Consolidation dans les jeux vidéos - L'inflation va changer la donne pour les investisseurs - Disparition de Pierre Bellon le fondateur de Sodexo.
L'info éco + avec Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV sur Sud Radio (6 février 2022)

6 février 2022 16 h 18 min
+ de videos
135
Views

L’INFO ECO + avec Didier TESTOT FONDATEUR DE LA BOURSE ET LA VIE TV

#SudRadio] 🔴 Cette semaine, Didier TESTOT revient dans “l’Info éco +” avec Jean-Marie Bordry sur les thèmes suivants :

Les jeux vidéos en pleine concentration après les acquisitions de Microsoft.

L’inflation c’est du sérieux dit le gestionnaire du fonds pétrolier norvégien

Disparition de Pierre Bellon le fondateur de Sodexo.

Toutes les émissions disponibles sur ce lien : https://www.labourseetlavie.com/category/economie-et-pedagogie/linfo-eco-presentee-par-didier-testot-sur-sud-radio

L’univers des jeux vidéos en pleine consolidation

Ce secteur dont les auditeurs amateurs ont sans doute leurs préférences sur les consoles et les jeux préférés, il faut s’y arrêter un instant car les mouvement d’achats auxquels l’on vient d’assister sont juste énorme. Et l’on va tout simplement vers un record. Le secteur des jeux vidéo se précipite vers un nouveau record avec 150 milliards de dollars en transactions, financements et introductions en bourse cette année.Au cours des premières semaines de 2022 seulement, Microsoft Corp (MSFT.O) a lancé une offre de près de 70 milliards de dollars pour Activision Blizzard (ATVI.O) et Take-Two Interactive (TTWO.O) a offert 11 milliards de dollars pour Zynga. Un chiffre de transaction presque trois fois plus élevé qu’en 2020.

 Pourquoi une telle frénésie d’achats ?

Alors il faut le dire, la pandémie n’y est pas pour rien bien au contrainte, car avec elle on peut parler d’une nouvelle ère pour les jeux mobiles. Et des joueurs qui sont passés de leurs consoles aux téléphones. Et l’industrie se consolide également dans la recherche de nouvelles sources de revenus, les frontières entre les sociétés de jeux sur PC et mobiles sont plus minces. Les annonces concernant « Metaverse » amène aussi à des nouvelles possibilités pour les jeux même si ce n’est pas pour tout de suite les acteurs de l’industrie se positionnent Et je ne sais pas si on peut appeler cela une réponse du berger à la bergère. Le groupe japonais Sony va racheter le développeur américain de jeux vidéo Bungie, créateur de la franchise «Halo» et «Destiny», pour 3,6 milliards de dollars

Et ce nouvel épisode de la grande consolidation qui touche l’industrie du jeu vidéo ne manque pas d’ironie.

Pour la petite histoire, le créateur de «Halo», Bungie avait été racheté par Microsoft ce qui avait fait du jeu le porte-étendard de la toute première Xbox en 2001. Il y a 21 ans. Mais après la production de nombreux succès, le studio avait repris son indépendance avant de se retrouver une nouvelle fois sous la coupe d’une grande structure: Activision Blizzard. C’est sous l’étendard d’Activision que Bungie a développé et exploité «Destiny». Après le lancement de «Destiny 2», le studio a une nouvelle fois fait sécession mais cette fois en gardant les droits sur son dernier jeu phare. C’est ainsi armé que Bungie rejoint donc les PlayStation Studios.

Uun autre sujet sur lequel vous revenez cette semaine, celui de l’inflation pourquoi ?

Oui le débat demeure entre ceux qui estiment que la hausse actuelle est transitoire et ceux qui pensent qu’elle sera durable. En Europe on parle de 5%

Et si je vous en parle cette semaine, c’est que Nicolai Tangen , directeur général du fonds pétrolier norvégien, a déclaré au Financial Times que les investisseurs seront confrontés à L’inflation ici ou aux Etats-Unis atteint ses plus hauts niveaux depuis plus deux décennies.7% aux Etats-Unis en décembre, on était à 0,1% en mai 2020. Le fond pétrolier juste pour info détient l’équivalent de 1,5% de toutes les sociétés cotées dans le monde et c’est pour cela que c’est important ce qu’il dit.

L’inflation “pourrait être plus forte que ce à quoi on s’attend généralement” alors que le monde connaît on le sait à la fois une forte demande et des perturbations persistantes des chaînes d’approvisionnement. Tous les dirigeants vous le disent.  Il donne l’exemple d’Ikea qui a augmenté ses prix de 9%. Pour lui « Nous le voyons partout, dans de plus en plus d’endroits. vous avez vu les prix des denrées alimentaires augmenter, des tarifs de fret, des tarifs de camionnage, des métaux, des matières premières, de l’énergie, du gaz toujours très élevés. . . Nous voyons également des signes sur les salaires ».

Les économistes je vous l’ai dit sont divisés et les investisseurs pour l’instant ne semblent pas encore préoccupés par cette inflation galopante.

L’ancien gestionnaire de fonds spéculatifs a déclaré : “Comment cela va-t-il se dérouler? Il frappe les obligations et les actions en même temps. . . pour les prochaines années, cela touchera les deux. Mais Tangen a déclaré que d’autres facteurs, notamment un plus grand nombre de personnes prenant leur retraite ou quittant leur emploi , ont renforcé son opinion selon laquelle les hausses sont permanentes.

Le fonds a connu sa quatrième meilleure année pour les rendements l’an dernier, affichant une augmentation de 14,5 %. Il n’a cessé de croître depuis la crise financière mondiale de 2008, mais Tangen a averti que cela pourrait toucher à sa fin. «Nous aurons des temps beaucoup plus difficiles à venir. . . avec des taux d’intérêt extrêmement bas et un marché boursier très élevé, et avec une augmentation – et dans certains endroits, une accélération – de l’inflation, nous pourrions voir une longue période avec de faibles rendements », a-t-il déclaré.

Un sujet qui concerne donc tous les investisseurs y compris ceux qui sont en charge des futures retraites.

Une disparition d’un Marseillais qui a fait de son groupe un leader mondial

Oui c’est celle de Pierre Bellon le fondateur de Sodexo, 92 ans. Décès annoncé par sa famille. dont je voudrais vous parler. Car il n’y pas que le foot à Marseille. Petit par la taille Pierre Bellon est grand par ce qu’il a entrepris.

On le sait l’image des entreprises en France n’est pas toujours favorable et les grands patrons sont souvent jetés en pâture à l’occasion de conflits, certains le méritent d’autres pas. Et l’on oublie aussi souvent ceux qui sont partis de presque rien pour réussir la construction d’un groupe mondial. Et c’est suffisamment rare pour prendre le temps de parler de cette entreprise Sodexo. Pierre Bellon c’est lui qui inventera en 1962 la restauration d’entreprise bien connu aujourd’hui des entreprises d’une certaine taille qui font appel à ce type de services.

Cela a commencé dans l’agglomération de Marseille avec Repas Service.

L’entreprise qu’il a créée à Marseille en 1966 est aujourd’hui leader mondial des services de qualité de vie, présent dans 56 pays. Les près de 420.000 collaborateurs de Sodexo, chaque jour sont au service de 100 millions de personnes à travers le monde

Quel parcours, quelle énergie il faut pour réussir cela ?

Oui Pierre Bellon comprend rapidement les enjeux du développement à l’international. Il réalise aussi très tôt la diversification vers des activités à fort potentiel, par exemple en rachetant les marques Ticket Repas et Chèque Restaurant dès les années 1980.  Controlé par un actionnariat familial, le Groupe connaît une croissance rapide et solide : il est coté à la Bourse de Paris en 1983, et fait son entrée au CAC40 en 1998. Ceux qui l’ont croisé ont toujours parlé d’un dirigeant accessible et convivial. C’était surtout un des rares dirigeants de ces grandes entreprises françaises qui a inventé son métier de toute pièce. Au début, il livrait lui-même en camionnette les premiers plateaux-repas avant d’engranger les premiers contrats pour les bateaux réguliers faisant la navette entre Marseille et Alger.

Malgré sa réussite exemplaire, il n’a jamais succombé aux fonds d’investissements et à leurs propositions. Lui a continué son chemin pour devenir une multinationale. Fondateur de l’APM (Association pour le Progrès du Management), ce patron hors norme a aussi su partager son expérience aux autres dirigeants.

Sa fille Sophie est désormais aux commandes de l’entreprise qui réalise 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires. La start-up nation c’est bien la TPE qui devient une PME puis une ETI pour devenir un leader mondial c’est beaucoup mieux et il en faudrait bcp plus des Pierre Bellon pour notre pays.

 

 

Print Friendly, PDF & Email