André-Jacques Auberton-Hervé Pdg Soitec.
Soitec : Résultats annuels 2010-2011

20 mai 2011 9 h 23 min
+ de videos
72
Views

Soitec : Vidéo sur les résultats annuels 2010-2011. Soitec est une société spécialiste de la génération et la production de matériaux semi-conducteurs dans les domaines de l’électronique et de l’énergie.

Retour sur l’exercice, la stratégie et les perspectives avec André-Jacques Auberton-Hervé Pdg Soitec.

Web TV www.labourseetlavie.com : André-Jacques Auberton-Hervé, bonjour, vous êtes le Pdg de Soitec. On va revenir avec vous sur vos résultats et puis sur les perspectives. Alors si on revient sur les résultats, il y avait eu une lourde perte et là, on est encore en perte nette ? Ça s’améliore effectivement mais, à la fin, le résultat net reste en baisse. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous sur cet exercice ?

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Je pense d’abord sur le résultat net, revenons là-dessus, nous avons une charge financière qui est liée à l’OCEANE qui est purement un traitement IFRS, qui n’a aucun impact cash sur la société, donc aujourd’hui l’OCEANE étant dans la monnaie, je dirais il faut relativiser cette perte nette, donc la partie la plus importante, c’est ce retour à l’équilibre au niveau de l’EBIT, la marge opérationnelle, donc je crois que c’est un point-clé, sachant que évidemment notre partie micro-électronique a très bien performé, nous avons fait une très belle croissance l’année dernière sur notre division micro-électronique, notre marché traditionnel, avec des marges qui sont tout à fait restaurées, une belle sortie de crise, plus de 30 % de croissance, 34 sur l’ensemble de la société, 30 % sur nos activités micro-électroniques, avec des marges qui sont revenues à des niveaux tout à fait cohérents et performants, et notre activité, le choix que nous avons fait pendant la crise, un choix fort, stratégique, que j’ai porté en 2009 avec justement la levée de cette OCEANE qui est aujourd’hui, je le rappelle, dans la monnaie, donc la partie financière est purement théorique, liée à l’IFRS puisqu’il est dans la monnaie, nous avons clairement montré que grâce à ce positionnement, Soitec est aujourd’hui capable de devenir un leader dans ces grands marchés des centrales solaires de forte capacité qui est le marché aujourd’hui des énergies renouvelables et du photovoltaïque solaire puisque il y a un mouvement vers les zones ensoleillées, vers ce qu’on appelle la ceinture ensoleillée, et en particulier le marché américain sur lequel nous avons marqué, je pense, les esprits par les différentes annonces que nous avons faites et accumulées 300 MW, deux centrales solaires vendues puisqu’il y est attaché les contrats que nous avons annoncés sont des contrats de vente d’électricité attachés aux centrales solaires que nous fournissons, et c’est là que la valeur, je dirais, de ces contrats intervient puisque l’électricité est achetée pendant 25 ans sur les centrales solaires que nous avons fournies.

Web TV www.labourseetlavie.com : C’est un vrai changement, je dirais, pour le groupe en tout cas sur la physionomie qu’on a, on va dire que quand on parlait de Soitec il y a quelques années encore ensemble, on parlait de semi-conducteurs essentiellement, cette branche-là effectivement, là aujourd’hui il va falloir regarder différents univers

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Tout à fait

Web TV www.labourseetlavie.com : Et donc ça sera différent ?

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Alors, notre stratégie, nous l’avons expliqué en 2009, au plein cœur de la crise, nous avons dit ces marchés de l’énergie viennent et sont légitimes pour un acteur du semi-conducteur comme nous avec sa force d’innovation puisque ces marchés viennent à nous. Donc nous avons décidé de façon tout à fait, je dirais, dynamique et agile de nous positionner grâce à nos métiers dans ces secteurs où les marchés, finalement, sont en émergence, le marché du photovoltaïque a été dans les zones très peu ensoleillées et aujourd’hui cette migration vers les zones ensoleillées implique que les technologies ne sont pas les mêmes et c’est ce que nous voyons puisque nous gagnons ces parts de marché grâce à l’efficacité, ce qui est la force de Soitec, nous ne combattons pas un modèle basé sur un modèle économique qui est celui du photovoltaïque sur le toit des maisons, nous nous battons sur l’efficacité qui nous permet d’avoir un coup d’énergie le plus faible possible dans ces zones à fort ensoleillement. Alors, la chance que nous avons, si chance il y a, c’est que le marché se déplace aujourd’hui c’est-à-dire un marché fortement subventionné dans des zones à faible ensoleillement, nous allons maintenant vers des marchés, je dirais, dynamiques et où la viabilité économique du modèle tient à la structure de coûts c’est-à-dire au fait que quand c’est très ensoleillé, l’efficacité permet d’être compétitif par rapport aux autres sources d’énergie

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui, ce qu’on a effectivement eu sur le solaire, je dirais, deux discours, le premier très positif sur cette énergie propre et puis le deuxième sur le fait que c’est un marché réglementé et que il apportait pas forcément la solution et que il y avait des risques compte tenu de cette réglementation effectivement qui pouvait changer, on va dire, voilà pas d’une année à l’autre, mais quand on est en France en tout cas ça …

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Oui je dirais que par rapport à cette problématique-là, nous ne nous positionnons pas justement par rapport à cette problématique, nous avons décidé d’aller dans des zones justement à l’export, dans des zones où la filière française nous la portons vers un modèle économique basé sur une ressource qui est beaucoup plus disponible dans des zones désertiques et où notre technologie a toute sa valeur, voilà notre choix et ce choix aujourd’hui paye puisque ce marché est en pleine explosion et nous avons signé les plus gros contrats dans ce domaine sur le marché américain qui est connu pour être très compétitif, donc ça veut dire que nous sommes capables, grâce à notre positionnement, d’être un leader sur les grands marchés et sur les marchés où les Américains et d’autres acteurs internationaux se positionnent et où nous gagnons les plus grosses fermes solaires aujourd’hui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Après justement cet exercice-là, comment se déroule le nouvel exercice ? Est-ce que l’activité est en croissance, votre activité ?

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Comme je l’ai dit, l’activité semi-conducteur a tout à fait bien performé, nous avons retrouvé des taux de remplissage de nos unités de production tout à fait cohérents, des marges brutes qui retrouvent des niveaux d’avant la crise, donc cette partie là, je dirais, nous avons confirmé les guidances du premier semestre en particulier nous avons donné une guidance sur la croissance séquentielle à dollars constants entre le premier semestre de cet exercice par rapport au semestre précédent de l’ordre de 20 %. Donc vous voyez que nous sommes par rapport à l’ensemble de l’industrie, grâce à nos produits et nous avons aujourd’hui une gamme de produits très étendue, nous sommes dans les marchés de plus forte croissance du secteur du semi-conducteur, donc nous surperformons les marchés du semi-conducteur en particulier dans le domaine des produits à haute performance.

Web TV www.labourseetlavie.com : Ce que vous dites, c’est qu’il y a aussi quand même, il y aura l’effet de change compte tenu, je dirais, du positionnement du groupe aujourd’hui, positionnement industriel, il y aura encore un effet de change qui pèsera, on va dire, sur la rentabilité, on ne va pas avoir une croissance aussi, de la rentabilité …

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Oui, comme vous le savez, là, nous le rappelons, je dirais, par rapport à la cohérence de notre communication, nous indiquons toujours nos guidances à taux de change constant puisque une grosse partie, nous sommes dans un métier qui est en dollars dans notre division micro-électronique, les choses vont changer parce que nous produisons aussi dans des zones dollar aujourd’hui dans ce segment du micro-électronique, et la partie solaire, là aussi, sera beaucoup moins dépendante du taux de change, mais aujourd’hui nous indiquons, comme nous le faisons habituellement, que dans les guidances et dans la partie micro électronique, le marché est en dollars et notre structure de coûts est à peu près, je dirais, matchée à 50 % dollars euros. Donc, voilà, d’où les guidances que nous donnons sur le taux de change constant et l’impact de ce taux de change qui est très connu et qui est dans nos rapports annuels régulièrement.

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les investissements, ils sont donc à moyen terme dans ce solaire, on a vu ces différents investissements, comment vous allez pouvoir les financer ? Est-ce que effectivement vous allez devoir faire appel au marché ? Est-ce que vous allez pouvoir financer tous ces projets parce que là ce sont des projets importants aujourd’hui ?

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Alors, nous avons tenu justement pour répondre à cette question dans notre communication, à donner une indication de ce que nous pensons être l’investissement pluriannuel pour couvrir l’ensemble des besoins parce que, je le rappelle, la micro-électronique, notre division micro-électronique, est en croissance et nous avons par exemple une très belle performance sur nos premières usines, donc nous augmentons aussi la capacité sur nos usines qui sont liées à ces produits qu’on trouve, les produits grands publics, ces petits objets qui permettent d’avoir des capteurs, qui captent le mouvement, etc., donc nous avons une belle croissance dans ce domaine, 50 % l’année dernière de croissance sur ces activités-là, donc ça nous permet, ça nous donne, je dirais, une motivation forte à supporter ce marché, donc nous allons investir à la fois dans nos activités de 100 mm, dans les 300 mm pour continuer la croissance, nous avons annoncé que pour ces marchés les 300 MW que nous avons signés dans les dernières semaines, nous allons construire une usine d’assemblage proche du marché d’utilisation à San Diego, donc voilà en résumé les grandes étapes, plus à (time code 8 :34) l’augmentation de capacité dans le domaine des led et de la cellule intégrée dans le module que nous fournissons, donc l’ensemble de ces capacités nous avons dit que un besoin pluriannuel sera de l’ordre de 250 millions d’euros avec une utilisation de l’ordre de 100 millions d’euros en cash-out sur l’exercice en cours. Voilà, c’est pour donner les ordres de grandeur bien évidemment et fixer les esprits par rapport à cette stratégie et vous savez que nous avons un bilan très solide et donc nous avons bien évidemment mis en place, je dirais, la structure solide qui permet d’envisager ce déploiement et cette croissance. Soitec est une industrie de croissance, nous sommes un industriel de croissance, nous le montrons et cette capacité industrielle et cette croissance, ça implique bien évidemment des investissements.

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, vous dites pas aujourd’hui que le résultat net sera positif sur l’ensemble de l’exercice qui est en cours

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Nous ne donnons pas de guidances par rapport à cela, le modèle de la micro-électronique et de la division micro-électronique est connu, la partie solaire, et là les chiffres sont disponibles et montrent que nous générons du cash, nous générons une marge brute tout à fait cohérente et un EBIT aussi qui a d’ailleurs permis de financer notre entrée, tout en préservant de l’équilibre de l’EBIT, nous avons compensé bien évidemment le coût de l’entrée dans le marché du solaire grâce à notre activité et notre division de micro-électronique, maintenant nous ne donnons pas de guidance sur l’année en cours pour l’instant, nous avons déjà donné un guidance de 20 % sur le premier semestre en séquentiel.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec nous donc sur ce nouveau profil, on peut le dire, de Soitec qui est en train de se mettre en place, André-Jacques Auberton-Hervé, on rappelle que vous êtes donc le Pdg de Soitec.

André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec : Merci beaucoup.

© 20 mai 2011 www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés.

Print Friendly, PDF & Email