourd’hui pour la compétitivité de nos entreprises en France et en Europe. Donc nous avons décidé, après avoir travaillé très longuement sur le modèle, d’offrir au marché une offre illimitée, comme l’ont fait d’autres dans le domaine de la télécommunication et particulièrement Free pour ne prendre que cet exemple, et nous avons cassé ce code et mis en place une offre illimitée en termes d’usage aujourd’hui de la facture dématérialisée, et qui je l’espère pourra donner un souffle non négligeable à l’ensemble des entreprises, quelle que soit leur situation, grande moyenne ou petite, pour pouvoir là aussi à travers cet usage de diminuer leurs coûts et donc de gagner en pertinence et en profitabilité.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur l’exercice 2013 qui a commencé, l’exercice 2013-2014, comment se présente la tendance, je dirais, avec vos activités ? Est-ce que, malgré la conjoncture un peu morose en France, comment vous voyez les choses vous ?

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : Écoutez, on voit les choses se développer. Je dirais que l’on n’a pas un trimestre difficile, on a un trimestre assez dynamique. On voit les choses bouger énormément, beaucoup de projets sont en train de s’élaborer, un vrai push de nos grands acteurs industriels ou de la distribution vers le développement international, encore plus fort que ce qu’il n’était il y a quelque temps, donc entre autres sur des zones sur lesquelles on est aujourd’hui en train d’investir, qui sont très clairement la Russie, qui sont la Chine, qui sont le Brésil, làoù nous avons déjà une filiale, pour accompagner nos grands clients dans ces déploiements qui sont pour eux aussi la nécessité d’une croissance et aussi d’un équilibre financier par rapport à la mise en balance de zones qui sont plus ou moins en croissance, et de pouvoir compenser les investissements qu’ils ont faits sur ces différentes zones.

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, plutôt de la croissance organique sur les prochains mois pour vous, compte tenu de ce que vous avez… ?

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : Absolument, nous sommes rentrés maintenant dans la phase de croissance organique, après tous les investissements que nous avons faits jusqu’en 2012-2013 et le retour à la rentabilité, nous allons passer maintenant dans la phase de conquête et la phase de déploiement de notre modèle, et de manière commerciale, très clairement sur cette activité-là. Donc pour nous les années qui viennent sont des années d’investissements commerciaux pour pouvoir développer notre chiffre d’affaires, tout en gardant la rentabilité que nous avons aujourd’hui ré-acquis à travers l’année 2012-2013 en particulier.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec nous, Jean-Charles Deconninck, on rappelle que vous êtes donc le Pdg de Generix Group.

Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group : Merci à vous.

 © www.labourseetlavie.com.Tous droits réservés 5 juin 2013.

 


Print Friendly, PDF & Email