Dominique Pautrat Directeur Général Pharmagest.
Interview sur les résultats annuels 2010 et les perspectives

29 mars 2011 11 h 07 min
+ de videos
54
Views

Pharmagest : vidéo sur les résultats annuels 2010.

Retour avec Dominique Pautrat Directeur Général de Pharmagest sur l’année 2010, la stratégie et les perspectives.

Web TV www.labourseetlavie.com : Dominique Pautrat, bonjour, vous êtes le Directeur Général de Pharmagest Interactive On va revenir avec vous sur l’exercice 2010 et puis sur les perspectives. Comment s’est passé pour vous cet exercice 2010 ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Alors, sans parler immédiatement des résultats, donc, sur nos quatre grandes activités, on avait des ambitions cette année, on avait des plans d’action. Nos plans d’action se sont déroulés pour les quatre grandes activités exactement comme on l’avait prévu et puis donc ça nous a conduit à atteindre nos objectifs, voire même à les dépasser. Donc c’est une bonne année qui aurait pu être plus compliquée du fait du secteur d’activité dans lequel Pharmagest exerce puisse que nous sommes éditeurs de logiciels pour pharmacies et le monde de la santé en général, et la pharmacie a été extrêmement perturbée cette année. Les pharmacies ont une baisse de marge, les pharmacies ont des problèmes de trésorerie, des pharmacies ferment, les pouvoirs publics s’en sont émus. Cela aurait pu être beaucoup plus compliqué, or il se trouve que notre produit, le logiciel de gestion à portail intégré, avec l’avance que nous avons est peut-être un produit entre guillemets refuge dans des périodes tumultueuses et je pense qu’on a bénéficié plus de la situation qu’elle aurait pu nous nuire.

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui puisque effectivement le secteur des pharmacies, on en a beaucoup parlé, il y a une situation qui est délicate, qui est liée de votre point de vue à quoi ? À l’évolution du marché lui-même ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : C’est le problème de tous les pays occidentaux, c’est le problème de la couverture sociale, du déficit de notre sécurité sociale en France avec un trou de 27 milliards. Le secteur du médicament, le secteur de la pharmacie va contribuer, contribuera à résorber ce trou et donc on a une baisse des médicaments, on a une baisse des marges puisque ce sont des prix administrés par le gouvernement et c’est inexorable à tel point que dans sa loi HPST, il y a deux ans, le gouvernement a défini de nouvelles missions pour le pharmacien, missions pour lesquelles il pourrait être rémunéré et Xavier Bertrand, fin d’année, a missionné l’Igas pour réfléchir et écrire ce que pourrait être la prochaine rémunération des pharmaciens qui ne sera plus basée uniquement sur le négoce et sur la marge donc, mais sur le service, le service si tant est qu’il aura été prouvé que le service presté par le pharmacien aura contribué à maintenir ou à améliorer l’état de santé générale du malade, faisant faire ainsi des économies à la sécurité sociale, y compris dans l’hôpital.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors donc ça veut dire quelque part un modèle, un nouveau modèle économique à définir dans les prochaines années.

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Alors, à définir et puis si on ouvre un peu le spectre et si on regarde l’Europe en commençant par le Nord et en descendant vers le sud, la nouvelle rémunération est cette dichotomie enfin nouvelle et cette rémunération sur les prestations est, elle est à nos portes, la Belgique l’a adoptée, c’est le dernier pays il y a un mois.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, pour Pharmagest Interactive, on l’a vu, donc l’effet pour, en tout cas pour 2010, comment vous allez justement développer votre stratégie pour répondre quelque part à ce nouvel environnement ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Alors, c’est quelque chose que l’on a toujours fait chez Pharmagest. On est une SSII, on a 80 personnes en R & D, on essaie d’être visionnaire, d’anticiper, de développer, de mettre en place peut-être un petit peu en avance pour que quand effectivement l’histoire rattrape, eh bien on soit déjà le premier entrant. Donc, nous avons annoncé que nous avons investi dans deux petites sociétés avec deux, dans deux domaines différents, vous allez comprendre. Déjà dans l’intelligence artificielle et la surveillance des malades à domicile et la surveillance des malades dans les pathologies chroniques. Nous pensons que de plus en plus le pharmacien va devoir étendre son conseil même chez vous pour que vous soyez plus observant. Donc il faut un outil qui puisse constater votre observance à votre domicile et permettre aux pharmaciens de travailler avec vous sur l’amélioration de cette observance lorsque vous revenez chercher l’ordonnance lors du renouvellement. Donc, notre premier investissement c’est ça, c’est l’extension de la zone d’influence et la zone de travail du pharmacien avec le malade, le conseil, loi HPST j’y reviens, et puis parce que au comptoir il va falloir que le pharmacien preste, il faut qu’il économise le temps stérile. Le temps stérile c’est quoi, c’est « je vais chercher mes médicaments derrière ». Donc nous avons aussi investi dans une petite entreprise, un bureau d’études très très performant qui a conçu un robot qui dispense les médicaments et les stocke au comptoir de manière à ce que vous n’ayez plus à les ranger, le système les range et que vous n’ayez plus à aller les chercher, le système vous les apporte lorsque vous saisissez sur votre logiciel de gestion à portail intégré l’ordonnance et vous restez au contact. Voilà ça c’est des innovations qui sont exactement ce que nous voulons faire à l’avenir et ces innovations, je vous le fais remarquer, elles sont indépendantes du fait que nous soyons français, allemand ou belge. Donc nous pouvons aussi exporter ces innovations.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc ça veut dire aussi le challenge sera pour l’international

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Bien sûr

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc les priorités pour vous à l’international, il y a des pays que vous avez ciblés en priorité ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Oui. Évidemment nous regardons depuis un certain temps tous les pays où nous avons donc un nombre d’habitants supérieur à 20 millions puisque le nombre de pharmacies étant directement proportionnel au nombre d’habitants, c’est les gros marchés, donc 5-6 pays en Europe.

Web TV www.labourseetlavie.com : Un mot peut-être des maisons de retraite, là aussi il y a des besoins ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Bien sûr

Web TV www.labourseetlavie.com : Et un savoir-faire de votre part ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Bien sûr, bien sûr. Alors déjà un mot sur le vieillissement de la population, sur le déficit en nombre de lits, en établissements et donc sur le fait que les pouvoirs publics travaillent actuellement à l’augmentation de la capacité d’hébergement. Nous avons nous investi, il y a 3,5-4 ans, dans une petite société éditrice de logiciels de gestion pour les maisons de retraite qui a elle-même fait une petite croissance externe, nous avons une croissance forte sur cette entreprise puisqu’en trois ans on est passé de 400 clients à 800 clients. C’est un marché très peu informatisé de 11 000 maisons de retraite à ce jour, donc un potentiel de croissance très important et c’est aussi un marché qui est lié aux pharmaciens maintenant depuis toujours cette loi HPST puisque dans une des autres missions que je n’ai pas citées, c’est le fait que le pharmacien est responsable de la dispensiation des médicaments dans les maisons de retraite. Donc il y a aussi du sens à entrevoir un lien entre notre activité pharmacie et notre activité maison de retraite.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de l’exercice 2011, vous ne donnez pas comme on dit de guidance sur l’exercice mais comment vous envisagez cette année puisque on n’imagine pas que la situation des pharmacies doit s’améliorer en 2011 ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Non, non, clairement on est dans une période où jusqu’à ce que l’on ait la vue sur cette nouvelle rémunération et ensuite jusqu’à ce que cette nouvelle rémunération se mette en place parce que c’est un changement considérable, enfin c’est un changement considérable du métier du pharmacien, considérable. Il va y avoir des problèmes de formation des personnels, des problèmes de mesure de l’efficacité, tout ça tant par rapport à ce que nous avons fait, ce que nous commercialisons aujourd’hui, la particularité de notre savoir-faire, tant vers nous en quelque sorte. Donc nous pensons comme en 2010, en 2011 nous ne devrions pas souffrir des perturbations de ce secteur, au contraire.

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, vous n’avez pas de dettes au contraire, même de la trésorerie, donc si on regarde de ce côté-là, ça veut dire qu’il pourrait y avoir aussi d’autres acquisitions pour compléter votre offre comme vous avez pu le faire ?

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Tout à fait, je pense que nous ferons prochainement déjà une autre annonce majeure donc, oui, nous avons les capacités de nos ambitions, je dirais, avec ou sans recours au financement extérieur mais nous avons une trésorerie saine et nous saurons utiliser.

Web TV www.labourseetlavie.com : Eh bien on suivra ça. Merci d’avoir fait : avec nous, Dominique Pautrat. On rappelle que vous êtes le Directeur Général de Pharmagest Interactive.

Dominique Pautrat, Directeur Général de Pharmagest : Merci beaucoup.

© 29 mars 2011 www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés.

Print Friendly, PDF & Email