Marc Karako Vice-Président Finance Quantum Genomics : "Conserver l'avance que nous avons".
Stratégie et perspectives 2016

12 avril 2016 15 h 32 min
+ de videos
577
Views
Loading the player...

La Web Tv partenaire media du SmallCaps Event organisé par CF&B Communication à Paris pour des interviews de dirigeants.

Retour sur l’actualité de la société Quantum Genomics, spécialiste des maladies cardiovasculaires, qui a récemment lancé plusieurs levées de fonds en Europe et aux Etats-Unis.

Mon invité pour parler de l’actualité et des perspectives 2016 de la société est Marc Karako Vice-Président Finance Quantum Genomics

Web TV www.labourseetlavie.com : Marc Karako, bonjour.

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Bonjour.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous êtes vice-président en charge des finances chez Quantum Genomics. On va parler avec vous de votre actualité. Vous êtes au Smallcap Events où vous rencontrez des investisseurs. Quels sont les points forts des derniers mois pour Quantum Genomics selon vous ?

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Il s’est passé pas mal de choses dans la société. Il y a beaucoup de questions sur l’opération financière qu’on vient de faire. On a fait une augmentation de capital de 8,6 millions d’euros, une partie aux États-Unis par placements privés et une partie en Europe avec une offre au public. Donc bien sûr, c’est l’actualité, donc les gens posent des questions là-dessus, si c’était le bon moment ou pas.

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui, c’est-à-dire qu’il y a eu les deux rapidement, quasiment une semaine après l’autre et donc, il y a eu une vraie question sur pourquoi il y avait ces besoins-là à ce moment-là.

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Voilà ! Exactement. Donc, c’est une opération originale qu’on a faite. Je ne crois pas qu’il y ait des biotechs qui aient déjà fait ça avant, avoir un placement privé aux États-Unis et puis offrir les mêmes conditions aux investisseurs, aux actionnaires en Europe. Donc, c’est vrai que c’était une opération originale. Et puis effectivement, pourquoi faire cette opération ? Nous avions une bonne trésorerie à la fin de l’année dernière, assez confortable. Mais bien sûr, comme on veut accélérer notre développement et conserver l’avance qu’on a prise, nous avons décidé de faire ces augmentations de capital, pour mener à bien les projets ambitieux de la société.

Web TV www.labourseetlavie.com : C’est toujours effectivement le challenge entre la partie trésorerie, la visibilité que vous avez et puis pouvoir mener donc ces études. Justement, si on parle de cet aspect-là, vous en êtes où ? Quels sont les besoins que vous avez en matière de financement justement pour ces études ?

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Alors, il y a pas mal d’études importantes qui ont lieu. D’abord, une étude de phase IIA dans l’hypertension artérielle. Donc la partie clinique va se terminer ce mois-ci et nous aurons les résultats dans trois mois. Ils seront publiés juillet – août ou septembre. Ça dépendra un peu de la période des vacances. Donc, c’est un moment très important. Nous allons publier les résultats de la phase IIA dans l’hypertension. Donc, la tolérance au produit et également des preuves d’efficacité. Ça, c’est le premier programme. Le deuxième programme, c’est que nous allons commencer des études de phase IIA également dans l’insuffisance cardiaque. Et cette étude va être internationale. Elle se fera dans plusieurs pays européens et dans plusieurs centres. Ça va se produire assez rapidement. D’ici fin juin, on aura ouvert des centres et commencé à avoir les autorisations pour mener ces études de phase IIA dans l’insuffisance cardiaque, dont on espère avoir les résultats en fin décembre de l’année prochaine. Et pour terminer, bien que l’étude de phase IIA, on n’ait pas encore publié les résultats dans l’hypertension artérielle, on commence déjà à travailler sur les études de phase IIB, donc sur les étapes suivantes. Et là aussi, ce sera des études importantes dans la mesure où une partie se fera aux États-Unis et une autre partie se fera également dans plusieurs pays européens. Et ces études de phase IIB, on les prévoit pour l’année 2017.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc quelque part, c’est aussi la justification de vos hausses de financements. Il y avait besoin avec ce programme-là de mettre en place, d’avoir ces financements pour effectivement les prochains mois ?

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Oui, exactement. C’est-à-dire qu’on avait, comme je l’ai dit, une bonne trésorerie, mais il y avait deux raisons finalement. Il fallait conserver l’avance qu’on avait. Lorsqu’on a fait l’introduction en bourse l’année dernière, on pensait commencer la phase IIA dans l’insuffisance cardiaque en 2017. Or, nous allons la commencer dans les prochains mois, donc vous voyez qu’on a plus de six mois d’avance. Donc, conserver l’avance qu’on avait et puis bien sûr, accélérer le développement avec ces études internationales.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour vous, donc effectivement, on a ces programmes importants. C’est toujours difficile dans ces périodes-là puisque vous n’allez communiquer que dans plusieurs mois. Qu’est-ce qui va se passer d’ici là ? Est-ce qu’aussi, en termes de partenaires, comment évolue la stratégie sur les partenariats ?

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Alors bien sûr, on discute avec pas mal de sociétés pharmaceutiques. La stratégie de la société, ce n’est pas de faire les phases III a priori, mais plutôt d’arriver à un accord de partenariat entre la fin de la phase II A et la fin de la phase II B. et bien sûr, ces contacts se créent avec le temps. Donc, nous avons des discussions avec un certain nombre de laboratoires qui se tiennent au courant de l’évolution de nos essais cliniques. Bien sûr, la phase II A sera très importante, lorsqu’on publiera les résultats. Voilà ! En fonction, ils pourront mieux se positionner. Mais je dirais que c’est plus un dialogue permanent. Et puis vous savez, il faut prendre le temps d’analyser les choses. C’est un long dialogue.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc pour vous effectivement, il y a le besoin d’aller à ces niveaux-là. Pas au bout, vous l’avez dit. Il y a certains effectivement qui vont aller jusqu’à la phase III. Europe et États-Unis, c’est important aussi de pouvoir mener les deux de front ?

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Oui, parce que les réglementations sont différentes, suivant les deux pays. C’est-à-dire, si je prends l’exemple de l’hypertension artérielle. L’hypertension artérielle, on peut faire des études ciblées aux États-Unis sur certains types de population. Il y aura plus de facilités d’obtenir des accords FDA pour pouvoir le faire. En Europe, la règlementation est différente. Donc, on pourra faire des études de phase IIB, mais avec des critères différents. Comme notre médicament, finalement, il a vocation à être mondial, à être vendu dans le monde entier, il est important que les études cliniques que nous faisons correspondent aux critères en Europe et aux critères aux États-Unis.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour vous donc, on peut dire en conclusion que cette année 2016, c’est un peu une année charnière. Du coup, vous disiez que vous étiez en avance et en même temps, il y aura effectivement dans le news flow de 2016, il va y avoir des moments importants pour Quantum Genomics ?

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Oui, tout à fait. Donc, il y a trois nouvelles importantes. Donc, les résultats bien sûr de la phase IIA dans l’hypertension, le début de la phase IIA dans l’insuffisance cardiaque. Et puis vous savez on est toujours en discussion avec un partenaire en santé animale. Donc, nous espérons que ces discussions vont aboutir prochainement.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc, on suivre ça. Mais effectivement, ça veut bien dire que vous êtes plutôt en avance aujourd’hui pour tous ces programmes.

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Exactement, on est plutôt en avance et c’est pour ça que nous avions besoin de renforcer notre structure financière pour pouvoir les mener à bien.

Web TV www.labourseetlavie.com : Bien. Donc, on verra si les actionnaires effectivement suivent ça aussi. Merci d’avoir fait le point avec nous, Marc Karako.

Marc Karako – Vice-Président Finances Quantum Genomics : Je vous en prie. Merci.

 

Print Friendly, PDF & Email