Interview Livio Elia Président du Directoire de Tivoly : "On accompagne les clients globalement".
Résultats annuels 2013 du concepteur et fabricant d'outils coupants et d'accessoires électroportatifs

30 avril 2014 10 h 42 min
+ de videos
356
Views

A l’occasion de la présentation des résultats annuels 2013, rencontre avec Livio Elia Président du Directoire de Tivoly qui détaille la stratégie de l’entreprise en France et à l’international.

Le groupe familial se développe sur ces différents marchés y compris auprès de grands industriels comme Airbus.

Web TV www.labourseetlavie.com : Livio Elia, bonjour. Vous êtes président du directoire de Tivoly, on va parler avec vous de votre année 2013 et puis des perspectives, vous êtes spécialiste, fabricant d’outils de coupe, donc notamment effectivement dans le secteur du bricolage. On va parler avec vous des différents produits que vous avez et bien sûr de vos secteurs. Pour revenir d’abord sur l’année 2013, comment s’est-elle passé pour vous globalement ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : On définit l’année 2013 un peu turbulente. Déjà on est sûr deux secteurs, le secteur distribution et le secteur industrie, donc le secteur du bricolage, le secteur du bricolage rentre plus tôt dans le secteur distribution. Dans les deux cas en tout cas, même globalement et mondialement, on définit comme je vous ai dit un peu turbulente. On a eu un début d’année 2013, surtout dans la distribution, un peu déficitaire, qui s’est rattrapé vers la fin, alors que l’industrie a plutôt bien marché, c’est vers la fin de l’année que cela s’est plutôt calmé.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on va dire pas évident dans ces marchés-là de… il faut s’adapter, il faut adapter son outil, il faut être réactif, qu’est-ce qu’il faut faire ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : On utilise une définition, celle de la proactivité c’est-à-dire qu’effectivement on essaie d’anticiper. De toute manière 2013 n’était pas différente des années précédentes et probablement 2014 se présente un peu mieux, mais il y a toujours le doute. On s’adapte de deux manières. La première, c’est que l’on améliore nos performances, on essaie d’être plus orienté au client, amener plus d’innovation, et bien sûr faire attention aux coûts, au stock, au cash, etc., etc., dont une activité permanente de fond.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors on peut dire qu’il y a des secteurs qui vont bien, on pense à l’aéronautique, c’est un secteur qui est en plein boum, cette activité-là, ce que vous faites pour ce secteur-là, là cela fonctionne ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : Oui, sur l’aéronautique effectivement, on voit dans les journaux Airbus et même les autres constructeurs qui ont effectivement des développements intéressants. Effectivement on s’adapte à la montée en cadence, mais il y a d’autres secteurs, style l’automobile, qui ont un peu plus souffert. Donc là aussi adaptation, etc., etc., donc…

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Cela veut dire qu’il faut aller chercher des marchés plus loin, vous êtes sur un certain nombre de pays à l’international déjà parce qu’il y a une part importante du chiffre d’affaires qui se réalisa l’international, mais aller chercher des pays où il y a un peu plus de croissance ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : Aujourd’hui, comme vous le dites, on est présent dans tous les continents, donc on en identifie quatre, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, Latin America, l’Europe et puis l’Asie-Pacifique. Effectivement, les différents continents n’ont pas la même dynamique. Et en plus, comme je vous ai dit, comme on vise beaucoup sur l’innovation, on a la possibilité d’approcher ce marché sur un angle d’attaque différent, en amenant plus de valeur ajoutée ou au moins valeur ajoutée différente.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Quand on regarde un certain nombre de produits, en tout cas pour la partie grand public, on se demande… Justement, on a l’impression que cela n’évolue pas, quand on va faire du bricolage, que l’on va chercher une cheville par exemple, pour prendre cela, une cheville en béton, on va dire qu’est ce qui bouge dans une cheville en béton ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : Détrompez-vous, détrompez-vous. Effectivement c’est un univers dans le petit. On n’arrête pas d’amener des innovations, même sur la forme des forets, la goulue, les coujures, notamment un exemple, je prends un foret qui est un produit traditionnel de la marque Tivoly, on améliore les conditions d’utilisation dans le secteur du bricolage notamment, la force, la facilité de perçage, le nombre de trous, le confort en général. Voilà, donc c’est une évolution, on peut toujours trouver quelque chose de différent justement. On vient de lancer une nouvelle gamme qui s’appelle « Technic » qui améliore les performances, soit en confort, soit effectivement en qualité de perçage, d’environ 30 % par rapport aux précédentes et notamment dans le bois, on a un produit qui est issu du métal mais qui a des performances en entrée et et une sortie de trou assez qualitatives.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc cela évolue, même si dans le quand on arrive dans un rayon… on a l’impression, voilà, on n’a pas forcément cette…

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : J’espère que les consommateurs se rendent compte à l’usage des améliorations que l’on a effectivement, que l’on apporte de la valeur, que l’on apporte… Donc il y a… C’est un monde à évolution perpétuelle, notamment, on essaie de contribuer aussi à la réduction de la consommation d’énergie à travers des performances plus importantes. Si vous êtes pendu sur le toit en essayant d’accrocher une balustre en bois, vous apprécierez que votre batterie puisse percer plus longtemps sans être obligé de la changer, donc redescendre, etc., etc. Donc il y a effectivement beaucoup d’opportunités dans l’innovation à partir du moment où on la définit correctement.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a aussi on va dire, on s’en rend moins compte, ce cycle d’évolution des produits. Donc les produits ont un cycle…

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : Absolument, et puis ils sont de plus en plus normés, ils doivent répondre à des critères, et donc je dirais qu’un cycle, sur des produits traditionnels, tous les deux ou trois ans, il  a besoin d’être revu, d’une remise à jour, etc. et donc on s’inscrit dans cette dynamique.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur l’année 2014, on parle de reprise en Europe, on en est encore très loin, en tout cas on l’espère, on a l’impression que l’Europe, que les consommateurs ne sont pas très optimistes, vous, le marché européen, vous considérez qu’il va rester difficile en 2014 ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : Certainement, cela ne va pas être la reprise, d’autant plus que nous on ne  considère plus qu’il y a une crise, c’est un nouveau paradigme, une autre manière de faire, et on essaie de s’inscrire dans ce nouveau paradigme le plus rapidement possible en apportant, comme je vous ai dit, de la valeur ajoutée que les consommateurs… parce que le marché probablement ne va pas beaucoup évoluer, mais les besoins des consommateurs oui, et donc on essaie de comprendre quels sont ces besoins et y apporter des solutions nécessaires.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : La partie industrielle, justement on parlait de l’aéronautique, cela vous amène à amener plus de solutions à ce type de clients-là ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : Absolument, aujourd’hui il y a une transformation assez profonde de tout ce qui concerne les avions civils, notamment les matériaux, donc vous avez vu certainement, vous avez entendu parler de l’A380, de l’A350, qui sont caractérisés par des nouveaux matériaux ou des matériaux en sandwiches ou en empilage, et donc nous développons des outils pour faciliter l’usinage de ces types de substrats.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les perspectives toujours, vous dites il y a des bonnes perspectives de croissance, on va dire, malgré cet environnement-là ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : L’angle d’attaque que l’on a identifié, c’est effectivement la qualité, mais globalement entendu, c’est ce que l’on a dit en anglais « world class », le service et « l’innovation », apporter de la valeur, et donc ce sont les trois angles d’attaque que l’on a identifiés pour évoluer avec le marché.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Je rappelle que vous êtes une société qui est en France, donc il est possible pour une PME ou une ETI française de s’adapter à cette mondialisation ?

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : C’est ce que l’on a fait, donc traditionnellement la famille Tivoly avait développé et a développé, à travers son président du conseil de surveillance de la famille Tivoly, dans le temps la couverture internationale, aujourd’hui on travaille effectivement comme groupe et on a des process transversaux, et donc, grâce à cette structure effectivement, on est à même d’intéresser des clients globaux pour les accompagner bien sûr en France, mais aussi dans les pays où ils sont, dans le secteur de la distribution, mais aussi bien dans le secteur industriel. Donc on a des clients qui sont présents dans les deux secteurs et on les approche de la même manière.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Livio Elia d’avoir été avec nous aujourd’hui.

 

Livio Elia, Président du Directoire de Tivoly : Merci à vous.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 30 avril 2014.


Print Friendly, PDF & Email