Interview Frédéric Marchal Président Ivalis.
Rencontre à l'European Small Cap Event du spécialiste des inventaires (Ex Inventoriste)

12 avril 2014 9 h 15 min
+ de videos
774
Views

Un marché sans doute méconnu, celui de l’inventaire, et qui jusqu’ici restait au sein même des entreprises, l’activité s’externalise et c’est le métier d’Ivalis (Ex Inventoriste)

Nous parlons de la stratégie de l’entreprise, son déploiement en Europe, ses priorités et ses perspectives.

Mon invité est Frédéric Marchal Président Ivalis

La Web Tv partenaire de l’European Small Cap Event organisé par CF&B Communicaiton qui s’est tenu à Paris le 7 et le 8 avril.

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Je présente d’abord Ivalis parce que Ivalis n’est pas très, très bien connu, qui est une société formidable, un prestataire de services donc spécialisé dans les inventaires de stocks, et puis je reparle de l’avenir parce que on a beaucoup de projets actuellement, et même si aujourd’hui Ivalis est une très belle société, ce sera une encore plus belle société dans les années à venir.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement les inventaires, qui est votre spécialité, qu’est-ce qu’il y a derrière ? Parce que un inventaire, on peut dire, de temps en temps quand il y a une entreprise qui fait un inventaire, on sait que c’est un peu compliqué, qu’est-ce que vous avez apporté dans ce segment-là ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Un savoir-faire, beaucoup de valeur ajoutée, on est rapide, on est exhaustif, évidemment on est extrêmement précis au niveau du rendu des stocks. On sait faire ce que le client ne sait pas faire finalement, on est spécialisé dans quelque chose qui n’est finalement pas le cœur de métier de nos clients.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : La question de l’investissement, de ce que vous amenez en plus, on peut dire qu’il peut y avoir de l’humain, mais la technologie aussi derrière bien sûr ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Oui, c’est très, très compliqué en fait de faire un inventaire rapide et qui soit précis, il faut beaucoup de technologie, il faut déployer beaucoup de logiciels, on a développé l’intégralité de nos outils, que ce soient des outils de Front Office ou des outils de Middle Office, et pour pouvoir industrialiser plusieurs milliers d’inventaires, réaliser plusieurs milliers d’inventaires dans l’année, il faut beaucoup, beaucoup, beaucoup de savoir-faire logiciel, tant au niveau de la logistique que de la réalisation même de la prestation de services. C’est très compliqué.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce qu’il y a des secteurs prédominants ? On pense à la distribution par exemple pour commencer, mais est-ce qu’il y a des secteurs qui se distinguent ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Disons que l’on est… on ne fait que de la distribution, aujourd’hui on ne fait que des inventaires dans ces formats-là, et finalement les plus gros demandeurs sont l’alimentaire et le bricolage, mais on a aussi beaucoup de clients dans des secteurs diversifiés, évidemment textile, mais aussi de l’industrie, on travaille pour BMW en Allemagne par exemple, donc vraiment tous types de secteurs, dès lors qu’il faut compter, on est là.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement sur l’activité France Europe, est-ce qu’aujourd’hui elle est d’abord française pour vous ? Comment se répartit votre activité ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Ivalis est une société française, le siège est en France, elle a été créée en France en 1991, mais aujourd’hui, nous réalisons plus de 60 % de notre chiffre d’affaires en dehors de France, la seconde filiale est allemande et la troisième est suisse en termes de chiffre d’affaires.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Et on est dans les mêmes proportions c’est-à-dire qu’il y a encore beaucoup de sociétés qui n’externalisent pas leurs inventaires ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Oui, oui. On est au tout début du marché. Aujourd’hui le marché européen représente un potentiel d’à peu près 1 milliard d’euros et on peut estimer que 10 à 15 % de ce marché est développé, alors évidemment cela reste un potentiel, mais si on se fie à ce qui se passe aux États-Unis, on peut penser que l’on devrait monter à 50 ou 60 % de ce potentiel en termes de marchés développés.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : En Europe, vous êtes seuls ou vous avez des concurrents qui font la même chose que vous ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Non, on n’est pas seul. On est principalement deux, c’est un peu un co-leadership avec une autre société avec qui on ne partage pas vraiment l’intégralité du marché parce qu’il y a d’autres acteurs locaux, mais enfin on est les deux seuls à avoir un rayonnement européen.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de la rentabilité, qu’est-ce que cela donne et qu’est-ce que vous espérez en termes de rentabilité pour les années qui viennent ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Aujourd’hui, on fait beaucoup, beaucoup d’investissements c’est-à-dire que l’on ouvre des pays et pendant les deux, trois, quatre premières années, les pays sont évidemment déficitaires, le temps de s’implanter, d’ouvrir des agences et de pouvoir trouver un modèle économique qui soit compatible avec le modèle social du pays. Donc aujourd’hui on a une rentabilité qui est extrêmement forte dans les filiales matures, comme par exemple en France, et évidemment des pertes dans certaines filiales que l’on vient d’ouvrir, comme par exemple en Pologne.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que vous avez besoin d’investir encore de manière plus importante, et éventuellement de faire appel au marché pour aller plus vite en Europe ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Oui, oui, on a plusieurs projets. On a des projets à la fois de déploiement géographique et d’acquisitions, et puis on a quelques projets technologiques pour s’adapter à des technologies qui sont aujourd’hui utilisées par nos clients comme la RFID, mais aussi par de nouveaux besoins comme par exemple la géolocalisation in door, le client cherche à savoir finalement où se trouvent ses produits.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc ça, cela amènera d’autres marchés, ce sont des marchés supplémentaires ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Oui, absolument, ce sont des marchés complémentaires, mais toujours autour de notre cœur de métier.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de l’année 2014 puisque nous sommes encore en 2014, l’année comment elle se présente pour vous ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : L’année se présente plutôt bien. On a un business qui est récurrent puisque les inventaires se font chaque année bien évidemment et on a de nouveaux clients qui ont pu tester en fait nos services en 2013 et qui vont nous faire confiance sur l’année 2014. Donc on connaîtra une croissance à deux chiffres en 2014.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Et les investisseurs qui donc redécouvraient ou qui découvrent tout simplement Ivalis aujourd’hui, donc vous avez dit tout à l’heure que c’était un marché qui… finalement vous étiez un peu au début de ce marché, pour l’instant il est européen, est-ce qu’il a vocation à être mondial effectivement ou aller sur des marchés émergents ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : C’est un marché mondial, ça c’est sûr puisque le plus gros marché pour l’instant… enfin le plus gros marché développé est aux États-Unis, mais cela concerne bien évidemment les pays émergents. On vient tout juste de créer une filiale au Brésil sur laquelle on a une opportunité de marché qui est majeure, et on regarde beaucoup d’autres pays comme par exemple la Russie ou la Turquie, des pays dans lesquels on délivre aujourd’hui déjà des services, mais dans lesquels on n’a pas pour l’instant ouvert de filiales.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc encore pour les prochaines années, encore des investissements, mais aussi des développements dans ce type de pays ?

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Absolument.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra cela. Merci d’avoir fait le point avec nous, Frédéric Marchal, on rappelle que vous êtes Pdg d’Ivalis.

 

Frédéric Marchal, Pdg d’Ivalis : Merci beaucoup Didier.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 12 avril 2014.


Print Friendly, PDF & Email