Denis Lambert Pdg Groupe LDC : "L'autre priorité clairement c'est le traiteur".
Résultats semestriels 2019-2020 du spécialiste de la volaille

28 novembre 2019 8 h 52 min
+ de videos
381
Views

Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre du groupe LDC (Loué, Le Gaulois , Marie, Maître Coq,…) de l’exercice 2019-2020 (de mars 2019 à fin août
2019) s’élève à 2 104,6 M€ contre 1 942,0 M€, en progression de 8,4 % par rapport à l’exercice 2018-
2019. Selon l’entreprise sarthoise, « la croissance de l’activité concerne tous les pôles du Groupe. A périmètre identique, le chiffre
d’affaires augmente de 3,9% à 2 017,8 M€. Les volumes vendus progressent de 7,9 % à périmètre actuel et de 1,2% à périmètre identique« .

Concernant la Volaille France : « Une situation contrastée en GMS, progression forte sur les autres canaux. En incluant l’amont, le chiffre d’affaires semestriel du pôle Volaille France est de 1 614,5 M€ en progression de 5,7% (+2,9% à périmètre identique) avec des tonnages commercialisés en hausse de +3,4% illustrant l’accélération des ventes grâce à l’intégration des dernières acquisitions. Le recul des volumes à périmètre identique (-1,2%) s’explique à la fois par une activité en retrait en GMS et par un léger repli des gammes été en relation avec une météo peu favorable ». Sur les circuits Restauration (RHD) et Industries (PAI), la croissance est au rendez-vous avec une progression de plus de 6% (hors Ramon et sous-produits) confirmant la pertinence de la stratégie de reconquête des importations.

International : Sur le semestre, le Groupe affiche une hausse de son chiffre d’affaires de 51,2% à 191,8 M€ (+46,8%
en volumes) portée par l’intégration de Tranzit en Hongrie qui contribue aux ventes à hauteur de 43,9 M€. En Pologne, les ventes progressent de 16,5% avec des volumes en hausse de 17%. Avec des outils de production modernisés et des marques qui s’installent progressivement, le Groupe a amélioré son mix-produits en faveur des produits élaborés et des découpes de poulet. La bonne dynamique à l’export au cours du 1er semestre a également contribué à cette évolution favorable.

Et pour le Traiteur : « Performances solides en frais comme en surgelés. Sur le semestre, les ventes du pôle traiteur s’élèvent à 298,2 M€ (+3,7%) avec des volumes vendus en
hausse de 1,7%. Les engagements en matière d’origine et de qualité nutritionnelle ont permis au pôle
de renforcer la position de ses produits à marques« .

Je parle des dernières actualités de l’entreprise, de sa stratégie sur ses marchés, des dernières acquisitions, et des perspectives, avec mon invité, Denis Lambert, Pdg du Groupe LDC.

 

Vous vous intéressez à la société, retrouvez toutes les interviews déjà diffusées uniquement sur la Web Tv www.labourseetlavie.com, première base de données en vidéos sur les sociétés cotées et leurs dirigeants, via ce lien direct : Vidéos LDC

Print Friendly, PDF & Email