Interview d'Erick Rostagnat Directeur Général en Charge des Finances Gl events .
Midcap Event 2012 : Augmentation de capital et investissements dans les pays émergents

26 septembre 2012 6 h 03 min
+ de videos
107
Views

Gl events spécialiste de l’évènementiel et de la gestion d’espaces, vient d’annoncer deux augmentation de capital pour de nouveaux investissements dans les pays émergents.

Pourquoi le faire aujourd’hui ? Quelles sont les opportunités de développement qui se présentent à la société ?

Nous évoquons cette actualité, avec Interview d’Erick Rostagnat Directeur Général en Charge des Finances Gl events.

Web TV www.labourseetlavie.com : Erick Rostagnat, bonjour. Vous êtes le directeur général en charge des finances de GL events. Nous sommes avec vous au palais Brongniart aujourd’hui c’est un de vos sites sur lesquels vous allez exploiter, que vous êtes en train d’exploiter. On va parler avec vous de votre actualité puisque vous avez réalisé deux augmentations de capital dans la période, notamment pour accélérer votre développement sur les pays émergents. Alors revenons, si vous voulez bien, d’abord sur cette augmentation de capital, une double augmentation de capital, avec une société Sofina que les Français devraient mieux connaître, vu ses participations, qui va aussi participer à cette opération. Comment cela va s’opérer ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Alors, je crois qu’il y a, comme on l’a annoncé, une double opération, une augmentation de capital réservée à Sofina qui va rentrer dans le capital de GL events à ce moment-là, et dans la foulée, une augmentation de capital avec DPS, donc accessible à l’ensemble des actionnaires du groupe. L’ensemble de l’opération devrait permettre de lever 72 millions d’euros pour GL events, et donc renforcer ses fonds propres dans le cadre de ses projets de développement qui ont été annoncés.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, on sait qu’il y a eu beaucoup d’entreprises qui ont été tentées notamment par les marchés obligataires, par une émission obligataire, cela n’a pas été votre cas, quel est l’intérêt, pour vous, de cette opération ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Si vous voulez, je crois que le financement d’une entreprise peut se faire de plein de façons, l’obligataire est une façon, cela ne veut pas dire qu’on l’a mis de côté définitivement. Néanmoins, on a rencontré les dirigeants de Sofina et je crois qu’il y a eu aussi, au-delà de la finance pure, il y a eu aussi, et c’est important, je dirais, une relation avec des hommes puisque Sofina est un family office et qui est attaché, je crois, un certain nombre de valeurs dans les entreprises dans lesquelles ils souhaitent prendre des participations et je crois que cette conjonction, je dirais, de projets de développement et d’accords avec les dirigeants de Sofina qui ont abouti à cette solution.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous mettez effectivement en avant le développement dans les pays émergents, on a eu l’occasion d’en parler ensemble, puisque vous êtes déjà dans certains pays, le signal finalement dans cette conjoncture pas forcément porteuse, qu’est-ce qui vous a conduit peut-être à dire il faut qu’on accélère, on va dire, en 2012 pour les prochaines années ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Je crois que c’est que l’on a des projets. On a des projets importants au Brésil. Pour mémoire, je dirais le Brésil va accueillir les JMJ et la Coupe des Confédérations en 2013, la Coupe du Monde en 2014, les test-events des jeux olympiques en 2015, les 450 ans de la ville de Rio en 2015 et les jeux olympiques en 2016. Donc, il y a un momentum très fort sur ce pays qui, même si sa croissance annoncée diminuait par rapport à ce qu’elle était, reste un pays dynamique, et dans le monde et dans le domaine de l’événementiel, de toute façon sera un pays très dynamique. On l’a vu déjà en 2012 puisque Rio de Janeiro a accueilli le sommet Rio+20 qui était très important pour GL events. Donc, on a beaucoup de projets sur le Brésil.

Ensuite on a des projets sur la Turquie où on souhaite poursuivre notre développement, à la fois dans la gestion de sites événementiels, mais aussi dans l’organisation de salons ou d’événements ou de congrès. Donc, ce sont deux zones importantes.

Et puis, on a aussi, mais c’est plus du commerce, des projets importants sur le continent africain.

Donc on se retrouve aujourd’hui c’est vrai dans un momentum où GL events a un certain nombre de projets importants qui nécessiteront un peu d’investissements, et donc, voilà, on est à cette période de l’année, et avec tous ces projets, et on a dit que c’était le moment de lancer cette opération.

Web TV www.labourseetlavie.com : Cela va donner effectivement un profil encore plus international pour la société, avec peut-être d’autres risques. On sait que le Brésil, notamment avec sa monnaie, parfois c’est plus compliqué, mais les risques sur les émergents, vous pouvez les maîtriser ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Alors, il y a plusieurs choses. Il y a,  je dirais, le risque monnaie, cela veut dire que de toute façon les projets d’investissements que l’on a au Brésil, on va en financer une très grande partie en monnaie locale. Ce qui veut dire que quand vous avez des revenus en reals et des charges en reals, je dirais que ça rééquilibre le sujet. Ensuite, je crois que les pays émergents sont à regarder d’une façon peut-être plus attentive sur certains sujets, juridique, administratif ou autres mais je crois aujourd’hui que le groupe GL events a les équipes rodées à ce genre d’événements et de situations, et que l’on met tout en œuvre pour que cela se passe de façon satisfaisante. On a réussi très bien sur le continent africain, donc, je veux dire, on a cette expérience-là et on pense que l’on a encore beaucoup de travail à faire dans cette zone, oui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que cela conduira par la suite à des arbitrages par rapport à des actifs que vous pouvez avoir en Europe par exemple ou certains arbitrages au profit de ces investissements dans les émergents ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : De toute façon on est toujours, vous savez, si vous avez un peu l’histoire de GL events, on a fait déjà des arbitrages sur des immeubles, on a fait des arbitrages sur des actifs et autres. Donc on est toujours dans cette réflexion-là parce que on doit toujours et régulièrement se poser la question «  Quels sont mes actifs ? Qu’est-ce qui rapporte ? Est-ce que j’ai besoin de tous ces actifs ? Est-ce que je dois me séparer de certains ? » Donc c’est une réflexion permanente au niveau du groupe, donc oui, ça peut conduire à un… Aujourd’hui, je n’ai pas de… Nous n’avons pas de projets sur lesquels nous pouvons dire « nous allons désinvestir à tel endroit ou de telle façon » mais le groupe est en permanente réflexion sur son portefeuille d’actifs, que cela soit des actifs métiers ou des actifs plus intellectuels, donc on réfléchit en permanence et puis cela peut aboutir à des situations un peu différentes. Mais je crois que cela fait partie de la vie d’une entreprise normale.

Web TV www.labourseetlavie.com : Si on revient sur l’Europe, effectivement il y a deux pays qui aujourd’hui sont, on va dire dans quelques difficultés, on pense à la Hongrie et à l’Italie, cela va rester encore sur les prochains mois des pays qui auront des difficultés ou… ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Deux pays, deux cas un peu différents, je crois. L’Italie, on connaît tous la partie difficile de l’économie, les mesures assez drastiques qu’a pris le gouvernement italien, je ne suis pas un spécialiste macro-économique, je crois que cependant ce que les gens, les spécialistes reconnaissent au gouvernement italien d’avoir pris des mesures importantes qui font penser que l’Italie redémarrera, je dirais, peut-être plus vite.

La Hongrie, c’est probablement plus complexe. C’est vrai que c’est un pays qui économiquement souffre. Quelle sera la durée de cette période difficile ? J’avoue que c’est difficile à dire aujourd’hui, mais c’est vrai que c’est un pays qui n’est pas simple au niveau économique en ce moment.

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion peut-être, alors après ces opérations, donc on aura toutes les questions juridiques qui vont arriver dans les prochaines semaines, mais, au-delà de cela, si ces augmentations de capital sont faites, est-ce que cela va changer la vision que vous avez d’ores et déjà l’exercice 2012 ? Ou est-ce que c’est plutôt 2013-2014 ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Non, je crois que 2012 « c’est fait » dans la mesure où l’on n’a pas modifié nos chiffres hier lors de la réunion d’information. Non, c’est plus…, Les moyens que l’on se donne, c’est plus pour 2013-14-15-16 par rapport aux grands projets que l’on a. Donc, 2012, à quelque chose près, l’année est dans les tuyaux, je dirais, non, c’est plus pour les quatre années à venir, oui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Avec perspective d’augmentation de la marge qui est un des objectifs visés ?

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Oui, je crois que l’on travaille enfin on n’a pas donné d’objectifs chiffrés là-dessus, mais je crois que la vraie réflexion, elle se fait bien sûr sur l’amélioration de la marge et l’amélioration du retour sur capitaux employés, je crois que c’est logique de travailler sur ces deux sujets et l’ensemble du management du groupe a bien une feuille de route sur ces deux thèmes, améliorer le numérateur du ROCE et le dénominateur, donc les capitaux employés, vous parliez d’arbitrage tout à l’heure, et puis la marge d’exploitation, oui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec nous, Erick Rostagnat, donc On rappelle que vous êtes le directeur général en charge des finances de GL events.

Erick Rostagnat, Directeur général en charge des finances de GL events : Merci

© www.labourseetlavie.com Tous droits réservés 26 septembre 2012.


Print Friendly, PDF & Email