Cap Gemini et l'emploi - L'investissement en crypto-actifs s'installe en France en attendant la régulation.
L'info éco + avec Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV sur Sud Radio (20 février 2022)

20 février 2022 16 h 28 min
+ de videos
405
Views

L’INFO ECO + avec Didier TESTOT FONDATEUR DE LA BOURSE ET LA VIE TV

#SudRadio] 🔴 Cette semaine, Didier TESTOT revient dans “l’Info éco +” avec Jean-Marie Bordry sur les thèmes suivants :

Cap Gemini, le taux d’attrition inquiète certains investisseurs, de quoi s’agit-il. L’emploi plus que jamais au coeur des préoccupations des entreprises.

Une étude de l’Adan et de KPMG montre que l’investissement en crypto-actifs s’est installé en France. 

Le groupe Cap Gemini a eu une accélération liée à la crise sanitaire avec la transformation digitale. Il a fusionné avec Altran et cela se passe bien dixit la direction de l’entreprise.

“Malgré ses bons chiffres, le groupe table sur une croissance de 8 à 10% seulement en 2022 (à taux de changes constants) donc un léger ralentissement. Les tensions sur l’emploi dans le secteur (IT, Digital)  Les offres d’emploi pleuvent, les développeurs sont les nouveaux rois pour ceux qui sont dans ce domaine. Capgemini a aligné plusieurs séances de baisse à la Bourse après ses résultats. Et depuis début janvier le titre perd désormais 15%. Et une des raisons mises en avant par les professionnels est à mettre au compte de ce qui se passe côté collaborateurs. 23,5 % des consultants ont quitté le groupe en 2021 c’est ce qu’on appelle le taux d’attrition. Plus d’un tiers de l’équipe qui compte environ 325.000 personnes, a donc désormais moins d’un an d’ancienneté. La principale contrainte à la croissance est la capacité à trouver et retenir les talents. L’attrition a de nouveau augmenté au T4 pour dépasser le pic de 2018. Capgemini ne se montre pas alarmiste en indiquant que l’attrition s’est stabilisée au T1 2022 et le groupe est en mesure de passer des hausses de prix et de gérer sa structure de coûts en poursuivant le recrutement de profils juniors offshore.”

Forcément cela peut inquiéter et cela veut dire une fois de plus JM que la gestion des ressources humaines va être clé pour les entreprises dans les prochaines mois et c’est déjà le cas, la crise sanitaire a changé la donne !

Cryptos :

Oui c’est l’ADAN et KPMG qui ont sorti cette étude. ADAN représente les entreprises françaises du secteur des actifs numériques et des technologies blockchains

KPMG cabinet d’audit et de conseil. Le marché des cryptos est en forte croissance au niveau national et mondial. J’ai eu l’occasion de vous en parler ici-même. Et l’année 2021 a vu le marché des cryptos dépasser la barre des 2 000 milliards d’euros de capitalisation pour la première fois, ce qui le place devant la capitalisation de l’argent (métal précieux) par exemple. Cette capitalisation représente la totalité de la valeur des cryptos en circulation, mais ne compte pas la valeur générée par les entreprises qui produisent des services dans cette industrie indique l’étude. Les investissements à destination des entreprises impliquées dans l’écosystème crypto ont également fortement progressé.

Toutes les émissions disponibles sur ce lien : https://www.labourseetlavie.com/category/economie-et-pedagogie/linfo-eco-presentee-par-didier-testot-sur-sud-radio

Print Friendly, PDF & Email