Atos : la France est-elle en train de brader un nouveau fleuron ? Notre souveraineté une nouvelle fois mise en cause.
L'info éco + avec Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV sur Sud Radio (16 septembre 2022)

16 septembre 2023 13 h 57 min
+ de videos
471
Views

Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV revient dans l’Info éco + Sud Radio sur le thème suivant :

Atos : la France est-elle en train de brader un nouveau fleuron ?

Depuis des années, cette société n’arrive pas que cela soit en terme de gouvernance comme de stratégie à  profiter des transformations technologiques en cours.

Cloud, supercalculateurs, Défense, nucléaire, la France  et notre Armée ont besoin du savoir-faire d’Atos.

Pourtant dans la torpeur de cet été caniculaire Bertrand Meunier le Président d’un Conseil d’Administration qui oeuvre depuis 15 ans, avec si l’on ne prend que les 5 dernières années, une baisse du cours de Bourse de plus de 90% à son actif, entre autre, a décidé de son propre chef qu’Atos allait fait affaires avec Daniel Kretinsky milliardaire tchèque que l’on retrouve dans de nombreux dossiers qui mêlent la politique française et le capitalisme parisien en pertes.

La question qui n’est pas politiquement correcte posée ce matin dans l’Info éco +

C’est au Gouvernement, aux Chefs des Armées, au Président de la République, puisqu’il s’agit de souveraineté nationale, que ce dossier est visible. Bertrand Meunier, un financier ancien de la Banque Paribas, qui  a fait le tour de dizaines de Conseil d’Administration, Polytechnicien, chez Atos depuis 15 ans et 9 mois et qui a fait perdre 100% à Atos en 5 ans seulement. Il est protégé par qui ? Pourquoi ? Désolé mais dans n’importe quel autre pays, il ne serait plus à la tête de l’entreprise, remercié par les actionnaires. Et l’Etat, vu l’enjeu de souveraineté nationale évident, ne peut trouver intéressant l’offre de Daniel Kretinsky.  D’autant que les actionnaires individuels, d’autres acteurs de la Tech, ont proposé à Bertrand Meunier d’autres schémas de transformation. Qu’il a ignoré, préférant donner 1 milliard à Daniel Kretinsky pour cette opération contestée. Aux actionnaires lors de la dernière AG, Bertrand Meunier leur a expliqué que c’est lui qui faisait les règles. « ATOS C’est moi » en gros. NON. J’ai vécu JM la chute d’Alcatel un fleuron national tricolore, parce que l’Etat a laissé un dirigeant Serge Tchuruk faire n’importe quoi, sans jamais être inquiété, Alcatel des années 2000 dont la France aurait tant besoin aujourd’hui. Personne ne doit être dans notre pays au-dessus de l’intérêt national, personne. Atos est une pépite, mal gérée certes depuis des années, mais la détruire serait un crime contre la Nation. La guerre est à 3h30 de la France.

Toutes les émissions “L’info éco +” déjà diffusées sont disponibles sur ce lien : https://www.labourseetlavie.com/category/economie-et-pedagogie/linfo-eco-presentee-par-didier-testot-sur-sud-radio

Print Friendly, PDF & Email