Thibaut Sciard Directeur Général Delta AM : "Des PME n'ont pas forcément un accès aisé au crédit".
Financement des PME : Perspectives

3 mars 2014 22 h 49 min
+ de videos
371
Views
Loading the player...

Financement des PME :  Perspectives 

Si le financement des PME – ETI a été largement évoqué au cours des derniers mois c’est qu’il s’agit bien d’un enjeu important pour la reprise économique, car ce sont ces entreprises qui créent de l’emploi en France.

Que peut-on dire  de cet univers ? Quelles sont les modes de financement ?

Beaucoup d’investisseurs se sont intéressés à ces PME, c’est donc l’occasion d’en parler avec mon invité Thibaut Sciard Directeur Général Delta AM.

Web TV www.labourseetlavie.com : Thibault Sciard, bonjour. Vous êtes le directeur général de Delta Asset Management. On va parler avec vous de l’actualité sur les midcap et de stratégie d’investissement, c’est vrai que l’on on en parle beaucoup puisque on parle de ce PEA  PME pour 2014. Vous, société de gestion, comment vous abordez ce segment-là ? Est-ce aujourd’hui il y a encore besoin d’investir ? On a vu beaucoup d’investisseurs professionnels aller sur ce marché, fin d’année dernière, et encore en ce début d’année.

 

Thibault Sciard, Directeur général de Delta AM : Oui. Alors, notre approche, elle est peut-être un peu originale dans le sens où l’on aborde cette question par deux biais, le biais du crédit qui est notre originalité puisque voilà maintenant six ans que l’on existe, et c’est la marque de fabrique de notre société de gestion, et on a voulu compléter cette approche bond par une approche equity qui est assez complémentaire de la première. Notre vision, en fait, du financement des PME ETI était finalement de partir d’un constat, de se dire « Sont-elles ou non abreuvées en crédit, et de façon suffisante ? » Il me semble que c’est assez peu original de dire que non et qu’il y a un vrai besoin de financement, ce que l’on appelle la désintermédiation, qui correspond en fait au deleveraging des banques, et toutes les données statistiques le confirment. Donc on a en fait un volume global d’encours sur les entreprises qui n’a pas baissé, ça c’est la réalité, mais est-ce que ce volume d’encours va bénéficier à toutes les entreprises ? On s’aperçoit en réalité que non. Donc les grandes entreprises, ce que je disais auparavant, les ETI, les très belles entreprises, sont elles surcouvertes, ont pléthore de propositions de la part des banques, et on s’aperçoit que, dans le même temps, les PME ou des PME n’ont pas forcément un accès aisé au crédit. Et je pense que toutes les initiatives de places qui consisteraient à venir leur permettre de se financer par des moyens différents de la voie classique sont de bonnes initiatives.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on a là un segment particulier de PME qui effectivement aujourd’hui va trouver d’autres outils de financement ?

 

Thibault Sciard, Directeur général de Delta AM : Voilà. Je pense qu’en réalité nous on se place du côté de l’entrepreneur, on est  une boîte entrepreneuriale, donc l’idée qui a présidé à notre offre,  c’est de  répondre à la demande des entrepreneurs qui nous sollicitent éventuellement,  en tout cas pour la partie Bond, ça c’est très clair. Que veulent-ils ces entrepreneurs ? Ils veulent de la souplesse, ils veulent trouver des alternatives à des besoins non couverts, comme je le disais précédemment. Il ne s’agit pas évidemment de remplacer la banque, ça, les banquiers savent très bien financer les entreprises de façon générale, il s’agit d’offrir un complément aux financements qui peuvent exister. Donc c’est d’offrir de la souplesse, comme je le disais, et de coller à cette demande qui n’est pas forcément toujours conventionnelle puisqu’il y a les critères bancaires, ils sont toujours assez stricts. Ce que l’on peut offrir par ces financements, en tout cas par la voie du crédit, c’est de financer ces entreprises en collant au plus près de leurs demandes.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : La question de la dette, elle est souvent pour elles prégnante, c’est-à-dire que souvent les dirigeants de PME n’ont pas envie de s’endetter par ce biais-là c’est-à-dire qu’ils veulent des outils financiers qui leur permettent de ne pas forcément s’endetter ?

 

Thibault Sciard, Directeur général de Delta AM : Mais ont-ils souvent le choix ? C’est ça la question, c’est… naturellement, l’alternative pour un entrepreneur qui n’a pas forcément l’accès classique, qui n’a pas forcément le… qui n’est pas forcément suivi par ses banquiers de façon traditionnelle ou qui n’aurait pas accès à un marché plus large, l’accès au crédit c’est la solution parce que l’autre solution consisterait en quoi ? C’est une entrée au capital et cela se traduit par la perte de la conduite de l’entreprise que souvent ces entrepreneurs ont patiemment mis du temps à construire, et dont je pense qu’au contraire la voie du crédit, c’est une voie du reste qui existait bien auparavant, cela fait une vingtaine d’années, 25 ans que je travaille sur les marchés à Paris, et autrefois le marché du crédit en direction des PME, en direction des entreprises, existait. On avait les premières catégories, les deuxièmes catégories, et là-dedans on faisait le tri entre le bon grain et l’ivraie. Donc pour ce qui concerne la voie du crédit c’est-à-dire la voie du financement des PME ETI par la voix du crédit, finalement on réinvente un peu l’eau chaude. Nous on n’a pas vocation à être plus originaux que cela, on fait finalement ce qui s’est toujours fait.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Voilà, donc là simplement la crise a ramené au premier plan. Du côté de la stratégie d’investissement, on parlait aussi de toutes les valeurs, on a eu beaucoup, je disais, d’investisseurs qui ont investi, comment vous regardez cette côte parce qu’elle a quand même nettement été boostée par ce PEA PME ? Ce n’est pas facile aujourd’hui en tant que gérant de regarder ce qui s’y passe ?

 

Thibault Sciard, Directeur général de Delta AM : C’est vrai, alors là il faut faire un distinguo, c’est-à-dire que là, quand on parle de financement par la dette pour les PME, ce que je faisais précédemment, on s’adressait à la partie des PME qui n’étaient pas financées sur le marché au sens classique du terme. Pour la partie que vous indiquez, cette partie-là est infinitésimale par rapport… c’est à peu près 2 % du volume de ce qui est coté à Paris, donc vous imaginez comme c’est peu. Donc ce sont très peu effectivement d’entreprises, donc cela veut dire que le vivier pour l’instant est assez faible, et finalement les montants qui se déversent de façon assez bénéfique sur ces sociétés naturellement encourage la revalorisation de la cotation de ces sociétés, bien évidemment. Cela ne veut pas dire pour autant que ce ne sont pas des belles histoires, des belles aventures, nombre d’acteurs spécialisés qui les suivent, de bureaux d’études, je pense à Sébastien Faijean avec lequel on s’est associé pour monter notre fonds PME qui est l’alternative, la partie duale de notre offre puisque on a une offre, comme je l’ai dit, crédit, et une offre aussi actions, sont des gens qui suivent très bien tout cela, donc il y a évidemment de la matière.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Parce que là effectivement la vraie question de cette année 2014, c’est de savoir si en valorisation, on n’est pas trop haut sur ce type de valeurs compte tenu de ce que vous avez rappelé c’est-à-dire qu’il y a peu d’offres pour beaucoup d’investisseurs potentiellement intéressés ?

 

Thibault Sciard, Directeur général de Delta AM : C’est vrai. Alors nous, on fait le pari qu’au contraire, la c’est très à la mode de faire un distinguo entre l’offre et la demande, cela fait l’actualité. Je pense qu’au contraire d’apporter des capitaux de façon supplémentaire ne nuira pas à ce marché et viendra le soutenir et le nourrir, et donc peut-être donnera l’idée à des entreprises de venir chercher à se faire coter à Paris, ça c’est le pari que l’on fait nous-mêmes, et d’aller sur le marché réglementé, même si c’est réglementé avec des règles qui sont plus light qu’un marché strictement organisé comme on les connaît.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Peut-être le mot de la fin, vous même vous parliez d’entrepreneurs, votre capital a été reconfiguré, comme on dit, c’est vrai que l’on voit que cela bouge beaucoup dans les sociétés de gestion, il y a des regroupements, des fusions, des rachats, cela signifie quoi finalement ce marché-là parce que vous, on peut dire que vous êtes, contenu de votre spécialité, vous êtes une boutique…

 

Thibault Sciard, Directeur général de Delta AM : On est une boutique, on est même une start-up, on est vraiment une toute petite boutique. Alors nous, on a bénéficié du soutien de la Banque Postale qui nous a accompagné dans notre première étape de développement, qui nous a permis d’exister, et s’est posée après la question cruciale que se pose n’importe quel entrepreneur qui est à la tête d’une société de gestion aujourd’hui, c’est le nerf de la guerre, c’est faire grossir les encours. Donc s’est posée la question de savoir comment on allait les faire grossir et plusieurs voies se sont ouvertes, et celle qui nous a semblé la plus naturelle, en tout cas pour nous Delta, c’était d’ouvrir le capital à d’autres intervenants que ceux que l’on avait déjà au capital, et de permettre à des sociétés entrepreneuriales, des familles office qui sont parmi les plus belles familles industrielles en France, de venir s’investir à nos côtés, évidemment on les remercie infiniment, nous sommes très fiers d’avoir pu accueillir la financière Dassault au capital et aussi Blue Alpha, en la personne de Thierry Callault, qui a été aussi sur les fonts baptismaux de notre société puisque il y a six ans il nous permettait d’exister via la structure d’incubation qui était commune alors à Ofi et la Banque Postale, et qui s’appelait précisément Amlab. Donc la recomposition du capital pour Delta était naturelle parce que cela lui permet de franchir une deuxième étape dans son développement, et je pense finalement que ce que l’on vit nous-mêmes doit être rencontré communément par tout un tas d’entrepreneurs qui gèrent des sociétés de gestion comme la mienne.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Thibault Sciard d’avoir été avec nous, donc directeur général de Delta AM.

 

Thibault Sciard, Directeur général de Delta AM : C’est moi que vous remercie.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 3 mars 2014.




Print Friendly, PDF & Email