Jean-Pierre Gérault Pdg i2S.
Interview sur la stratégie et les perspectives

11 mars 2011 10 h 15 min
+ de videos
49
Views

i2S : Stratégie et les perspectives.

La société i2S est spécialiste de la des solutions de vision numérique et de traitement de l’image.

Zoom avec Jean-Pierre Gérault Pdg i2S sur la stratégie, après une acquisition aux Etats-Unis, et sur les perspectives de la société sur ses marchés.

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Pierre Gérault, bonjour, vous êtes le PDG d’i2S. On va revenir avec vous sur votre actualité, sur les perspectives pour la société. Alors il y a eu à la fois on dirait une acquisition importante de votre point de vue et puis ça nous permet également de revenir un peu sur la stratégie du groupe dans votre secteur. Je dirais pour revenir sur les métiers, on parle de numérisation, de documentation, c’est vrai que c’est quelque chose encore un peu d’abstrait, c’est votre principale activité ?

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : En fait, on a deux métiers cœur. On a une activité de vision numérique c’est-à-dire en fait des, je dirais, des automates de vision qui permettent de travailler dans des environnements d’industriels ou bien dans le sport. Je prends un exemple qui est simple : on fait les caméras de photo-finish pour Swiss Timing Omega donc tout ce que vous voyez en photo-finish dans les Jeux Olympiques, championnats du monde, etc., d’athlétisme, de courses de vitesse en général ou dans les hippodromes, ce sont les technologies i2S. Donc des automates très performants dans des environnements, analyse biomédicale, industriel, contrôle industriel et le sport. Ça, c’est la première activité.

La deuxième activité, c’est les scanners. C’est une activité qu’on a lancée il y a à peu près une dizaine d’années et, en une dizaine d’années, on s’est progressivement imposé comme leader mondial de ce marché, qui est un marché de niche parce que c’est les scanners dédiés au monde du patrimonial, c’est-à-dire en fait tout ce qui est éléments de la bibliothèque, les livres ou bien les cartes, les tableaux.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, on a vu différentes progressions d’activité justement et on a vu dans cette partie-là, cette deuxième partie que vous venez d’évoquer, on voit que les administrations publiques ont peut-être un peu moins de budget à dépenser, donc il y a eu de l’impact sur vos marchés en général, qu’est-ce qui se passe en ce moment ?

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Oui, alors c’est vrai que les contraintes budgétaires publiques dans le monde entier, dans tous les pays occidentaux en particulier, a freiné je dirais, cet, un essor quand même qui était très perceptible, de nombreux projets de numérisation, qui en fait s’appuient aussi bien sur ce qui est plus visible peut être publiatique, c’est les bibliothèques, numérisation de fonds de bibliothèque, etc., mais ce qui est en fait beaucoup plus important en termes de masse, ce sont les archives. Donc tout ce qui est du domaine du registre, état civil, les fonds cadastraux, etc. où l’État doit, je dirais, moderniser ses infrastructures, permettre aux citoyens d’accéder à un état civil, etc., eh bien là ce sont des marchés qui sont quand même plus importants que les bibliothèques. Et ces mêmes marchés sont des marchés publics et ils sont aujourd’hui sous contrainte budgétaire.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté justement de l’innovation, de la recherche, il y a beaucoup de choses ? Vous investissez pour, bon il y a des produits qui sont bien placés mais vous investissez constamment pour garder

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Oui, oui, on est vraiment dans le profil d’une entreprise innovante, c’est-à-dire qu’en fait on consacre plus de 10 % de notre chiffre d’affaires à la R & D pure et en plus on a une double casquette en matière de recherche et développement. On fait de la recherche et développement pour nos clients, donc des grands comptes, et on fait après de l’OEM, c’est-à-dire qu’en fait les caméras ou les systèmes qu’on invente sur cahier des charges de nos clients, c’est une activité de R & D et une autre activité c’est vraiment dédié au monde du scanner, c’est-à-dire en fait trouver de meilleurs capteurs qui va permettre de travailler sur des plus grands formats, plus rapide, etc.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, récemment,vous avez mis en avant une acquisition aux Etats-Unis, alors on part souvent aux Etats-Unis quand on parle numérisation, on pense d’abord Google, alors que bon

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Certes

Web TV www.labourseetlavie.com : Effectivement il y a peut-être d’autres choses qui se passent derrière ce phénomène

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Heureusement oui

Web TV www.labourseetlavie.com : Quelle était justement pour vous l’importance, c’est important d’être sur ce marché-là ? C’est un des premiers marchés bien sûr.

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Alors, c’est important d’être aux Etats-Unis à travers une société qui est vraiment considérée elle aussi comme une PME innovante américaine, alors qui a connu entre guillemets son heure de gloire au moment justement de la course entre Microsoft et Google. Bon vous avez cité Google, il y a eu un programme qui était similaire, qui a été lancé par Google, par Microsoft en 2007, 2006-2007-2008 qui était de numériser un certain nombre de centaines de milliers de livres de bibliothèques universitaires principalement américaines. Il s’avère que Microsoft a abandonné ce projet, ce qui, je dirais, a été un manque à gagner important pour cette entreprise, et puis la crise est arrivée, ça l’a quand même un petit peu fragilisé et pour revenir à votre question, c’est important pour nous d’être aux Etats-Unis à travers une marque, parce que Kirtas c’est quand même une société qui est connue bien que ce soit une PME. Et aujourd’hui sur le marché américain dans le monde du numérique et de l’Internet parce que vous verrez que les deux sont étroitement liés, il faut être aux Etats-Unis parce que c’est là tout se passe et c’est là que, je dirais, les innovations émergent.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, vous dites que effectivement vous espérez l’équilibre dès la première année, donc il y a des choses à faire aussi pour redresser cette société ?

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Oui, il y a des choses pour la rendre profitable. C’est une société qui a souffert, je vous le disais, elle a perdu son plus gros client, elle a vécu, je dirais, une période de crise comme nous d’ailleurs on l’a vécue en Europe ou en France, mais peut-être encore plus aux Etats-Unis, donc il y a eu un effet cisaille qui l’a fragilisée, donc c’est une entreprise qu’il faut remettre entre guillemets à flot mais qui a, je dirais, d’excellents actifs humains, technologiques, elle a une base client qui est considérable, c’est le leader mondial aujourd’hui de ce marché des scanners automates et donc elle a une vraie capacité, ben il faut la remettre, faut la remettre en route quoi.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement, pour vous quelles sont un peu les priorités aujourd’hui ? Il faut adresser d’autres marchés ? Il faut consolider certains marchés sur lesquels vous êtes déjà ? Qu’est-ce qu’il faut faire en priorité ?

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Alors, on est, on est des industriels nous. Donc en fait la première étape, c’est un leader dans un marché. Il faut conforter ce leadership. Il faut faire du business entre guillemets classique, c’est-à-dire vendre comme un équipementier, c’est-à-dire on vend des solutions et on met le service autour de ces solutions de numérisation. Donc ça c’est vraiment la priorité N° 1. Et en plus, on va vraiment se focaliser si vous voulez sur les points forts en termes géographiques, l’entreprise est très bien implantée aux Etats-Unis, en Russie, en Asie, sur les pays d’Amérique du Sud. C’est vraiment ces territoires de force, peu en Europe et c’est là où il y a des complémentarités, je dirais, avec notre propre couverture. Donc, voilà, focalisation sur le business, sur ces points forts, et c’est vrai, on va pour autant regarder un autre aspect de Kirtas qui a, à la suite du projet Microsoft, mis en place un site Internet qui s’appelle Kirtasbooks.com où il y a 1 million de livres numérisés, c’est un des plus grands sites privés en termes de disponibilité de livres numérisés, et vous pouvez commander votre livre soit sous format e-pub par exemple pour votre portable ou votre PC, soit en réimpression. Donc il y a toute une chaîne qui s’est organisée et ça nous intéresse beaucoup parce que ça c’est très, je dirais, c’est concluant avec ce que l’on fait aujourd’hui sur un pôle de recherche qu’on a créé qui s’appelle Polinum.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement, cette partie numérisation, on a un peu de mal à se rendre compte de tout ce qu’il y a derrière. C’est quoi, c’est un phénomène qui s’est installé, il y a un besoin, on a parlé des particuliers par rapport à une administration par exemple, quand on va chercher un certain nombre de documents d’état civil, on s’en rend compte là la numérisation ce que c’est, mais sur les bibliothèques, sur le patrimoine, c’est quoi derrière tout ça ?

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : En fait, si vous voulez, le livre est probablement un des derniers médias à ne pas être entré complètement dans Internet. Vous le savez comme moi, la musique en premier, l’image, les vidéos, les films, aujourd’hui tout est numérique et tout est sur Internet. Ça pose d’autres problèmes, d’ailleurs on l’a vu notamment dans la musique ou même dans le cinéma. Le livre est, en tant que média, c’est notre premier média le livre de Gutenberg, est le dernier média qui n’a pas encore basculé dans l’environnement Internet c’est-à-dire qu’il soit numérisé, disponible, téléchargeable, que l’on mette ou pas des barrières de droits d’auteur ou de disponibilité. Donc ça c’est la, le premier point oui c’est un vrai besoin de pouvoir accéder à des livres qu’ils soient récents ou qu’ils soient anciens, ça c’est une évidence. Et vous savez quand vous regardez que aujourd’hui Amazon vend, en nombre de titres, dit-il, plus de livres numériques en format e-pub que de livres physiques en papier, ça montre bien qu’on est sur une tendance qui est en train de basculer, d’abord aux Etats-Unis c’est vrai, mais qui viendra progressivement en Europe.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour revenir à i2S sur les perspectives de cette année, je dirais, comment vous voyez votre marché ? Comment vous voyez le groupe évoluer en termes de croissance notamment ?

Jean-Pierre Gérault, Pdg de i2S : Alors, on est, comme je vous le disais, on est quand même sur un marché qui est sous contraintes budgétaires, ça ne nous aide pas. Pour autant il y a quand même une vraie demande, ce qui fait que ce qui se passe, il y a des ralentissements de projets qui mettent plus de temps à émerger, plus de temps à trouver des financements mais, quoi qu’il en soit, il y a quand même de vraies demandes et puis il y a de vraies demandes dans les pays émergents. Les grands projets de numérisation ne sont pas en Europe ou aux Etats-Unis, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ils sont Amérique latine, pays d’Asie, Europe de l’Est. On commence à en voir émerger en Afrique, en Afrique du Nord, même en Afrique orientale on va dire. Donc on voit bien que cette notion de créer des bibliothèques numériques fait partie, on va dire, de la modernisation d’un pays. Un état civil numérique, une bibliothèque universitaire avec un fond numérique, on voit bien que ça fait partie quand même, je dirais, d’une modernisation d’un pays. Donc il y a des, il y a des pays qui ont des moyens, des besoins et qui seront certainement des relais de croissance par rapport à ce qui se passe en France, même en France où il y a le grand emprunt qui est là pour aider mais qui pour l’instant n’a pas donné grand-chose, mais imaginez en Angleterre, en Grèce, en Italie, en Espagne, les contraintes budgétaires que ces pays traversent et pareil, je dirais, côté américain, vous savez qu’ils ont d’énormes contraintes budgétaires au niveau des gouvernements d’états américains.

© 11 mars 2011 www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés.

Print Friendly, PDF & Email