Laurent Levy Président du Directoire Nanobiotix : "La première autorisation de mise sur le marché c'est important".
Après l'annonce du marque CE pour la biotech,

8 avril 2019 15 h 10 min
+ de videos
1,164
Views
Loading the player...

NANOBIOTIX est une société spécialiste de la nanomédecine et qui développe de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer

La société a annoncé la toute première autorisation de mise sur le marché Européen d’un radioenhancer, en #Bourse, le titre a été recherché en fin de semaine dernière.

Nanobiotix a indiqué au marché que « Hensify® (NBTXR3) a reçu une autorisation de mise sur le marché (Marquage CE) en Europe permettant sa commercialisation dans 27 pays de l’Union Européenne pour le traitement des Sarcomes des Tissus Mous localement avancés. Hensify®–un radioenhancer (amplificateur de radiothérapie) premier de sa classe– offre aux patients atteints d’un cancer un traitement novateur avec un mécanisme d’action largement applicable. Après les résultats positifs de la phase II/III, cette autorisation représente une avancée majeure dans l’établissement de NBTXR3 comme standard de soin en oncologie« .

Retour sur cette annonce, les conséquences pour l’entreprise mais aussi les prochaines étapes. Quid du regard de la FDA notamment ?

La Web TV www.labourseetlavie.com  et son équipe est allée au siège de l’entreprise à Paris ou après la fête de vendredi avec les investisseurs et ceux qui suivent l’entreprise depuis plusieurs années, à répondu aux questions de Didier TESTOT.

Vous vous intéressez à la société Nanobiotix, retrouvez toutes les vidéos déjà diffusées via ce lien :  Vidéos Nanobiotix

INTERVIEW PAR DIDIER TESTOT

Web TV www.labourseetlavie.com : Laurent Levy, bonjour.

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Bonjour.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous êtes le président du directoire de Nanobiotix. On est chez au siège à Paris. Après les annonces importantes qui ont eu lieu la semaine dernière, ce marquage CE tant attendu, ça a été l’événement marquant de cette année ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Pour l’instant, oui. Enfin, on en a eu d’autres en début d’année qui ont été tout aussi importants, mais finalement dans la vie d’une société, la première autorisation de mise sur le marché, c’est quelque chose d’important.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, j’ai regardé un peu les interviews qu’on avait pu faire ensemble. La première date de 2012, c’était votre introduction en bourse. Cette année, Nanobiotix est plus ancienne que cela. Le process pour en arriver là, quand vous le regardez, quand vous regardez un peu dans le rétroviseur ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Quand on a fait notre introduction en bourse, on avait traité juste quelques patients, donc on était au tout début du développement clinique et sept ans après, maintenant aujourd’hui, on a terminé ce développement clinique avec notre première autorisation de mise sur le marché, ce qui est très bien. Ce qui est même un record en termes de timing. Maintenant, on a encore beaucoup de choses à faire devant nous. Ce n’est qu’une étape. Une étape importante, certes, parce qu’elle valide beaucoup de choses, le produit, la technologie, le fait qu’on apporte un bénéfice chez un certain nombre de patients. Mais notre objectif, c’est vraiment d’aller chercher et aider tous ces patients qui reçoivent de la radiothérapie dans le monde, ce qui fait quelques millions de patients à aider.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour le marquage CE qu’on a évoqué, on parle du sarcome des tissus mous. Expliquez-nous justement les indications et là où vous avez le plus avancé aujourd’hui.

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Notre produit est destiné à traiter des millions de patients, en tout cas, c’est notre souhait et quand on voit qu’à peu près une personne sur deux dans les pays développés va avoir un cancer et que 60 % de ces patients vont recevoir de la radiothérapie, techniquement, on pourrait quasiment aider une personne sur quatre de ce monde. Donc ça, c’est l’objectif à terme de la société. Maintenant, aujourd’hui, on a un certain nombre de développements en cours, le sarcome des tissus mous que l’on a terminé avec d’excellents résultats de phase 3 qu’on a présentés l’année dernière et on ouvre sur tout un tas d’autres indications, notamment tête et cou, qui est vraiment une indication dans laquelle on a beaucoup de choses à faire, avec un certain nombre de programmes bien avancés qui ont déjà montré de premiers résultats encourageants. Maintenant, notre idée, c’est à la fois en Europe et aux États-Unis d’amener ce produit dans les cancers tête et cou jusqu’au marché le plus vite possible. Et on est en train d’ouvrir sur un certain nombre d’autres cancers, la prostate, le foie, le poumon. Et vous avez peut-être noté qu’en début d’année, on a aussi annoncé une énorme collaboration avec le MD Anderson qui est un des centres de référence du traitement du cancer dans le monde, avec qui on va développer un certain nombre de nouvelles indications, dont le pancréas et d’autres cancers pour notre produit.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a pu lire que peut-être vous attendiez encore un peu avant de trouver des partenariats. On sait que ça fait partie pour toutes les biotechs des réflexions, mais que vous vouliez avancer encore plus. Donc, ce que vous venez d’indiquer là, c’est aussi dans la stratégie d’aller quand même assez loin ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Oui, notre idée de construire une vraie société qui va jusqu’à bout, qui peut commercialiser un produit et aujourd’hui, on a fait un certain nombre d’étapes qui montrent qu’on peut le faire. Maintenant, on ne va pas pouvoir tout développer tout seul jusqu’à terme, parce qu’on a beaucoup de choses à faire, beaucoup d’indications. Donc, inclure les partenariats dans notre stratégie, oui, bien évidemment, ça fait partie de nos objectifs.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous parliez de cancer, on parle d’oncologie. Ça veut dire qu’avec ce que vous allez apporter dans cet univers-là, ça va être une nouvelle approche. Parce qu’on en parle beaucoup, il y a des multithérapies. On voit bien que la recherche est tous azimuts aujourd’hui.

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Enfin, elle est tous azimuts, mais quand même avec deux choses assez importantes ou en tout cas assez prégnantes sur tout le secteur, c’est qu’on traite aujourd’hui surtout le cancer avec des molécules biologiques et des molécules chimiques. Traiter le cancer avec de nouvelles approches physiques, ce n’est pas quelque chose de courant. Et nous, c’est ce qu’on apporte à travers notre produit, un troisième angle pour attaquer les cellules cancéreuses et apporter des bénéfices pour le patient. Donc, c’est vraiment un nouveau pan complet de thérapies qu’on apporte aux patients atteints de cancer.

Web TV www.labourseetlavie.com : Comment la FDA vous regarde aujourd’hui ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : On a travaillé avec la FDA ces derniers temps pour pouvoir avancer sur notre programme tête et cou aux États-Unis et le retour a été assez bon, comme on l’attendait. Ce qu’on va faire, c’est qu’au deuxième semestre, on va pouvoir déposer auprès de la FDA notre demande d’autorisation d’essais cliniques pour faire notre dernière étape, notre phase 2-3, aux États-Unis sur les cancers tête et cou. Mais ça fait vraiment partie des objectifs principaux de la société, parce qu’amener ce produit sur le marché aux États-Unis sera une grande source de création de valeur pour tout le monde.

Web TV www.labourseetlavie.com : Un petit mot de la bourse. Il y a des actionnaires qui suivent forcément de près l’évolution du cours, les annonces. Il y en a un qui notait « Oui, finalement, même si on a cette progression de la semaine dernière, on n’est pas revenu au niveau de 2015. » Pourtant, on pourrait dire qu’entre temps, vous avez fait un certain nombre d’annonces. On parlait de la phase 3 que vous avez mentionnée, le marquage CE. Est-ce que vous comprenez le marché de ce côté-là ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Le marché est quelque chose sur lequel on n’a aucun contrôle. Ça monte, ça descend, ça dépend du nombre d’acheteurs, du nombre de vendeurs, c’est quelque chose d’assez basique au final. Maintenant, la biotech, ce n’est pas un secteur sur lequel on investit à court terme. L’important, c’est de délivrer ces maelstroms et on voit comme l’entreprise a avancé avec l’obtention des résultats positifs d’une phase 3, avec l’autorisation de mise sur le marché, avec l’ouverture à d’autres indications. Ce n’est qu’une question de temps pour que la valeur rattrape sa… Maintenant, il ne faut pas regarder le cours de bourse chaque jour, sinon on ne fait que ça et on oublie pour quoi on se lève tous les matins.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, il y a eu aussi pour d’autres, ça a pu être aussi le cas pour vous, des augmentations de capital. Donc parfois, on a effectivement une bonne nouvelle pour l’investisseur sur une annonce et puis quelque mois après, on a une augmentation de capital qui peut éventuellement diluer sa participation. Ça, c’est aussi ce qu’on voit dans cet univers des biotechs.

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Ce qui est normal. Enfin, on a besoin d’argent pour avancer. Le modèle de la biotech, c’est : on dépense beaucoup jusqu’au moment où on gagne énormément, beaucoup plus que ce qu’on a dépensé. Mais dans toute cette phase de dépenses, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il n’y ait pas de dilution. Ça fait partie du modèle intrinsèque des biotechs. Maintenant, si on annonce beaucoup de bonnes nouvelles, c’est plutôt bien et ça veut dire qu’on a besoin de plus d’argent pour avancer. Ça fait partie de ce qu’on fait. Et ce n’est pas une dilution. Enfin, tout le monde est dilué. On est actionnaires, chaque employé de la société est aussi actionnaire de Nanobiotix, donc chaque fois qu’on lève de l’argent, on est dilué, donc on dilue nos propres retours sur investissement futurs. On ne le fait pas de gaieté de cœur, on le fait parce que l’on considère que, un, c’est nécessaire et que, deux, on va créer plus de valeur avec pour tout le monde. Et donc pour nos actionnaires aussi.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a vu récemment une biotech du nord, Genfit, aller sur le NASDAQ, après d’autres, vous, vous en aviez parlé. Ça reste en ligne de mire effectivement des projets que vous pouvez avoir ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Oui, récemment, il y a quelques mois, on a fait l’annonce qu’on avait l’intention d’aller sur le NASDAQ. Ça fait partie de la structure qu’on veut donner à notre actionnariat et la façon dont on veut faire évoluer la société, donc ça fait partie de l’histoire.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a eu des évènements importants, des annonces importantes au cours de la dernière semaine, qu’est-ce qu’on doit attendre de vous dans les prochains mois ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : On a beaucoup de choses sur le tapis. On a énormément de développements en cours. On peut attendre des démarrages d’essais cliniques avec le MD Anderson, aux États-Unis aussi sur les programmes tête et cou, de nouveaux résultats sur un certain nombre d’indications. Enfin, on a un pipeline de newsflow qui est bien rempli pour les mois et les années à venir.

Web TV www.labourseetlavie.com : Je parlais du financement, il est assuré pour les prochains mois ?

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Oui, complètement.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci beaucoup, Laurent Levy, d’avoir fait le point avec nous.

Laurent Levy – Président du directoire de Nanobiotix : Je vous en prie.

TOUS DROITS RÉSERVÉS 2019 WWW.LABOURSEETLAVIE.COM 

Print Friendly, PDF & Email