Dominique Louis, Président Fondateur Assystem : "La COP21 a montré ses limites".
"2050 La France sans carbone" oui mais avec quel mix énergétique ?

14 novembre 2018 17 h 39 min
+ de videos
289
Views

Alors que l’on parle de la transition énergétique, en fin pourrait-on dire, la manière dont elle devrait se dérouler divise. Et pour cause. En France l’énergie nucléaire domine depuis les années 60, et les énergies renouvelables peinent à trouver leur place.

Cet avantage pour les défenseurs de cette énergie, est-il durable ? Comment la France peut répondre à ses engagements de la #COP21 ? Quid de la consommation d’énergie à venir ? Le solaire et l’éolien peuvent-ils se faire une place ? Et si l’on parlait aussi de l’empreinte carbone ? Avec une taxe carbone qui servirait à ré-industrialiser la France ?

Dans un essai préfacé par Jacques Attali, Dominique Louis, Président Directeur Général d’Assystem et Jean-Louis Ricaud livrent leur analyse de l’évolution des émissions mondiales de CO2 et des solutions à déployer pour garantir à tous l’accès à une énergie compétitive et « décarbonée ».

Que mix énergétique possible en France qui soit selon eux « économiquement performant, techniquement durable, et écologiquement responsable« .

« 2050 La France sans carbone » le titre de cet ouvrage rebat les cartes et pose des questions, car visiblement cela ne sera pas un long chemin tranquille cette transition énergétique !

C’est l’objet de mon long entretien avec Dominique Louis, Président Directeur Général d’Assystem. Selon lui un EPR « pourra durer 100 ans ».

Nous le savons, le sujet économie d’énergie est aussi clé, pourtant il semble difficile à engager en France, Dominique Louis y répond également dans cet extrait  : 

 

Print Friendly, PDF & Email