La fin du Libor taux interbancaire incontournable - Blackberry n'est plus terrassé par les smartphones - Apple dépassé les 3 trillions de dollars en Bourse.
L'info éco + avec Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV sur Sud Radio (9 janvier 2022)

9 janvier 2022 13 h 03 min
+ de videos
110
Views

 

L’INFO ECO + avec Didier TESTOT FONDATEUR DE LA BOURSE ET LA VIE TV

#SudRadio] 🔴 Cette semaine, Didier TESTOT revient dans l’info éco + avec Jean-Marie Bordry sur les thèmes suivants :

 

La disparition du Libor qui concerne de nombreux particuliers mais aussi les entreprises qui nous écoutent

 

Oui c’est un évènement dans le secteur bancaire de portée mondiale.

Les banques et les régulateurs sont en train de mettre en place un remplacement du Libor, ou taux interbancaire offert à Londres. Ce taux d’intérêt de référence était responsable de 300 000 milliards de dollars de contrats financiers.

Depuis le début de l’année cet indice Libor pour London Interbank Offered Rate qui était jusqu’ici l’indice de référence le plus important au monde pour les taux d’intérêt à court terme n’est plus.

Pour faire simple Le Libor c’était un taux d’intérêt moyen auquel un grand nombre de banques internationales à Londres notamment mais pas que, étaient prêtes à se prêter de l’argent les unes aux autres

Vous le savez Les banques gagnent de l’argent en prêtant de l’argent à un taux d’intérêt plus élevé que leurs propres coûts d’emprunt. Le Libor était censé être une mesure des coûts des banques, donc si une banque fixait le prix d’un prêt, par exemple 1% au-dessus du Libor, elle savait que sa marge bénéficiaire serait de ce même montant

 

Alors Didier Pourquoi ces changements ?

L’histoire financière a montré avec de nombreux scandales que ce taux était trop facile à manipuler je ne reviendrais pas sur tous ceux (banques, traders, ..) qui ont manipulé ce marché, mais cela fait partie des grands scandales financiers des dernières années.

Ces tricheries ont amené les banques et les régulateurs à décider de mettre fin au Libro de le remplacer par des indices de référence plus fiables.

Le Libor sera remplacé par toute une série de nouveaux taux d’intérêt. Par exemple, le « Sonia » sera utilisé pour la livre britannique, le « Tona » pour le yen japonais et le « Saron » pour le franc suisse, etc. Le dollar américain est la seule monnaie qui continuera à suivre le taux de base du Libor.

Le passage du Libor à d’autres systèmes a été une tâche colossale. Les marchés ne pouvaient pas simplement être fermés pendant la mise en œuvre du nouveau système. Si les jours du système Libor comptés, il est assez étonnant que la transition ait été à peine remarquée.

 

Faudra-t-il regard dans ces contrats de prêts ce qui change ?

Alors c’est vrai que les banques françaises ne sont pas tenues par les contraintes réglementaires qui s’appliquent aux banques anglaises : il n’existe aujourd’hui pas de loi ou de règlement européen qui notifie la disparition du LIBOR et exige l’utilisation du SONIA en remplacement. Mais le LIBOR en livres sterling britanniques va bel et bien disparaître et ce taux est présent dans de nombreux contrats financiers : contrats de prêts, contrats dérivés, swap, contrats multi-devises, contrats de couverture de devises…

En gros ce la va se faire prédit un expert contrat par contrat, cas par cas

Et il va falloir négocier, je pense que les DAF dans les entreprises Directeurs Administratifs et Financiers vont avoir un peu de travail si ce n’est déjà fait !  Et repérer les contrats qui contiennent du Libor !

 

Didier, vous nous parlez tech et là aussi d’une disparition celle  du Blackberry

 

Oui annoncée plusieurs fois, la mort du BlackBerry est cette fois définitive. En totale perte de vitesse depuis que les smartphones ont pris toute la place, ce téléphone reconnaissable entre mille est mort cette semaine, le 4 janvier 2022. Paix à son âme

Car même ses utilisateurs et utilisatrices irréductibles n’auront sans doute pas d’autre choix que de le ranger dans un tiroir afin de le reléguer au rang de relique.

En 2016, le président exécutif et PDG de BlackBerry, John Chen, avait  annoncé que la transition de l’entreprise vers une société de logiciels était terminée. Elle se concentre désormais sur la fourniture de logiciels et de services de sécurité intelligents aux entreprises et aux gouvernements du monde entier.

 

Sur le site de BlackBerry, on peut lire que le système d’exploitation du fameux téléphone «ne fonctionnera plus de façon fiable» à partir du 4 janvier. Plus précisément, la possibilité de téléphoner, d’envoyer des e-mails ou des SMS, ou encore d’utiliser un réseau mobile n’est plus garantie. Il n’est même pas certain que ce téléphone permette encore d’effectuer des appels d’urgence.  Un Téléphone collector. Reste la fonction presse-papier.

 

Didier rafraichissez la mémoire des plus jeunes qui ne parlent que de Samsung ou d’Apple

Dans les années 2000, pour les plus jeunes, BlackBerry occupait près de 50 % du marché américains du téléphone mobile, tant son clavier intégral (QWERTY ou AZERTY) et sa bonne réputation en matière de sécurité avaient su conquérir les foules. Barak Obama le Président Américain avait même voulu conserver son VZW BlackBerry 8830 personnel après son élection, même si la tentation de l’iPhone 6 était grande. Contraint par sa fonction d’employer des appareils autrement plus sécurisés, il avait cependant obtenu l’autorisation de continuer à utiliser son BlackBerry, mais uniquement pour échanger avec quelques contacts privilégiés.

Les moins jeunes s’en souviennent comme de leur premier téléphone Nokia ou Motorola

La tech a cela que le champion du moment n’est pas toujours le gagnant du futur.

Didier la fin du BlackBerry, et Apple qui cartonne en Bourse, un croisement de l’histoire dans la Tech ?

Oui Le géant américain   APPLE est devenu la première entreprise à atteindre une valorisation boursière de 3 trillions de dollars

Alors pour les spécialistes : 3 trillions = 3 mille milliards de dollars. Le cours de l’action de la société a augmenté d’environ 5 800 % depuis que le co-fondateur et ancien directeur général Steve Jobs a dévoilé le premier iPhone en 2007. C’est ce qu’a fait l’action cette semaine. Pour vous donner une idée de la force de ce mouvement financier,  Il a fallu un peu plus de 16 mois pour que la valorisation boursière d’Apple passe de 2 à 3 milliards de dollars. Et elle était encore si je puis dire à 1 milliard de dollars en août 2018, la première à atteindre ce niveau

L’iPhone tueur de Blackberry représente à peu près la moitié des ventes de l’entreprise,

Apple, basée à Cupertino, en Californie, a été fondée en 1976 par Steve Jobs et ses partenaires commerciaux Steve Wozniak et Ronald Wayne.

La société a fait ses débuts en bourse en 1980 avec une valorisation boursière de 1,8 milliard de dollars.

 

Didier, un procès qui aura des conséquences notamment sur les start-ups américaines

OUI C’est le procès Theranos  dont je vous avais parlé ici qui désormais fait trembler les start-up américaines

La condamnation cette semaine en Californie de la fondatrice de Theranos, Elizabeth Holmes, reconnue coupable d’escroquerie envers ses investisseurs, est un AVERTISSEMENT  pour les entrepreneurs.

La patronne déchue a été reconnue coupable de plusieurs chefs de fraude pour avoir menti à ses investisseurs: elle promettait de révolutionner le marché des tests sanguins avec ses machines capables selon elles de dépister une kyrielle de maladies, du cancer au VIH, à l’aide de quelques gouttes de sang. Les créateurs qui aujourd’hui pensent que leur technologie va tout casser même si elle n’est pas encore au point vont peut-être revoir leur copie. Nous verrons bien si ce choc Theranos sera efficace ou pas. Même si  le mantra «fake it till you make it» (fais semblant jusqu’à ce que tu y arrives) n’est pas forcément rangé aux oubliettes tant que l’argent peut couler à flots. La FED (Réserve Fédérale Américaine) qui semble vouloir monter ses taux un peu plus vite que prévu pourrait changer la donne de ce confort des milliards qui font tourner des têtes.

Print Friendly, PDF & Email