Eric Matteucci Président du Directoire SII : "Faire une croissance entre 7 et 11%".
Résultats annuels 2018-2019 du spécialiste du conseil en technologies

13 juin 2019 9 h 14 min
+ de videos
432
Views

L’entreprise SII a 40 ans cette année et 20 ans de cotation en Bourse. 

SII entreprise de services numériques apporte des solutions à forte valeur ajoutée aux projets informatiques de nombreuses grandes entreprises.

Le chiffre d’affaires de l’exercice clos au 31 mars 2019 du groupe SII, s’établit « à 631,4 M€, en croissance de 12,6% par
rapport à l’exercice précédent. La croissance organique ressort à 13,1%, nettement supérieure au marché de
référence« . La croissance du groupe SII « s’accompagne d’un rythme de recrutement élevé sur l’exercice 2018/2019. Au
31 mars 2019, le groupe SII totalise 8 213 collaborateurs, contre 7 552 en fin d’exercice précédent(…)

Porté par le taux d’activité toujours élevé en France comme à l’International et la poursuite des mesures
d’amélioration de sa rentabilité, le groupe SII affiche, comme annoncé, des indicateurs de résultats en
croissance :
– Résultat opérationnel d’activité : + 20,6%
– Résultat opérationnel : + 22,1% (marge opérationnelle à 7,35% soit une hausse de 0,58 point)
– Résultat net part du Groupe : + 18,9%
Fort de ces performances de l’exercice, SII dégage un résultat net de 30,6 M€, en hausse de 18,5 % à fin mars 2019.
Sur la base d’un niveau de cash flow* en hausse sur l’exercice 2018/2019 (+22,1%, à 54,2 M€) porté par la croissance de l’activité, la trésorerie nette ressort à 32,8 M€ en fin d’exercice comparée à 7,3 M€ à fin mars 2018. Les capitaux propres s’établissent à 162 M€« .

Retour sur cet exercice, la stratégie en France et à l’international, les activités, et les perspectives.

Eric Matteucci Président du Directoire SII est mon invité.

La société SII vous intéresse, retrouvez toutes les interviews TV déjà diffusées sur la Web Tv www.labourseetlavie.com via ce lien : Vidéos SII

Le texte de l’interview est disponible ci-après (aucune reproduction autorisée, tous droits réservés www.labourseetlavie.com 2019) :  

Web TV www.labourseetlavie.com : Éric Matteucci, bonjour.

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Bonjour.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous êtes le président du directoire de SII. On va parler avec vous de vos résultats annuels 2018 et 2019 et puis des perspectives. Le marché reste actif, si on en croit vos chiffres ?

Eric Matteucci – Président du Directoire de SII : Oui, tout à fait. Je dirais, comme je l’ai dit ce matin à la réunion SVAF que notre croissance est limitée uniquement par notre capacité à recruter des consultants qui vont répondre aux besoins de nos clients.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a eu pourtant des inquiétudes sur le marché quand on regarde le secteur automobile, en Europe en tout cas, quand on regarde l’aéronautique avec Boeing et ses sujets sur ses 737 Max. Aujourd’hui quand on regarde vos chiffres, les progressions dans ces secteurs-là, notamment dans l’aéronautique, ça reste significatif.

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Effectivement. Je pense qu’on aime bien aussi se faire peur, donc on regarde toujours ce qui pourrait amener les nuages sur notre environnement. Mais force est de constater qu’à l’heure où on se parle, on est dans un secteur, le secteur du numérique au sens large, qui vraiment est à la croisée de bon nombre d’investissements et il y a toujours beaucoup de projets chez à peu près tous nos clients dans tous les secteurs.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc, on ne peut pas dire en tout cas chez vous que des clients, par exemple, auraient pu retarder ou mettre de côté certains projets, comme on a pu le voir par exemple dans la banque, dans d’autres domaines effectivement, en attendant mieux peut-être.

 Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Si, je pense qu’il y a des projets qui effectivement sont mis de côté par certains de nos clients, mais compte tenu du volume de projets qui sont lancés ou qui vont être lancés ou qui ont été lancés par le passé, on est toujours sur un volume de besoins et de demandes que globalement le secteur n’arrive pas à fournir au sens large. Ce n’est pas uniquement SII, c’est l’ensemble du secteur. Donc pour l’instant, et d’ailleurs le Syntec numérique vient de confirmer ses chiffres pour 2019 d’une croissance sectorielle tous marchés confondus aux alentours de 4 %. Donc, on reste quand même très dynamique.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, ça fait plusieurs années qu’on parle ensemble de SII et puis de ce secteur en particulier. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que finalement les entreprises aujourd’hui peuvent, certes, retarder, mais sur le fond, le numérique est partout, donc ce n’est pas comme il y a quelques années, on en avait parlé ensemble, on pouvait avoir un coup de frein, s’arrêter net, on ne peut pas s’arrêter net aujourd’hui. Ce n’est plus possible de laisser les autres avancer et ne pas avancer en même temps.

 Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : J’ai toujours des difficultés à répondre à cette question avec précision parce que je pense que nos clients sont capables d’arrêter net. À partir du moment où il y a des difficultés qui engendrent même leur survie, on a vu ça avec l’automobile en 2008, je pense qu’ils sont capables d’arrêter. Malgré tout, le numérique est de plus en plus présent dans le business modèle de nos clients, avec des ruptures de fond sur leur corps business qui intervient qui font qu’aujourd’hui, elles sont obligées d’investir pour ne serait-ce que préserver leur marché et en conquérir de nouveaux. Donc, à l’heure où on se parle, on ne voit pas pourquoi le numérique serait un ralentissement, au moins sur l’année 2019.

Web TV www.labourseetlavie.com : Elles peuvent effectivement brutalement quand il y a des crises économiques ou financières, on l’a vu effectivement par le passé, arrêter, mais il faudra reprendre assez vite derrière si on veut tenir le secteur.

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Exactement. Il y a vraiment une tendance de fond et on voit, moi qui suis dans le secteur depuis une trentaine d’années, je vois bien que la part du numérique dans les investissements de nos clients va croissante. Et on le voit sur les équipements dans nos secteurs aéronautiques, automobiles, la part du numérique est grandissante. Ça dépasse largement les premiers systèmes de sécurité ou les premiers systèmes d’entertainment. Enfin, ça va largement au-delà aujourd’hui. On y intègre l’intelligence artificielle maintenant, etc. Bref, c’est un secteur qui me semble être en croissance sur la durée.

Web TV www.labourseetlavie.com : À l’international, il y a des marchés aussi qui se portent bien. Alors, parlons peut-être de celui où il y a un – 4 %, l’Allemagne. Qu’est-ce qui se passe en Allemagne ? On pense toujours, quand on pense conseil en technologie, on se dit « L’Allemagne, ça va bien », mais est-ce que c’est lié à une situation en particulier ?

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Oui, je pense que c’est notre performance et ce n’est pas le marché. Effectivement, on a des difficultés en Allemagne sur une partie de nos activités dans le monde industriel qui correspond à la production soit de pièces détachées, soit de machines-outils, sur lesquelles on a quelques difficultés à enchaîner les projets et en conséquence de quoi ça fait une baisse d’activité sur l’ensemble de l’année. Mais on n’est sûrement pas représentatif du marché allemand à nous tout seul.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, on voit aussi SII en Roumanie. Effectivement, en quoi c’est important SII Roumanie aujourd’hui ?

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : À la base, c’est toujours pareil, en accompagnement de nos clients. Et puis chemin faisant, il se trouve qu’on a développé une activité off shore ou near shore en Roumanie pour un certain nombre de clients et puis on a parmi nos clients un grand client du monde de la défense, qui s’est installé lui-même en Roumanie pour créer de toutes pièces un centre de recherche et développement dans le domaine de l’ingénierie et il a fait appel à SII pour l’accompagner dans la création et le développement de ce centre de recherche. Donc, on est à ses côtés sur ce sujet.

Web TV www.labourseetlavie.com : Toujours dans l’est en Pologne, là on est à +32 %, donc la Pologne est un marché dynamique.

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : C’est un marché très dynamique et la performance de nos équipes localement est tout bonnement exceptionnelle puisque ça fait plus de dix ans qu’ils sont à des rythmes de croissance à deux chiffres. Et partis de zéro en 2006, on est aujourd’hui avec 4 000 salariés et 150 M€ de chiffre d’affaires. Donc, c’est vraiment une performance remarquable au sein du Groupe.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous parlez de ces recrutements et effectivement cette tension sur le marché. Ça reste le cas puisque finalement, il y a SII, il y a les autres et tout le monde cherche les ingénieurs et les meilleures ressources possible compte tenu des projets, mais on ne peut pas en former aussi vite que peut-être on souhaiterait.

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Hélas ! Effectivement, le marché est difficile au recrutement puisqu’on est en compétition, bien entendu, avec tous nos confrères, mais également avec nos clients. Nos clients utilisent les mêmes niveaux de ressources, les mêmes qualités de ressources que celles de notre secteur et en conséquence de quoi, en France, mais pas uniquement, dans bon nombre de nos marchés, je dirais que les écoles n’attirent pas assez de talents pour former nos ingénieurs de demain. Et donc depuis plusieurs années, on est effectivement freiné par notre capacité à former et à recruter des consultants.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les perspectives, comment se présentent-elles pour vous que ce soit en termes d’activité et de marge ? Quel profil vous indiquez ?

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Nos objectifs de cette année, c’est de faire une croissance entre 7 et 11 %, ce qui devrait situer le niveau d’activité entre 675 millions et 700 M€ de chiffre d’affaires. On a terminé l’exercice qui vient de s’achever avec une marge opérationnelle de 7,35 % et on pense pouvoir la maintenir l’année prochaine.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, pour terminer, un mot particulier pour SII, puisque c’est les 40 ans de SII cette année en 2019, les 20 ans de cotation. Donc, peut-être que ma première interview date des années 2000 avec Bernard Huvet, fondateur du Groupe. Quand on voit ce niveau d’ancienneté aujourd’hui, de réussite, puisque quand on regarde les chiffres, on voit effectivement qu’il y a la progression du chiffre d’affaires, la rentabilité, on arrive à se projeter sur les prochaines années ? Comment on se projette ?

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Vous avez raison, c’est un double anniversaire pour nous. Quand on s’est introduit, on s’est créé d’abord il y a 40 ans par Bernard Huvet, clairement, et puis il y a 20 ans on s’est introduit en bourse avec 400 consultants et 31 M€ de chiffre d’affaires et 20 ans plus tard, on est vingt fois plus gros. Il suffit de faire la même route pour l’avenir et on sera ravis.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci beaucoup Éric Matteucci d’avoir été avec nous.

Éric Matteucci – Président du Directoire de SII : Merci.

 

 

Print Friendly, PDF & Email