TV Bourse : Interview Christian Jimenez Président Diamant Bleu Gestion : "C'est vraiment le soutien des banques centrales qui fait monter le marché".
Actualités et stratégie d'investissement

20 mai 2014 21 h 32 min
+ de videos
90
Views

Revue de détails des questions d’actualités sur les marchés financiers, avec notre invité Christian Jimenez Président Diamant Bleu Gestion.

Stratégie d’investissement, marchés US, Zone Euro, Fed, BCE …

Web TV www.labourseetlavie.com : Christian Gimenez, bonjour. Vous êtes le président de Diamant Bleu Gestion. On va parler avec vous de marchés et de perspectives sur ces marchés. Comment vous abordez, on va dire, peut-être cette moitié d’année, même si on n’est pas encore tout à fait à la moitié de l’année, mais avec des indices notamment aux États-Unis qui sont au plus haut, des marchés actions qui visiblement continuent leur chemin malgré la géopolitique par exemple, est-ce qu’il n’y a pas des craintes sur ces marchés actions tout de même, des risques ?

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Des risques, bien sûr il y en a c’est-à-dire que l’on est dans un univers comme qui est très dominé par l’action des banques centrales, action de plus en plus accommodante en Europe et puis une action d’atterrissage, on va dire, de la politique américaine qui se fait de façon vraiment très, très progressive, et donc cet environnement de pilotage par les banques centrales fait clairement monter les marchés. Et donc, on disait toujours « don’t fight the Fed », il ne faut vraiment pas aller contre les banques centrales. Et même s’il y a des risques, notamment des risques géopolitiques, je pense à l’Ukraine, qui peuvent faire baisser les marchés, les marchés en ce moment ne veulent pas baisser. Ils sont arrivés par les banques centrales, quand ils baissent parce qu’il se passe quelque chose, une gesticulation militaire autour de l’Ukraine, deux jours plus tard ils reprennent ce qu’ils ont perdu deux jours avant. Donc on est dans un environnement où bien sûr il y a des risques, notamment des risques que la croissance économique redémarre plus lentement que prévu, c’est déjà plutôt ce qui est en train de se faire en zone euro, mais malgré ces risques, les marchés sont soutenus, les marchés vraiment ne veulent pas baisser. Donc je pense qu’il faut accompagner les marchés, et quand je dis marchés, implicitement je pense aux actions, mais si on se reporte début 2014, qui aurait dit que le marché obligataire ferait le parcours qu’il est en train de faire.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui, c’est peut-être le plus étonnant effectivement, on avait souvent effectivement en tête qu’il fallait ne pas en être quelque part sur ces marchés obligataires.

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Exactement, moi j’avoue que début 2014, je dirais « 2014 sera à nouveau une année des actions, attention à l’obligataire. » J’avais raison pour les actions, j’avais tort sur les obligations parce que les taux étaient relativement bas déjà, ils ont continué à baisser. Et vous voyez, aujourd’hui je cesse de dire « attention aux obligations, même avec des taux au niveau actuel » parce que je suis désormais convaincu que ces taux vont rester à ce niveau bas assez durablement, et donc, j’ai toujours dit qu’il ne fallait pas acheter de monétaire en ce moment, mais même si les taux obligataires sont bas, cela assure toujours plus de portage que le monétaire. Et donc je pense qu’il ne faut pas avoir peur du marché obligataire, même s’il ne faut pas attendre de miracle non plus. La bonne performance pour les mois à venir de l’année, cela sera de toute façon à nouveau sur les actions.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc quelque part c’est peut-être un nouvel environnement boursier qui se dessine avec effectivement ces taux qui restent bas mais de manière peut-être encore plus longue que par rapport à un des scénarios qui pouvait dire « il va y avoir une remontée des taux aux États-Unis et on évoque 2015 », ce n’est pas forcément ce scénario-là qui va dominer ?

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Non, nouveau scénario boursier, surtout en Europe parce que, comme on a un temps de retard sur la politique monétaire, clairement on entre dans une période où les marchés vont être soutenus, et donc nous on considère que le rattrapage entre les marchés européens et les marchés américains, qui a à peine démarré depuis le début de l’année, peut-être à hauteur de 2 %, ce rattrapage va continuer. On ne s’attend pas un rattrapage intégral évidemment parce qu’il y a tellement de retard et il y a un tel écart de croissance qui est maintenu en faveur de côté de l’Atlantique, qui fait qu’il n’y aura jamais de rattrapage intégral, en tout cas pas à court terme, mais nous on parie pour 2014, pour les quelques mois qui restent, sur un complément de rattrapage entre les deux côtés de l’Atlantique.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On a vu quand même quelques événements aux États-Unis avec notamment le Nasdaq qui s’est fait peur, clairement on peut le dire, il y a des valeurs qui ont chuté, alors après on peut toujours aussi regarder les graphiques sur des  périodes un peu plus longues, voir les parcours de certaines valeurs à  forte croissance, exceptionnels, se dire « finalement on corrige un  petit  peu » mais on a vu quand même des mouvements assez violents.

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Le Nasdaq est devenu un marché assez chaud, notamment porté par quelques valeurs qui sont quand même relativement, on va dire, surévaluées et ce qui se passe en ce moment sur le Nasdaq nous conforte dans notre problématique, dans notre prévision de rattrapage, partiel certes, mais de tendance au rattrapage de l’Europe vers les marchés américains.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On avait dit aussi que les résultats des entreprises bien sûr seraient  déterminants  dans  cette confiance « aveugle » sur les marchés actions, est-ce que vous diriez que justement ceux qui y croient ont été confortés par les résultats des entreprises globalement ?

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Je ne dirais pas cela. Les résultats des entreprises sont globalement corrects, ils ne sont pas ébouriffants, il n’y a pas matière à faire monter beaucoup la bourse par ce vecteur des résultats, c’est vraiment le soutien des banques centrales qui fait monter le marché. Les résultats des entreprises n’ont pas encore vraiment pris le relais, et après deux années de hausse forte des actions par la hausse du PER, la poursuite de la hausse, elle ne peut pas venir toujours et toujours des banques centrales. Il faudra que les croissances bénéficiaires aussi soient là et pour l’instant, globalement ce n’est pas insatisfaisant, mais ce n’est quand même pas non plus suffisant… Enfin la croissance n’est pas encore assez marquée et, logiquement, si le rebond économique se confirme, c’est ce vecteur-là qui devrait porter les marchés.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc ça, ce sera le moment de l’heure de vérité pour justifier ces hausses, ces records sur records  ?

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Exactement et pour justifier que la hausse continue.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur les perspectives, on a eu aussi des pays émergents qui ont effectivement subi un certain nombre de crises, on a des questions sur la Chine aussi, sur cette croissance chinoise, et cela va continuer en 2014 ?

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Oui, croissance chinoise qui ralentit mais qui reste à un niveau élevé, autour de 7 %, voir 7,5. Chaque fois les gros titres parlent de croissance chinoise en ralentissement. Quand on perd 0,2 à 7,7, ce n’est pas très grave. Alors, moi le souci premier que j’ai sur la Chine, ce n’est pas tant le niveau de la croissance ou son ralentissement, c’est la fiabilité des statistiques nationales, c’est que je ne suis pas sûr que ce chiffre de 7,5 soit exact. J’ai peur que la croissance réelle, réelle au sens effective, soit plutôt un tant soit peu inférieure, mais de toute façon la Chine est un grand pays où il y a vraiment un pilote aux commandes et il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur la volonté des autorités chinoises à soutenir la croissance durablement, même si en pratique ce sont des taux un peu plus faibles que dans le passé.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a eu beaucoup de paris aussi qui avait été fait sur le Japon, alors il y a ceux qui n’étaient pas au début, qui ont vu ce marché japonais exposé, puis aujourd’hui il y a des questions sur cette réussite ou non de cette politique économique du Premier ministre et la poursuite de cette politique, est-ce que sur les marchés actions… quel est un peu le regard que l’on a si on est investisseur sur ces marchés-là ?

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Clairement, il y a de grands paris en train d’être repris au Japon. La relance de la consommation n’est pas aussi nette que ce qui était attendu, notamment à cause de cette hausse de la TVA ou de ce qui en tient lieu au Japon, nous chez Diamant Bleu Gestion, on reste positif sur la bourse japonaise, et notamment dans notre allocation, on doit avoir en ce moment 17 % d’actions japonaises. Alors ça c’est un pari relativement court terme, ce n’est pas un pourcentage structurel que l’on va garder éternellement, mais on considère qu’avec les taux actuels, enfin les taux, je veux dire les perspectives économiques et boursières actuelles, normalement c’est plutôt une poche de l’allocation qui est susceptible de performer à très court terme, mais vraiment c’est une des poches les plus surveillées, comme le lait sur le feu, en ce moment.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Peut-être le mot de la fin, un investisseur qui arriverait, qui frapperait à votre porte en disant « je n’ai pas pour l’instant d’action en portefeuille, j’ai mis des assurances vie, mais je vois ce qui se passe sur les marchés actions, est-ce qu’il faut que j’investisse ? » vous lui diriez en 2014 de se constituer un portefeuille actions ?

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Cela aurait été mieux de l’acheter il y a trois ans, on ne peut pas dire le contraire, maintenant l’épargnant, l’investisseur qui arrive, par rapport à ce que je disais précédemment, c’est encore temps. Évidemment il aura moins de perspectives de performance que ce qu’il aurait eu il y a deux ans, mais c’est encore un moment de rentrer sur le marché parce qu’il reste de la performance à capter.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec nous Christian Gimenez.

 

Christian Gimenez, Président de Diamant Bleu Gestion : Merci à vous.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 20 mai 2014.



Print Friendly, PDF & Email