Jean-Michel Szczerba Co-Directeur Général Plastic Omnium : "Nous changeons l'identité de nos deux métiers".
Résultats annuels 2017 de l'équipementier automobile

15 février 2018 17 h 43 min
+ de videos
298
Views

Le Groupe Plastic Omnium spécialiste des éléments extérieurs dans l’automobile et des systèmes à carburants, vient de publier ses résultats annuels 2017.

Voici les principaux éléments données par le groupe :

« Croissance de 15% du chiffre d’affaires à 8 Mds€, 
– Forte progression du chiffre d’affaires dans toutes les zones géographiques
– Hausse de la marge opérationnelle de 15%, à 9,5% du chiffre d’affaires
(vs 9,0% proforma 2016)
– Très forte progression de 36% du résultat net part du Groupe à 425 M€
– Hausse de 37% du dividende à 0,67€
– Nouvelle amélioration des résultats attendue pour 2018. »

Comment se sont portés les principaux marchés du groupe sur les éléments extérieurs ou sur les systèmes à carburants, la Chine et l’automobile, l’innovation, la stratégie dans l’hydrogène, les perspectives…

Mon invité pour en parler est Jean-Michel Szczerba Co-Directeur Général Plastic Omnium.

Vous vous intéressez à la société Plastic Omnium, vous êtes au bon endroit sur la Web Tv www.labourseetlavie.com, via ce lien : https://www.labourseetlavie.com/?s=plastic+omnium

Interview complète  de Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Michel Szczerba, bonjour.

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : Bonjour, Didier Testot.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous êtes le co-Directeur Général de Plastic Omnium. Nous étions avec vous au siège social où nous avons parlé des résultats, de vos résultats annuels. L’année 2017 pour vous, ça a été une année de croissance ?

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : Ça a été plus qu’une année de croissance, ça a été une année record, mais aussi une année d’émotion puisque Plastic Omnium a fêté l’an passé ses 70 ans au Grand Palais. Une année record, puisque notre chiffre d’affaires a crû de 15 %. Il atteint 8 milliards d’euros, 10 milliards de dollars et tous nos indicateurs financiers sont en progression à deux chiffres, que ce soit la marge opérationnelle ou le résultat net, le résultat net étant lui-même en progression de 36 %.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, dans un marché automobile global qui est en croissance de 2 %, mais on peut dire qu’il est contrasté. Il y a des zones où c’est plus que ça ?

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : Alors, il y a des zones où c’est plus que ça, mais je dirais, l’année dernière, il a été relativement homogène. Toutes les régions ont été positives et Plastic Omnium a plus particulièrement surperformé en Amérique du Nord et en Chine, là où nous avons construit la majeure partie de nos usines ces deux dernières années.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quand on regarde effectivement les chiffres, on s’aperçoit que c’est forcément sur ce marché-là que ça se passe. C’est-à-dire que des fois, on se plaint de la faible croissance, notamment en Europe de l’Ouest, clairement la Chine, elle est sur un trend de croissance, comme on dit, important.

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : Écoutez, on fabriquait 2 millions de voitures en Chine en 2000, 50 millions dans le monde. Aujourd’hui, on produit 26 millions de voitures en Chine et 92 millions dans le monde. Donc, le marché automobile est un marché en croissance, + 80 % en 15 ans. Simplement, son barycentre a changé. En 2000, les 2/3 de la production étaient en Amérique du Nord et en Europe, aujourd’hui, plus de 50 % de ce marché est en Asie, la Chine représentant près de 30 %.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a une évolution de fond qu’on devine, mais qui est encore compliquée à analyser complètement, c’est bien entendu l’évolution des véhicules. On parle beaucoup de véhicules autonomes, de la technologie à l’intérieur de ces véhicules. Vous, vous êtes spécialisés sur les équipements extérieurs, également sur les réservoirs. Comment vous adressez justement, vous êtes en train de vous positionner pour ces futurs marchés ?

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : Depuis 15 ans, Plastic Omnium avait une stratégie basée autour de la globalisation et de l’innovation. Nous avons construit 80 nouvelles usines dans le monde entier ces 15 dernières années. Je dirais que cette globalisation est quasiment achevée. Le temps maintenant est à l’innovation. Nous avons deux métiers. Un métier d’équipements extérieurs de carrosserie, principalement la fabrication de parechocs et de l’autre côté un métier de réservoirs d’essence. Le monde de demain va évoluer de façon drastique. On parle beaucoup de voitures autonomes, connectées, électriques, partagées. Dans nos deux métiers, on pourrait regarder le verre à moitié plein et se dire, voitures autonomes, connectées, plus d’accident, donc plus besoin de parechoc, voitures électriques plus besoin de réservoirs d’essence. Donc, c’est à nous aujourd’hui de prendre ce problème à bras le corps, en faire un verre à moitié plein et nous sommes en train de changer l’identité de ces deux métiers. Dans les équipements de carrosserie, nous voyons une opportunité unique avec cette voiture autonome et connectée. Cette voiture autonome et connectée électrique va avoir besoin de plus en plus d’autonomie, donc il va falloir qu’elle soit de plus en plus légère. Le plastique est la réponse. Cette voiture autonome et connectée va devoir communiquer avec la route, va devoir communiquer avec les autres voitures. Elle va avoir besoin d’être équipée d’énormément de radars, de capteurs, qui aujourd’hui s’ils étaient installés sur la carrosserie en métal défigureraient la voiture. Le plastique a un énorme avantage, c’est qu’il est transparent aux ondes. Donc, on pourra mettre les radars, les capteurs, soit derrière les pièces plastiques, soit – et ce sont de nouvelles technologies, on appelle ça la plastronique – injectés ou imprimés directement, ces capteurs et ces radars, dans la partie que nous produirons. Donc demain, Plastic Omnium, ce sera l’assembleur de modules intelligents en plastique qui vont étendre le champ d’investigation de nos métiers actuels.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté du marché lui-même, par contre, on dit qu’il y a quand même pas mal d’obstacles, donc il y a une prise de risque aussi que vous prenez, puisqu’on ne sait pas sur le véhicule électrique, véhicule hydrogène, ce que les consommateurs vont choisir. Et on se dit aussi que dans quelques années, il y aura des véhicules diesel par exemple, malgré certaines interdictions.

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : C’est pour ça qu’il est intéressant d’analyser les tendances du marché. Je dirais que dans le marché à 10 ans, on va plutôt voir l’émergence de véhicules hybrides, moteurs thermiques et moteurs électriques. Plastic Omnium est déjà un acteur majeur dans la fabrication de réservoirs pour véhicules hybrides. Demain, il s’agira de véhicules hybrides rechargeables et là aussi Plastic Omnium a une offre. Donc, Plastic Omnium à 12 ans va avoir des atouts majeurs. Ensuite, quand on regarde le marché à 2030, on estime qu’il y aura 20 à 25 % de voitures électriques. Est-ce que ce sera des voitures électriques avec batteries ou est-ce que ce sera des voitures électriques avec piles à combustible ? Personnellement, je pense qu’à partir de 2030, on verra apparaître de nouveaux véhicules hybrides, c’est-à-dire qu’ils auront à la fois une pile à combustible pour les longues distances, pour l’autonomie, et ils auront aussi une batterie. Et là Plastic Omnium a fait le pari depuis un peu plus de deux ans de la pile à combustible. Nous avons démarré une start-up en Israël qui va travailler sur une pile à combustible qui devrait concurrencer le moteur thermique, avec une autonomie identique, 800 km, avec un temps de recharge identique, 2 à 3 minutes et avec surtout le même prix, c’est-à-dire 4 000 à 5 000 dollars. Et puis en fin d’année dernière, nous avons acquis une société qui fabrique des réservoirs à hydrogène et une autre société qui fabrique des systèmes de management des températures et des fluides de la pile à combustible. Donc au total, nous sommes aussi là en train de changer d’identité. D’entreprise de stockage, nous allons devenir une entreprise de propulsion propre allant du réservoir d’hydrogène jusqu’à la pile à combustible qui va alimenter le moteur électrique.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a quelque chose qui ne change pas chez Plastic Omnium, c’est les investissements. Il y a encore de nouvelles usines qui vont être créées et les investissements vont demeurer à un niveau élevé sur les prochaines années ?

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : Nos investissements qui sont la source de notre croissance, qui sont la source de notre profitabilité et à la fin la source de notre indépendance, vont être maintenus. Nous avons annoncé pour la période 2017 – 2021 un programme de 2,5 milliards d’euros d’investissements. Ces 2,5 milliards d’euros d’investissements vont nous permettre de passer d’un chiffre d’affaires de 8 milliards à 10 milliards d’euros en renforçant nos parts de marché dans nos deux métiers.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Jean-Michel Szczerba d’avoir été avec nous.

 Jean-Michel Szczerba – Co-Directeur Général de Plastic Omnium : Merci.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email