Christophe Gaussin Pdg Gaussin Manugistique : "Nous avons une capacité de sortir un ATT par jour".
Journée investisseurs et clients pour Gaussin à Héricourt : Présentation de la gamme et perspectives

10 juin 2014 19 h 33 min
+ de videos
708
Views

Journée investisseurs et clients pour Gaussin à Héricourt : Présentation de la gamme et perspectives

Le groupe spécialiste des matériels de transports pour l’activité aéroportuaire a présenté aux investisseurs son unité de production d’Héricourt (près de Belfort), ainsi que sa gamme de moteurs y compris le « Full Elec » développé en partenariat avec le CEA.

Retour sur cette journée importante pour le groupe qui sera ensuite fin juin à Londres pour présenter sa gamme à de nouveaux clients avec Christophe Gaussin Pdg Gaussin Manugistique.

Web TV www.labourseetlavie.com : Christophe Gaussin, bonjour. Nous sommes avec vous à Héricourt où nous avons vu aujourd’hui une démonstration de vos produits, c’est le site de production de Gaussin. On en avait parlé ensemble il y a plusieurs mois de ces matériels, qu’est-ce que vous allez faire ici ? Ce que l’on a vu aujourd’hui, cela représente quoi pour vous ?

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : Cela représente une capacité d’assemblage, depuis un an on est maintenant en capacité de sortir un véhicule par jour, un ATT par jour, et on a une capacité de pouvoir produire 700 véhicules par an.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc c’est un vrai site de production. On a remarqué aussi qu’il y avait des similarités entre les différents modèles, c’est la stratégie de Gaussin d’avoir ce type de produits justement ?

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : C’est bien de le souligner, c’est le point clé de la réussite de nos véhicules. On a un châssis commun et cinq powerpack et on a maintenant une gamme de six produits, 5 powepack, 6 fois 5, 30. Donc on a le même châssis pour faire 30 véhicules, je ne sais pas si vous vous y retrouvez, mais c’est la clé de la standardisation, ce qui nous permet de réduire nos coûts, de réduire nos stocks, et puis il y a des effets intéressants pour le client parce que du coup on améliore aussi la fiabilité du matériel, moins de composants, moins de risques.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Un sujet important, on a vu aussi une démonstration sur ce que vous appelez le full electric, il est question d’environnement, c’est un argument commercial pour vous ce type de produits ?

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : C’est un argument, d’autant plus qu’aujourd’hui, 5 juin, c’est la journée internationale de l’environnement, donc oui, on répond à la pression sociale et politique de ce que l’on appelle les produits décarbonnés, et la meilleure réponse pour décarbonner, c’est d’arriver sur des véhicules électriques qui ne feront pas de consommation de carburant, bien évidemment.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On a derrière nous votre usine de production, en même temps vous avez des investissements à venir, ce que vous appelez l’usine du futur, cela peut être quoi pour Gaussin l’usine du futur ?

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : L’usine du futur, c’est un enjeu qui tourne autour du transfert de technologie que le CA nous fait pour le savoir-faire, pour l’assemblage des batteries et de l’hydrogène de la pile à combustible. Et pour nous le défi, c’est d’emmener plus d’autonomie, et c’est déjà réussi sur nos machines puisqu’avec 60 tonnes, je pense que l’on est quasiment les seuls au monde dans le milieu portuaire à être en full electric. Après il s’agit de pouvoir les produire au moindre coût. Donc l’usine du futur consiste à améliorer la productivité pour pouvoir descendre ce coût, baisser ce coût de production, et c’est possible bien sûr avec la robotique, avec beaucoup d’éléments qui permettent de réduire les coûts bien évidemment.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que ces unités de production… est-ce que cela va amener des recrutements ? Est-ce que vous embauchez dans le contexte actuel ?

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : Déjà, pour faire cette recette magique de fabriquer des véhicules, on a plus d’une centaine de métiers chez Gaussin, d’experts de toutes sortes, en hydraulique, je vous passe bien évidemment les cent expertises. Et là, on en ajoute, on a maintenant plusieurs cordes à notre arc. Il nous faut maîtriser et être au cœur de l’évolution des batteries, donc on a besoin d’embaucher là, on a besoin d’embaucher pour l’hydrogène, pour tout ce qui est système électronique de navigation, et puis bien sûr pour faire face à l’afflux des commandes. Sur deux mois, on a embauché 70 personnes en Franche-Comté, et donc oui, il y a un besoin de continuer puisque le point-clé, si on veut fabriquer en France, c’est de continuer à innover et à développer notre gamme.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On a eu l’occasion bien sûr d’en parler ensemble au cours de nos précédentes interviews, comment évolue la situation financière de Gaussin ? Vous nous avez dit, ici aux investisseurs qui étaient là, que finalement en quelques années, c’est 30 millions d’euros d’investissement pour arriver à ce projet, vous en êtes où aujourd’hui ?

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : On a consolidé nos fonds propres, on a mis en place de nouvelles augmentations de capital en début d’année accompagnées d’un prêt puisqu’on a de la place maintenant pour endetter la société pour différentes raisons, pour améliorer notre rating auprès de la Banque de France et assureurs crédit, c’est nécessaire, et puis aussi pour capter des marchés qui deviennent de plus en plus importants. On a besoin d’un équilibre entre nos comptes, actif et passif.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Comment se présentent vos perspectives, celles des prochains mois ?

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : D’une part on donne rendez-vous à nos clients pour le salon opérateur, c’est Terminal Opération Container, on attend 4000 visiteurs à la fin du mois de juin pour présenter, sur 0000 m², nos six nouveaux produits, ça ça va être le rendez-vous. Par ailleurs, on consolide maintenant la partie commerciale pour avoir raisonné au niveau international, donc des recrutements de spécialistes, des seniors, pour que l’on puisse bien sûr maintenant développer nos ventes par nos salariés en nom propre, mais aussi par des partenariats, quand on a vraiment des appels d’offres de grande envergure, donc on est à la recherche de partenaires pour pouvoir contracter sur ces gros appels d’offres.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Christophe Gaussin.

 

Christophe Gaussin, Pdg de Gaussin Manugistique : Merci à vous.



© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 10 juin 2014.



Print Friendly