Nature et Logis en liquidation judiciaire - Les cryptos-devises toujours plus - Le marché des Super Yachts en forme.
L'info éco + avec Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV sur Sud Radio (13 novembre 2021)

13 novembre 2021 10 h 58 min
+ de videos
195
Views

L’INFO ECO + avec Didier TESTOT FONDATEUR DE LA LA BOURSE ET LA VIE TV

#SudRadio] 🔴 Cette semaine, Didier TESTOT revient dans l’info éco + avec Jean-Marie Bordry sur les thèmes suivants : la liquidation de Nature et Logis spécialisée dans les maisons écologiques – les cryptos-monnaies toujours plus – Petit tour du côté du marché des Mega Yachts qui se porte bien.

Cette semaine, Didier vous commencez par un coup de gueule concernant la disparition d’une entreprise utile dans la transition énergétique.

Oui cet été je faisais un point sur la stratégie de la société NATURE ET LOGIS cotée à la Bourse de Paris. J’interviewais Thadée Girandier le Pdg de la société qui espérait augmenter la production de ses maisons écologiques. La société est un constructeur de maison écologique, créateurs & bâtisseurs.

Sur son site on pouvait lire « A l’extrême, nos maisons passives sont dotées de performances thermiques telles qu’elles permettent de se passer de chauffage tout en garantissant une température intérieure supérieure à 21 ou 22 degrés. 100% de nos maisons sont également équipées de systèmes de production d’eau chaude sanitaire à énergies renouvelables. Autant dire que cette société était utile à la transition énergétique en cours compte tenu de ses activités.

Mais voilà la crise a eu raison de Nature et Logis qui vient d’indiquer que « les difficultés d’approvisionnement, de ressources sous-traitantes, de production et l’explosion des prix de matériaux de construction bois, conséquences directes de la crise sanitaire liée à la Covid-19, ont mis à mal le modèle économique de NATURE & LOGIS », En impactant d’une part de manière importante ses marges et d’autre part le niveau nécessaire de Besoin en Fonds de Roulement (BFR), alors que paradoxalement la société bénéficiait d’une dynamique commerciale positive. Et ce malgré des aides et mesures de l’Etat dont la Société a pu bénéficier, il n’a malheureusement pas été trouvé de solution face au besoin de trésorerie exponentiel et le rétablissement des marges à court terme.

Aussi, le Groupe NATURE & LOGIS a été placé en liquidation par décision du tribunal de commerce du Mans le 26 octobre 2021. Dans le contexte où l’on nous rabat les oreilles tous les jours sur l’écologie, le fait qu’un acteur de cette chaine n’ait pu trouver de solution financière me choque. Car ce n’est pas l’argent qui manque. Je voulais le partager avec vous.

Cette semaine Didier ce qu’on appelle l’univers des cryptos actifs, les cryptos-monnaies ont franchi un nouveau cap.

Oui Jean-Marie, pour la première fois de son histoire, le marché des cryptos a dépassé 3.000 milliards de dollars cette semaine entre un appétit pour des actifs non conventionnels et des investisseurs inquiets de l’inflation à des niveaux records aux Etats-Unis, tout est réuni pour que les flux demeurent sur ces actifs. Il y a aujourd’hui autour de 10.000 cryptomonnaies.

Alors il y a toujours un part de spéculation, aidée en cela par de nouveaux outils financiers comme fin octobre un ETF dont je vous avait parlé, adossé au Bitcoin, et les annonces d’entreprises qui utilisent ce type d’actifs augmente aussi. Vu la volatilité de ce type d’actfs, c’est aussi, il faut le rappeler extrêmement risqué mais tant que les régulateurs comme la FED ou la BCE laissent se développer ces marchés, la spéculation peut continuer. Deux actifs se distinguent Bitcoin et Ethereum dans cet univers en taille de marché environ 40% du total pour le Bitcoin et moins de 20% pour l’Ethereum. Mais il ne se passe pas une semaine sans que des petits malins s’engouffrent sur ce marché.

Ainsi le Shiba Inu, un cryptoactif créé pour rivaliser avec le Dogecoin, elle-même basée sur une plaisanterie, avait atteint fin octobre une taille théorique de 40 milliards de dollars, devenant la dixième plus grande cryptomonnaie. Mais en quelques jours, près de 10 milliards de dollars se sont évaporés.

C’est un univers impitoyable…comme à Dallas..

Et puisque qu‘on parle d’inflation des actifs, Didier du côté des grand yachts, les Super Yachts, visiblement, les milliardaires s’éclatent.

Oui lorsque le milliardaire chinois Jack Ma a effectué un voyage sur l’île espagnole de Majorque le mois dernier, on en a beaucoup parlé comme étant sa première incursion à l’étranger depuis sa disparition de l’année 2020. Mais ce qui a suscité des commentaires sur ce marché extraordinaire des Super Yachts c’est que Ma était sur son nouveau bateau de croisière « Zen » de 88 mètres (289 pieds) – estimé à 200 millions de dollars .

Et si vous parlez de la crise toutes les semaines, elle ne touche bien entendu pas le nombre de milliardaires qui progresse toujours et la Covid les a plutôt incités à éviter les foules. Quoi de mieux alors qu’un Super Yacht ?

L’industrie mondiale des bateaux de luxe de plusieurs milliards de dollars rebondit donc rapidement après une quasi-paralysie au début de la pandémie. Et selon  le courtier spécialisé Fraser Yachts : « 2021 surpasse considérablement toutes les 12 dernières années ». Rien que cela

Les ventes de navires de luxe de plus de 30 mètres (98 pieds) ont augmenté de plus de 8 % au cours des neuf premiers mois de 2021 par rapport à la même période de 2019 avant la pandémie, selon la publication du secteur Superyacht Group.

Jean-Marie si jamais vous êtes intéressés, je vous donne le tarif .

Le coût d’un superyacht peut aller de 10 millions de dollars d’occasion à 600 millions de dollars neufs, selon les chiffres de l’industrie.

Plus de 200 nouveaux bateaux ont été mis à l’eau pour la première fois cette année jusqu’en septembre, contre 165 au cours de la même période de 2019, a déclaré le groupe Superyacht. Et Quelque 330 ont été commandés pour être prêts avant 2023. Les carnets de commandes sont plein.

Et puis si c’est un peu cher, pensez à la location d’un super-yacht est également une option. J’ai un charter de luxe d’une semaine pour un maximum de 12 passagers en Grèce ou en Italie peut coûter entre 300 000 et 500 000 euros, selon les spécialistes de ce marché avec des spas, des restaurants de niveau Michelin, des cours de sports nautiques et des cours de fitness. Le minimum quoi !

Print Friendly, PDF & Email