Philippe Dizier Directeur Général Le Bélier.
Interview sur les résultats annuels 2010 et les perspectives

29 mars 2011 11 h 13 min
+ de videos
157
Views

Le Bélier : résultats annuels 2010.

Interview avec Philippe Dizier Directeur Général Le Bélier, sur les résultats 2010, l’évolution de la stratégie et les perspectives.

Web TV www.labourseetlavie.com : Philippe Dizier, bonjour, vous êtes le Directeur Général de Le Bélier. On va revenir avec vous sur vos résultats, sur les perspectives. Comment s’est passé pour vous, on va dire, le deuxième semestre de l’exercice 2010 ? Est-ce que vous êtes satisfait, je dirais, de la performance ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Le deuxième semestre s’est passé dans la continuité du premier trimestre, du premier semestre, sans difficulté majeure effectivement, les volumes étaient au rendez-vous, je dirais même qu’ils ont crû en Asie, ils se sont bien maintenus en Europe et ce deuxième semestre est effectivement très satisfaisant.

Web TV www.labourseetlavie.com : Avec un contexte matières premières toujours tendu, il n’y a pas de changement de ce côté-là ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Alors, effectivement, toujours haussier le contexte. Le LME, la valeur du London Métal Exchange sur lequel sont indexés nos prix donc n’a pas cessé de progresser par rapport à 2009 mais de par l’indexation de nos prix, on n’a pas souffert au niveau de notre « pnl ». .

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, on rappelle que vous êtes spécialisé dans les pièces aluminium, notamment le freinage, et vous allez nous en parler en détail, qu’est-ce qui change je dirais dans votre secteur ? Est-ce que on demande de plus en plus de technicité, de savoir-faire ? Qu’est-ce qui bouge sur vos produits ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Alors effectivement nous nous positionnons comme travaillant sur des niches, donc pièces aluminium, donc légères, donc sur la sécurité des véhicules et sur tout ce qui peut permettre donc la réduction du poids et la réduction de consommation donc de CO2. Donc on cherche, on cherche à se positionner sur des produits donc à plus haut contenu technologique, c’est ce qui fait un petit peu notre différenciation. Nous ne sommes pas des généralistes. Je crois que c’est ça la clé de notre réussite à ce jour c’est que on a su travailler sur nos points forts, sur la technologie et aussi sur un « foot print », je dirais mondial et une situation donc compétitive qui était très intéressante.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a peut-être du mal à voir quand on pense fonderie, on pense des choses très importantes quand on voit les pièces que vous faites, comment justement évolue la technologie, il y a de la recherche et développement de plus en plus pour avancer puisque on a du mal à voir ce qu’il y a comme technologie derrière en fait ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Alors effectivement, ce qu’on cherche à faire déjà c’est, au niveau de la conception de nos produits, c’est de les alléger le plus possible. Alors, effectivement, l’aluminium est léger mais moins vous en mettez, moins vous coûtez cher à vos clients et vous gagnez là aussi du poids, donc c’est déjà dans la conception qu’on intervient, donc avec certains clients c’est en co-conception, avec d’autres clients c’est vraiment la conception du produit donc complètement. Et puis après, on a effectivement des programmes d’innovation assez complets pour optimiser nos processus, pour chercher à faire encore une fois des produits plus légers, avec des formes, je dirais, plus complexes, plus résistants et c’est dans ce sens donc qu’on met en œuvre donc un processus d’innovation au sein de la société.

Web TV www.labourseetlavie.com : Aujourd’hui, vous vous adressez principalement aux équipementiers en Europe et ailleurs ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Alors, à ce jour, oui effectivement 85 % de notre activité donc s’adresse aux équipementiers donc partout dans le monde, je dirais principalement donc en Europe, en Asie du Nord-Est c’est-à-dire Chine, Japon et Corée, et puis en Amérique du Nord. Et la partie, je dirais, Constructeur représente le reste et il y a un assez fort développement avec ceux-ci aujourd’hui de par notre entrée sur les pièces de suspension et de liaison au sol.

Web TV www.labourseetlavie.com : On est capable aujourd’hui de produire de la même qualité, on va dire, dans vos différentes unités que ce soit en Europe ou en Asie ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Bon aujourd’hui, si vous voulez, c’est en France qu’on fait les produits à plus haut contenu technologique. Je dirais que globalement le management qu’on a mis en place sur l’ensemble des sites pour autant donc permet de garantir une bonne maîtrise de la qualité partout où on va. Par contre maintenant on a spécialisé nos sites par technologie et par produit de manière d’être sûr donc d’être les plus performants en la matière.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté du carnet de commandes on va dire pour la visibilité de la société sur les prochains mois, comment ça se présente ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Plutôt bon puisque ces dernières années nous avons acquis des commandes donc qui permettent, qui nous autorisent à penser que nous vivrons une croissance dans les temps qui viennent. Bon, le marché automobile à côté de ça donc il y a des études donc qui sont faites couramment donc par des grands cabinets donc montrent qu’on peut s’attendre à une croissance de 5 % par an pour les trois ans qui viennent. Maintenant c’est une croissance, c’est un trend, on dirait c’est une tendance, bon les événements du Japon donc à l’instant peuvent un peu freiner la position donc dans les mois qui viennent mais on pense quand même que la tendance est intéressante.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de la situation financière, vous aviez réalisé une augmentation de capital en 2010, elle a servi justement à quoi cette augmentation de capital ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Elle va nous permettre, elle va nous permettre de garantir avec plus de facilité notre développement pour les années futures, donc des investissements, donc en particulier. Elle nous a permis aussi donc d’avoir donc un bilan, un bilan donc qui puisse complètement rassurer nos partenaires, les fournisseurs, les banquiers, les clients, et ça c’est chose faite.

Web TV www.labourseetlavie.com : Aujourd’hui, question financement, que ça soit le court terme ou le moyen terme, vous avez aujourd’hui, vous êtes, on va dire, sécurisé de ce côté-là ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Ben, on est passé d’un gearing donc de 210 % donc pendant la crise donc en 2009 en particulier à 70 % de gearing en fin d’année. Je pense que ça nous met dans une position dans l’automobile relativement satisfaisante.

Web TV www.labourseetlavie.com : De votre point de vue, la situation financière aujourd’hui est sécurisée, il n’y a pas d’inquiétude à avoir ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Encore une fois, on se trouve donc à fin 2010 avec une avance de cash, une avance de trésorerie donc significative, et de ce point de vue, non, on ne voit pas de risque en la matière.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté des perspectives toujours, quelles sont les priorités justement de la société pour répondre à la demande, je dirais, des équipementiers justement ?

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Encore une fois, ce qu’on cherche à faire, c’est avoir, si vous voulez un carnet d’affaires donc positionné sur trois typologies de produits, le freinage donc, le turbo et la liaison au sol. Donc les priorités pour la société, c’est de garantir le développement sur ces typologies de produits et en particulier sur les nouvelles, le turbo et la liaison au sol, donc les investissements vont servir à ça, donc beaucoup de ressources vont servir à ça, l’innovation donc va apporter aussi son, donc, son apport en la matière et la priorité c’est ce développement. Bon, on peut penser aussi que on s’intéressera à court ou moyen terme à des marchés, à des nouveaux marchés émergents, comme l’Inde et le Brésil qui font aussi partie donc d’options qui pourraient être mises en œuvre donc pour réaliser le développement du Bélier.

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, ça sera plutôt des implantations ou des acquisitions, vous avez

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Si nous mettons en œuvre quelque chose dans ces pays-là ça sera plutôt des acquisitions pour essayer de s’intégrer directement dans, sur le marché local.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec nous donc sur ces résultats de Le Bélier, Philippe Dizier, on rappelle que vous êtes donc le directeur général.

Philippe Dizier, Directeur Général de Le Bélier : Merci

© 29 mars 2011 www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés.

Print Friendly, PDF & Email