Albert Saporta Pdg Stallergènes.
Stallergènes : résultats annuels 2009

17 mars 2010 8 h 01 min
+ de videos
30
Views

Stallergènes : résultats annuels 2009 et perspectives

Albert Saporta Pdg Stallergènes détaille la stratégie et les perspectives du spécialiste des allergènes qui a connu une année 2009 de croissance (activité et résultats).

Comment le groupe aborde l’année 2010 qui marque le lancement de l’Oralair ® en Allemagne ?

Web TV www.labourseetlavie.com : Albert Saporta bonjour, vous êtes le Pdg de Stallergènes. On va revenir avec vous sur l’exercice 2009 et puis sur les perspectives du groupe pour l’année 2010. Finalement la croissance pour 2009 est de +13%. Par rapport au contexte de crise, pour vous c’est une bonne croissance ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « Oui je pense qu’on peut dire qu’on fait vraiment figure de chanceux de la classe. Nous sommes effectivement dans un secteur, la pharmacie, qui est moins touché par la crise que d’autres. Nous en avons bénéficié avec en particulier un bon dernier trimestre qui nous a permis de faire mieux que prévu. »

Web TV www.labourseetlavie.com : vous attendez toujours le dernier trimestre. C’est une période importante pour votre activité ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « Oui, traditionnellement le dernier trimestre est important. Et surtout le dernier trimestre se matérialise par la prise de nouveaux traitements par de nouveaux patients. Cet afflux de nouveaux patients est très clairement fonction de ce qui s’est passé dans l’année. Par exemple en termes d’épidémiologie de pollen, s’il n’y avait pas eu de pollen alors il n’y aurait pas eu de nouveaux patients et donc pas de nouveaux traitements initiés en fin d’année. C’est mieux bien sûr qu’il n’y ait pas de pollen pour les patients mais pour nous c’est autant de chiffre d’affaires en moins. Soyons clairs. »

Web TV www.labourseetlavie.com : En même temps c’est aussi une année d’investissement en R&D. l’activité R&D a-t-elle été soutenue ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « Elle a été particulièrement soutenue puisque que les dépenses en R&D ont crû de +20% en 2009. Effectivement c’était une année très importante car nous finalisions de très nombreux essais cliniques. Evidemment ça a pesé lourd dans les coûts mais aussi sur les futurs résultats de l’entreprise puisque les résultats cliniques ont été positifs. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Des analystes soulignent que c’est la première fois en 10 ans qu’à la fin de l’année vous avez une trésorerie nette positive. Quelle est l’explication ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « je ne vous apprends rien en disant que le cash-flow est le profit de l’entreprise diminué des investissements et augmenté des amortissements. Effectivement depuis quelques années nos investissements ne grignotent pas l’essentiel du cash-flow généré par nos opérations. On l’avait un peu annoncé dans le sens où les investissements principaux du programme pour nos comprimés a déjà été fait. Donc en fait en 2009 nous avions des investissements à faire bien sûr mais c’était plus des investissements de maintenance donc d’un niveau très différents que ce que nous avions connu dans les années précédentes. Et donc le cash-flow généré par nos opérations s’est naturellement retrouvé en cash-flow libre. »

Web TV www.labourseetlavie.com : On avait un peu parlé ensemble en début d’année des perspectives pour l’année 2010. Au niveau des perspectives, que dites-vous aux investisseurs ? Ils attendent beaucoup de Stallergènes comme chaque année. Que leur dites-vous en termes de croissance ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « On leur dit d’abord qu’on va continuer à croître au niveau des résultats. On base cette prévision sur deux idées. La première est que la croissance de notre activité devrait être supérieure à 8%. En disant cela on est pas particulièrement prudents. Moi j’estime que nous prenons un risque dans l’univers incertain dans lequel nous sommes. Faire une prévision de ce niveau là, dans cet univers, nous parait presqu’une prise de risque. Mais bon je crois qu’il faut se jeter à l’eau et c’est ce que nous essayons de faire. Si nous faisons effectivement cette croissance là comme nous allons effectivement cesser d’augmenter notre effort de R&D pour l’année 2010 et probablement pour 2011 également il est évident qu’en termes de pourcentage d’effort de R&D par rapport aux ventes, ça va diminuer. Et donc, très naturellement, ce que nous ne dépenserons pas en plus en R&D devrait mathématiquement se retrouver sur les marges. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Compte tenu de la crise économique en Europe, prenez-vous en compte dans vos risques la baisse des dépenses des ménages en soin ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « Il y a un exemple qui heureusement nous touche que très peu. C’est la Hollande. Le ministère de la santé a décidé de façon assez brutale le déremboursement des produits qui n’étaient pas enregistrés. Ça parait tout à fait naturel mais il faut savoir que dans notre marché de la désensibilisation beaucoup de produits ne sont pas enregistrés stricto sensu. Ce sont des produits qui sont vendus sur une base nominative. En France on appelle cela les « absi ». C’est une menace qui est très peu probable en France bien entendu. Mais enfin c’est arrivé en Hollande. Cela peut arriver décliné d’une manière ou d’une autre dans d’autres pays. C’est vrai que c’est une menace. Encore une fois l’exemple que je vous ai donné ne nous touche que très marginalement et affecte d’avantage certains de nos concurrents mais pas nous. »

Web TV www.labourseetlavie.com : D’un autre coté et sans jeu de mot on constate que l’Oralair commence son ère ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « Oui les ventes sont parties en Allemagne. On considère que le lancement est bien positif. On commence vraiment à voir des indicateurs qui nous montrent que la mayonnaise prend. On va dire ça comme ça. Rien à encore commencé au niveau des ventes en Europe puisqu’on vient d’obtenir l’enregistrement européen. Il faut maintenant négocier les prix pays par pays. C’est parfois un peu long. Mais quand on aura les prix sur une base nationale, nous lancerons au fur et à mesure le produit dans les différents pays européen. » Le vrai point de départ c’était l’obtention de cet enregistrement. Il est derrière nous et ça c’est majeur. »

Web TV www.labourseetlavie.com : On attend également beaucoup des USA. . Là on est sur l’étude concernant les graminées. A quel moment cela va arriver aux USA ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « D’abord il faut avoir les résultats de cette étude. C’est important. Cela a un peu trainé pour différentes raisons. En l’occurrence ce qui n’est pas vraiment de notre fait. Désormais tout est clair avec la FDA. Nous allons maintenant très vite sortir les résultats de cette étude. C’est une question de semaines maintenant. On va supposer qu’ils sont positifs et qu’ils confirment bien les résultats obtenus en Europe. Ce qui n’est pas une hypothèse déraisonnable. En supposant cela le marché des USA s’offre à nous. Nous travaillons déjà dans cette perspective. Il va falloir enregistrer le produit. Pour cela il y a beaucoup de travail à faire avec la FDA. Il faut préparer le dossier et aussi préparer l’entreprise aux visites de la terrible FDA. Il va falloir bien faire des études de marché afin de bien nous positionner dans l’environnement américain avec le nouveau produit Oralair. Ensuite il va falloir identifier les partenaires potentiels et puis lancer un process pour en choisir un en espérant qu’on aura l’embarras du choix. On n’est pas si pressé que ça. Si nous avons ce partenaire vers le milieu de l’année prochaine ce sera parfait puisque nous ne pourrons pas avoir l’enregistrement de notre produit Oralair aux USA avant la fin de l’année prochaine au plus tôt. Donc rien ne presse et je dirai même que le temps joue en notre faveur. »

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, 2010 s’annonce plutôt bien pour Stallergènes ?

Albert Saporta, Pdg de Stallergènes : « Oui 2010 s’annonce en effet plutôt bien. Comme toujours la vie n’est pas un long fleuve tranquille mais en effet nous sommes très confiants sur les perspectives à cours et à moyen termes de l’entreprise. »

©www.labourseetlavie.com 17 mars 2010

Print Friendly, PDF & Email

Albert Saporta Pdg Stallergènes.
Immunologie

15 janvier 2010 12 h 02 min
+ de videos
39
Views

Stallergènes : stratégie et perspectives 2010.

Albert Saporta Pdg de Stallergènes détaille la fin de l’année 2009 pour la société et les perspectives.

Interview réalisé dans le cadre de la réunion Oddo Midcap à Lyon.

Print Friendly, PDF & Email