Interview Thierry Michaux Directeur Général Adjoint Groupe Traqueur.
Rencontre à l'European Small Cap Event du spécialiste de la sécurité automobile

12 avril 2014 9 h 57 min
+ de videos
162
Views

Le Groupe Traqueur est spécialiste de la sécurité embarquée dans les véhicules. Il développe ses technologies qui évoluent y compris sur le type de supports avec des véhicules qui deviennent « connnectés ».

La stratégie de l’entreprise, ses projets, les perspectives 2014, avec mon invité Thierry Michaux Directeur Général Adjoint Groupe Traqueur

La Web Tv partenaire de l’European Small Cap Event organisé par CF&B Communicaiton qui s’est tenu à Paris le 7 et le 8 avril.

 


Web TV www.labourseetlavie.com : Thierry Michaux, bonjour. Vous êtes directeur général adjoint du Groupe Traqueur, on va parler avec vous au Midcap Event de la stratégie, des perspectives de votre entreprise. Un petit rappel peut-être sur l’année 2013, on avait vu des baisses d’activité, c’est lié à ce qui se passe sur le marché automobile ? C’est vrai qu’il n’a pas été forcément très favorable en France en tout cas ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe : Oui, il n’a pas été très favorable en France, effectivement on a constaté un léger fléchissement de nos ventes dans ce secteur-là. Néanmoins elles ont été compensées par une activité de télématique embarquée qui elle a connu un bond de plus de 30 % avec l’obtention d’un contrat important dans le secteur des chantiers connectés.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, le groupe est, on va dire, en plein bouleversement ou en tout cas en plein changement, en tout cas sur l’activité, sur ces développements-là, qu’est-ce qui est en train de se passer sur votre secteur. On sait que vous êtes vous sur l’après vol, sur la sécurité notamment des véhicules, mais qu’est-ce qui est en train de se passer ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Alors, il y a un chantier extrêmement intéressant qui se profile, qui est le chantier des voitures connectées, Traqueur, grâce à son expérience, grâce à sa marque, doit pouvoir être un acteur important dans ce domaine en proposant ses services aux clients des constructeurs automobiles. Il proposera essentiellement deux types de services, un premier service de localisation et un second service qui est lié à son ADN, qui est donc la récupération lorsque le véhicule a fait l’objet d’un vol.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Aujourd’hui on peut dire qu’il y a un certain nombre d’outils déjà qui sont en place tout de même ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Alors, aujourd’hui il y a des réflexions qui sont menées en partenariat avec les forces de l’ordre. Nous espérons que ces relations se concrétiseront au cours du second semestre.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc là, cela veut dire quelque part pour les automobilistes d’avoir en tout cas l’opportunité, peut-être plus facilement qu’aujourd’hui, de retrouver un véhicule volé éventuellement ou de faire retrouver par les forces de l’ordre un véhicule volé ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Absolument, et en tout cas pour Traqueur, cela va nous permettre d’accéder à une clientèle plus large puisque nous toucherons l’intégralité, je dirais, des acheteurs de véhicules, avec une technologie toujours aussi performante et des services toujours aussi performants.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On voit aujourd’hui les voitures qui sont de plus en plus connectées avec des tablettes quasiment dans le véhicule, est-ce que cela veut dire pour vous que le challenge, c’est d’y être dès l’origine dans ces tablettes quelque part ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Bien sûr, le challenge pour Traqueur consiste à devenir un des prestataires de services qui sera accessible, donc par le client final, qui pourra donc sélectionner parmi le bouquet de fonctionnalités qui lui sera offert, la fonctionnalité Traqueur, et voilà, donc cette possibilité finalement de fournir nos services de manière dématérialisée, et pour nous c’est un enjeu majeur.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que cela… enfin vous avez à la fois sur les flottes automobiles, sur un certain nombre de clientèles, il y a des clientèles cible que vous visez pour, je dirais, accélérer le mouvement ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Pas spécialement, on va essayer plutôt de descendre en gamme, et s’adresser, grâce à cette dématérialisation, à un nombre de clients de plus en plus important, voilà, ça c’est notre ambition, et accessoirement aussi de les accompagner à l’international puisque les constructeurs demandent une présence évidemment en dehors des frontières et une capacité à assurer les services en dehors des frontières.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce aujourd’hui il y a… vous pouvez amener des chiffres justement sur une diminution de vols en cas de présence de ce style d’outils parce que on pourrait dire, pour le client, il va se poser la question de savoir est-ce que c’est intéressant ou pas d’avoir cela dans son véhicule ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Alors, la première chose que l’on note, et c’est un point d’inflexion en 2013 important, c’est que le nombre de vols a augmenté. Alors nous, nous l’avions déjà constaté avec notre base installée, nous en avions déjà informé les médias notamment, mais cette fois-ci officiellement on note une recrudescence des vols en France, ça c’est un phénomène, je dirais, important. Ensuite, nous ne jouons pas sur le côté dissuasion. Vous ne trouverez jamais un véhicule équipé d’un petit sticker « attention, ce véhicule est protégé », nous ne faisons pas cela. Nous préférons la confidentialité, ce qui nous permet aussi de casser des filières de manière plus efficace, des filières de vols.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Quand effectivement on a ces chiffres-là, pourtant on a l’impression que les véhicules sont peut-être plus sécurisés et qu’il y a une amélioration, alors pas sur toutes les gammes bien entendu, mais on avait peut-être cette impression-là que c’était plus compliqué, que le vol était plus compliqué, mais, on va dire, les voleurs s’adaptent…

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Alors, il y a des évolutions de vols qui ont été notées en 2013, et on va de plus en plus vers le vol sophistiqué, où les vols sont équipés de matériels électroniques qui permettent de déjouer en fait ces barrières qui ont été mises en œuvre par les constructeurs, d’où l’intérêt toujours d’avoir une solution donc Traqueur qui permet, lorsque le véhicule volé, de le récupérer.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté des investissements que vous allez devoir faire dans les prochaines années, les prochains mois, qu’elles seront justement vos priorités ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Alors, on a un autre chantier qui nous tient à cœur, qui est lié à l’Internet des objets. Nous travaillons donc à la mise au point de briques logicielles qui vont présenter une rupture technologique très forte, en liaison avec les réseaux qui sont donc déployés par les intervenants qui sont dans le secteur de l’Internet des objets. Donc là, il se passe des choses extrêmement intéressantes, on espère pouvoir les commercialiser au début du second semestre très probablement.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, vous aviez aussi annoncé un partenariat avec Argos, qu’est-ce que vous en attendez ? On connaît les balises Argos pour les navigateurs notamment, mais qu’est-ce que vous en attendez concrètement vous ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Alors, il ne s’agit pas d’Argos balises justement, il s’agit plutôt d’un groupement, d’un GIE, qui travaille en liaison avec les assureurs et qui permet de récupérer des véhicules, des épaves, sur la base d’une lecture, d’une codification qui est gravée sur le véhicule. Donc en fait Argos, c’est une capacité pour nous de démultiplier nos efforts, notre service Opérations, qui va nous permettre de récupérer davantage de véhicules volés.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Les perspectives pour vous, elles s’annoncent comment ? Il y a à la fois des investissements, mais vous dites que vous allez pouvoir améliorer quand même la rentabilité ?

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Oui, on est confiant sur 2014. Nous espérons une croissance significative de notre activité, et partant de là, une amélioration substantielle de notre rentabilité.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Voilà, donc il y a pas mal de projets en cours, en tout cas pour les mois qui viennent.

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Absolument beaucoup, beaucoup de choses à faire.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Thierry Michaux d’avoir fait le point avec nous.

 

Thierry Michaux, Directeur général adjoint du Groupe Traqueur : Merci.


© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 12 avril 2014.

 



Print Friendly, PDF & Email