Philippe Morsillo Directeur Général Ausy : "Nous avons les moyens de notre croissance à l'international".
Ausy : Résultats semestriels 2014 et perspectives du spécialiste du conseil R&D externalisée

19 septembre 2014 8 h 32 min
+ de videos
272
Views
Loading the player...

Retour sur l’actualité du spécialiste de la R&D externalisée et du management des systèmes d’information.

Activité du premier semestre, international en Allemagne, marché français, perspectives…

Mon invité est Philippe Morsillo Directeur Général Ausy.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Philippe Morsillo, bonjour. Vous êtes le directeur général d’Ausy. On va parler avec vous du premier semestre et puis des perspectives. Pour vous, on voit une légère baisse de l’activité, vous l’expliquez par rapport à l’Allemagne essentiellement, globalement comment vous trouvez ce premier semestre ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Le premier semestre assez contrasté parce que une activité en France qui, au final, se tient plutôt bien avec une bonne maîtrise du taux d’activité, mais effectivement un point plus difficile qui est l’Allemagne, qui est ce que vous disiez, quand on dit Allemagne, cette Allemagne du Nord puisque on vient de faire une acquisition sur l’Allemagne du Sud qui, elle, va vraiment très bien, mais c’est principalement l’aéronautique en Allemagne et, avec l’arrêt des programmes Airbus, qui nous a pénalisé sur ce premier semestre. Malgré tout, malgré cette baisse d’activité, vous voyez que le résultat opérationnel courant progresse d’un point malgré cette baisse d’activité, donc au final, j’ai envie de dire, plutôt satisfait quand même du premier semestre.

Web TV www.labourseetlavie.com : L’aéronautique, c’est vrai que l’on sait que ce sont des cycles importants, assez longs en général, est-ce que vous aviez en tête qu’effectivement 2014, il y avait cet arrêt qui pouvait arriver ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui, on le savait. Ce que l’on ne mesure jamais bien, c’est la rapidité à laquelle cela se produit. Donc effectivement cela s’est produit en Allemagne, peut-être un peu plus brutalement qu’on ne le pensait, et en France cela a été plutôt mieux qu’on ne le pensait. Mais au final, cela ne s’est pas vraiment compensé parce que le chiffre d’affaires réalisé en Allemagne avec Airbus est supérieur à celui réalisé en France, mais en France on a continué à faire de la croissance, donc effectivement c’est vraiment l’Allemagne qui a été cette difficulté sur le premier semestre.

Web TV www.labourseetlavie.com : Comment cela s’est passé dans ce que l’on appelle le BeLux ? Comment cela s’est passé sur la période ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Bien, bien. On avait lancé l’année dernière un plan de recovery sur Belgique, Luxembourg, parce que on avait été un peu déçu du résultat opérationnel courant, la croissance avait été au rendez-vous l’année dernière, mais le résultat opérationnel courant était décevant. On a mis en place un plan de recovery qui a vraiment bien fonctionné, et donc là, sur ce semestre, sans dire que l’on arrive à une rentabilité normative, on commence à être pas très loin de 8 %, on a une belle croissance. Le projet que l’on avait gagné avec la Commission européenne qui, je vous le rappelle, était un gros projet, 70 millions d’euros, commence à porter ses fruits. Pas de surprise dans le delivey, on est plutôt vraiment content de ce qui se passe au BeLux.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a, on le rappelle, pour ceux qui suivent Ausy, il y a deux activités principales, la recherche et développement externalisée, et puis management des systèmes d’information. Globalement, est-ce que, effectivement, ces activités… je dirais, est-ce que l’on se développe plus dans l’une de ces parties là, la R&D externalisée, où ce système d’information ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Déjà, nous on a toujours été des fervents défenseurs de l’équilibre c’est-à-dire de dire c’est intéressant pour la pérennité du développement d’avoir une partie en R&D externalisée et une partie en système d’information, et nous on est à 50-50. Et j’ai envie de dire, une fois de plus, je ne sais pas si je dois dire malheureusement, mais en tout cas la réalité nous a donné raison puisque l’aéronautique était un vrai driver de croissance et la R&D externalisée qui fonctionnait vraiment très bien depuis deux ans ralentit, mais la banque finance prend le relais, les télécommunications ont pris le relais. Donc, au final, on est en train de rentrer dans un cycle maintenant où c’est plutôt l’High T est en train de tirer l’activité et la R&D externalisée qui est un peu plus en souffrance, là où c’était complètement l’inverse il y a quelques années.

Web TV www.labourseetlavie.com : D’où l’importance… donc finalement cela valide cet équilibre-là ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui, tout à fait, tout à fait. On reste des fervents convaincus de cela.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous parliez effectivement de l’Allemagne et des acquisitions, vous en avez faite une dans le domaine, alors là plus sur la partie automobile, on sait que l’Allemagne, de ce point de vue là effectivement, c’est important cette partie-là, qu’est-ce que cela va vous donner comme marché en Allemagne ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Alors, en fait, on a fait en Allemagne deux acquisitions, donc une acquisition qui est celle dont vous parlez dans le domaine automobile, et je n’ai malheureusement pas encore le droit de donner le nom, j’espère sous quelques semaines, mais tout est signé, et donc là qui nous permet de commencer à créer un pôle automobile avec les activités munichoises que l’on avait déjà, plus la société Pentasys que l’on vient de racheter, donc on a racheté 100 % des titres, donc une société qui fait une quarantaine de millions d’euros de chiffre d’affaires, positionnée en High T, et en mettant ensemble l’activité automobile des trois entités, on va commencer à avoir un pôle automobile qui nous permet de pouvoir prétendre à être un player. On ne sera pas encore un leader mais on a fait un petit bout de chemin déjà.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc là on pourrait dire que maintenant il y a beaucoup de français, Ausy comme d’autres, qui sont effectivement implantés directement sur place dans le secteur automobile ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui, oui, bien sûr.

Web TV www.labourseetlavie.com : Et là, il n’y a pas… de ce côté-là, on est au contraire sur des perspectives qui sont, qui restent prometteuses ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui, les perspectives restent prometteuses en termes de volume, prometteuses aussi en termes de marge, ce qui peut paraître étonnant lorsque l’on parle d’automobiles parce qu’on est habitué avec notre référentiel français à avoir des prix extrêmement sous pression en France, c’est beaucoup moins le cas en Allemagne parce que les constructeurs se portent mieux, et le volume d’activité est un très, très beau volume d’activité. Donc c’est un marché sur lequel il faut être présent.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur la partie système d’information, notamment au BeLux, là il y a eu effectivement… c’est sur la partie… alors ceux qui ne connaissent pas… tout le monde ne connaît pas Drupal mais effectivement sur les systèmes d’information ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui c’est cela. Pour faire très court, Drupal c’est un logiciel qui permet en fait de développer des plates-formes Web, et donc qui est vraiment un marché en pleine explosion, et c’est grâce à ce langage-là, à ce savoir faire-là, que l’on a réussi en fait à avoir donc le projet à la Commission européenne. Et là, on vient de faire une petite acquisition de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires, mais d’experts spécifiquement pour Drupal, pour nous renforcer encore et pour conforter notre position de leader sur cette techno.

Web TV www.labourseetlavie.com : Un mot de la situation financière. Après le premier semestre, pour vous, elle vous permet encore, malgré ces acquisitions, de garder une flexibilité ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui, d’autant plus que l’on vient de lever 30 millions d’euros supplémentaires en faisant un EuroPP, donc cela nous permet de continuer à nous donner les moyens de nos ambitions, ambitions qui restent fortes, une grosse croissance à l’international. On a un plan qui doit nous amener à doubler ce chiffre d’affaires à l’international tout en doublant le résultat opérationnel courant. Pour nous aujourd’hui on est en ligne de tenir ce plan et on en est d’autant plus satisfait que la conjoncture n’est pas toujours très évidente, mais on est en bonne ligne pour la réussir.

Web TV www.labourseetlavie.com : Cela voudra dire effectivement encore d’autres acquisitions à l’avenir, toujours à l’international ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui, très certainement, très certainement, avec des dossiers déjà avancés, donc j’espère que je pourrais vous en dire beaucoup plus dans quelque temps.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc il y a effectivement sur ce marché-là, malgré, quand vous dites le contexte finalement c’est quoi ? C’est lié à la conjoncture ? C’est lié aux donneurs d’ordres ? C’est lié à quoi selon vous ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : C’est lié à un marché français qui est plus tendu qu’à l’extérieur de France, de façon évidente. En revanche, encore une fois, je pense que le fait d’avoir le double positionnement, à la fois High T et à la fois R&D, nous permet de surfer en fait sur un certain nombre de secteurs qui se mettent aujourd’hui à bien fonctionner et qui ne fonctionnaient pas il y a quelque temps.

Web TV www.labourseetlavie.com : Qu’est-ce qui a finalement le plus changé dans la partie management des systèmes d’information ? C’est toute l’évolution technologique que l’on voit en ce moment sur la mobilité, sur… ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Oui, et puis les contraintes réglementaires parce que, dans les secteurs qui fonctionnent bien, le secteur bancaire est un des gros acteurs, et effectivement les contraintes réglementaires ont fait que il y a nécessité d’investir dans les systèmes d’information, et donc on a une part d’activité qui est significative dans ce secteur. Donc cela nous place naturellement dans une bonne position pour saisir, en fait, ces nouvelles activités, donc c’est très favorable pour nous.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur l’ensemble de l’année 2014, quelles sont, je dirais, les grandes lignes que vous donnez en conclusion ?

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : En conclusion, déjà finaliser les acquisitions et les intégrer. Donc aujourd’hui on a un schéma d’intégration qui est très clair sur nos acquisitions allemandes. La petite acquisition en Belgique va être fusionnée à notre activité « historique » en fait au BeLux. Maintenant on continue à construire 2015. Pour construire 2015, c’est recherche de nouvelles acquisitions et un redémarrage de la croissance organique, notamment en France, et aujourd’hui les indicateurs nous permettent de penser qu’on est bien parti pour le faire.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra cela. Merci Philippe Morsillo.

Philippe Morsillo, Directeur général d’Ausy : Merci à vous.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 19 septembre 2014.

 

 

Print Friendly, PDF & Email