Jean-Noël Vieille Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : "Le marché continue à être dirigé par les banques centrales".
Actualité sur les marchés : Evolution de la stratégie d'investissement

6 juillet 2014 18 h 39 min
+ de videos
179
Views

Actualité sur les marchés : Evolution de la stratégie d’investissement.

Nous parlons de l’actualité, de la situation sur les marchés financiers, des risques potentiels et de l’évolution de la stratégie d’investissement.

Jean-Noël Vieille Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers est mon invité.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Noël Vieille, bonjour. Vous êtes directeur de la gestion chez 360 Hixance Asset Managers. On va parler avec vous de marchés et de perspectives sur ces marchés. Alors on est presque au début des vacances, peut-être pour commencer un petit bilan. Finalement sur les marchés actions, on a vu beaucoup de gestion favorable à ces marchés actions, est-ce que on reste, à la moitié de l’année, finalement toujours favorable à ce type d’actifs ?

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : Oui, question intéressante, pas toujours facile à répondre, pourquoi ? Parce que si on regarde effectivement ce qui s’est passé l’année dernière, sur ce premier semestre, les choses sont, c’est toujours facile de voir dans le rétroviseur, mais effectivement assez claires. On a toujours eu un marché qui, je crois, continue à être dirigé par les banques centrales. Les banques centrales ont fait leur travail plutôt bien, avec beaucoup de communication pour la BCE, et on va dire quand même des actes réels au niveau de la Fed. Aujourd’hui, sur ce plan-là, pour parler d’avenir, on n’a plus trop de surprise puisque tout est à peu près verrouillé. On sait que la Fed va continuer son tapering. La question maintenant, et c’est cela qui va peut-être angoisser un petit peu plus les investisseurs, c’est de savoir à quel moment, quel sera le timing de l’augmentation des taux, de l’augmentation des hedge funds. Alors, vu ce qui s’est passé au niveau de la croissance américaine sur le T1, c’est vrai que l’on assiste un peu à un double discours, à la fois la réalité économique tendrait à considérer que ce n’est pas encore le temps de remonter ses taux, et puis récemment on a quand même eu deux patrons de Fed locale qui ont commencé à dire que les marchés n’avaient pas très bien compris, mais qu’en réalité l’augmentation des taux interviendrait peut-être rapidement, à savoir premier trimestre 2015. Donc il est vrai que si le marché commence à anticiper ce genre de situation avec une croissance américaine, il faudra voir au niveau du deuxième trimestre quelle sera sa profondeur puisque l’on a eu un premier trimestre très décevant…

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour l’instant on n’a pas trop… On a encore des hésitations.

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : Voilà. Moi je pense, vu ce que fait la Fed, c’est que je pense qu’elle sait quand même qu’on aura un deuxième trimestre qui va être un deuxième trimestre assez costaud en termes de croissance, c’est probable. Donc voilà, maintenant, et pour terminer sur la BCE, la BCE a dit qu’elle était toujours prête effectivement à redonner un petit peu d’oxygène, donc on reparle à nouveau de LTRO, etc., enfin à nouveau, ce sera la première fois pour l’Europe, mais on sait que on sera un peu toujours sous perfusion. En revanche, on a une croissance européenne qui est plutôt en train d’être revue à la baisse, en tout cas qui sera entre 0,5 et 1,5, donc on est pas dans un moment, en termes de croissance, extrêmement intéressant. Donc on arrive là derrière ces conditions, on va voir bientôt donc les résultats des entreprises du premier trimestre, du premier semestre. Je pense que cela va être un élément fondamental.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quelque part c’est cela qui peut, on va dire, confirmé ceux qui étaient de toute façon sur ces parties actions, qui commençaient peut-être à se poser des questions, si du côté des entreprises cela va bien, ils vont se dire il y a le relais ou la motivation supplémentaire ?

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : Tout à fait puisque, encore une fois, je pense que les banques c’est à peu près terminé, on connaît à peu près ce qui va se passer, on va revenir probablement sur un marché, ce qui est plutôt mieux pour nous, dirigé par un peu le fondamental, et je pense que c’est le stock picking qui va redevenir intéressant, et avec un phénomène qui a pas mal marché aussi sur le premier semestre, ce sont les mouvements de fusions-acquisitions qui ont quand même dopé pas mal le marché. Donc je pense que l’on va être toujours dans cette situation-là, donc c’est encore un peu tôt pour faire des paris, pour dire finalement comment cela va se passer. Mais on verra, il y a quelque profit warning, on a vu Vallourec, on en a eu aux États-Unis avec Dupont récemment, donc je pense que les choses vont être compliquées. Moi je me situe plus dans une optique où cela va être un marché plus difficile, volatile. Il y aura des gagnants et il y aura des perdants, donc je pense que l’on sera… On va être plus dans une dynamique de stock picking, le bon gérant sera celui qui saura déterminer, ce n’est pas tellement les tendances de marché parce que je crois qu’elles soient un peu… finalement que l’on ait un marché sans tendance, en revanche il y aura des très belles valeurs et il y aura aussi des mauvaises valeurs.

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui parce que vous parliez de volatilité, il y en a qui faisaient le rapport entre ce qui se passe c’est-à-dire pas de volatilité et puis d’autres périodes dans l’histoire des marchés en disant « on ne peut pas rester à ces niveaux-là, ce n’est pas normal », on a parlé des banques centrales, forcément cela joue beaucoup, qu’à un moment donné effectivement il va y avoir à nouveau de la volatilité ?

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : Absolument. Je pense que c’est là-dessus que l’on va essayer de gérer. Donc encore une fois, ce n’est pas un discours pessimiste, ce n’est pas non plus optimiste parce que la réalité économique, on n’a pas parlé des émergents… On a le sentiment quand même que du côté des émergents qui ont quand même été les grands perdants de la période 2012-13 et le premier semestre aussi, là depuis un mois on a le sentiment que c’est en train un peu de repartir et que en tout cas c’est un arrêt de la diminution de la croissance et que la Chine semble aller un peu mieux. Donc je pense que l’on aura aussi une bonne dynamique et que là, cela va rejouer positivement pour les entreprises qui sont un peu sur ce marché-là.

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui puisqu’on disait que pour les investisseurs, on ne peut pas jouer comme on dit, on ne peut pas combattre la Réserve fédérale américaine, donc de toute façon on est obligé à un moment donné de suivre quelque part cette tendance-là, et en même temps on sait très bien qu’il y aura un arrêt à un moment donné, que si effectivement il y a une hausse des taux, on redistribue les cartes en quelque sorte.

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : C’est la grande question de la Fed aujourd’hui, c’est est-ce que… Elle est un peu bloquée dans sa stratégie et il ne faut pas qu’elle casse cette croissance qui, on l’a vu, certes elle est meilleure qu’en Europe, mais elle est quand même… On n’a pas encore retrouvé le potentiel de croissance américain qui leur permet notamment de recréer des emplois, donc ils ne peuvent pas non plus augmenter trop vite et trop fortement. Donc là il va y avoir un pilotage, je pense, assez serré de cette politique monétaire, mais qui devrait nous désensibiliser un petit peu, je pense.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quand on « part en vacances », que l’on est investisseur, que l’on est déjà investi sur la partie actions, on va dire, sur les portefeuilles actions aujourd’hui, il y a quelques années de cela, il y a bien longtemps de cela, on s’endormait et puis on prenait son téléphone, on disait « je n’ai pas vu, il s’est passé quelque chose cet été ? », Aujourd’hui on fait quoi concrètement ?

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : Je crois que malheureusement il s’est passé… Il y a eu 2008 où on a eu des petits problèmes, non aujourd’hui, malheureusement pour nous, on ne peut pas vraiment partir en vacances de façon sereine. Grâce à la technologie, on peut être constamment en prise. Après, il n’y a pas de raison non plus… Encore une fois, les choses sont assez bien bordées, c’est la micro qui va reprendre du terrain, donc on va avoir beaucoup de chiffres sur le mois de juillet, un peu moins à partir du 7, 8 août, donc il y a…

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a peut-être un élément qui s’est invité, c’est la géopolitique ? Avec l’Irak pour l’instant on n’a aucune visibilité sur ce qui peut se passer en Irak ?

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : Absolument. On vient de passer de l’Ukraine à l’Irak. L’Irak est probablement plus compliquée, je pense, et a plus de répercussions parce qu’on est proche de l’Iran, on est proche de l’Israël, Palestine et où cela continue un peu à être problématique, donc oui vous avez raison, le facteur géopolitique sera un facteur important. Maintenant j’ai quand même l’impression que, à la différence de ce qui se passait il y a deux ou trois ans, ce facteur-là est peut-être moins intégré par les marchés puisque, regardez l’Ukraine, finalement cela n’a pas tellement été impacté alors que la crise était au démarrage assez forte…

Web TV www.labourseetlavie.com : On disait qu’il y avait tellement de liquidités et c’est ce que l’on dit souvent, souvent dit qu’il y a tellement de flux de liquidités que pour les investisseurs, finalement ils ne voient plus le « risque », ils ont mis leurs lunettes roses.

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : C’est un peu vrai mais je pense qu’il faut, il faut l’intégrer comme d’ailleurs il fallait je pense un peu intégrer, alors cela a peut-être été fait un peu après le résultat des élections européennes qui n’était quand même pas fabuleux pour assurer une dynamique à l’Europe parce que je pense aussi que l’on manque de politique économique cohérente et que les résultats n’étaient pas forcément propices à ce genre de choses. Mais le marché n’intègre pas trop tout cela, mais cela peut revenir.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Jean-Noël Vieille d’avoir fait le point avec nous aujourd’hui.

Jean-Noël Vieille, Directeur de la Gestion 360Hixance Asset Managers : Merci.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 6 juillet 2014.

 

Print Friendly, PDF & Email