Interview de Marie Meynadier Directrice Générale EOS Imaging .
Midcap Event 2012 : La stratégie d'EOS Imaging

28 septembre 2012 18 h 56 min
+ de videos
250
Views

Une interview réalisée lors du Midcap Event organisé par CF&B Communication pour le compte de NYSE Euronext.

Nous parlons de la stratégie de l’entreprise qui est venue en Bourse en février dernier avec

Marie Meynadier Directrice Générale EOS Imaging.

EOS Imaging est une société, spécialiste de l’imagerie médicale orthopédique 2D/3D.

Web TV www.labourseetlavie.com : Marie Meynadier, bonjour. Vous êtes directrice générale de EOS Imaging, vous rencontrez au palais Brongniart, au MidCap Event, des investisseurs, alors cela fait quelques mois que vous êtes entré en bourse, on s’était vu au moment de l’introduction, vous avez déjà présenté vos résultats, est-ce qu’aujourd’hui vous pouvez dire aux investisseurs qui vous découvrent, que vous avez respecté ce que vous aviez indiqué au moment de l’introduction ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Oui sans aucune hésitation, nous avons depuis l’introduction en bourse déroulé le plan opérationnel de l’entreprise strictement comme nous l’avions prévu, donc avec, en particulier, un renforcement très significatif de notre présence commerciale sur l’Amérique du Nord, mais également sur l’Europe, et puis de premiers résultats en Asie dans un délai très court puisque nous venons d’annoncer notre première installation sur le marché asiatique, à Singapour. Donc la société est strictement dans son plan, et tout à fait contente et heureuse de voir la technologie EOS adoptée de façon significative, comme nous l’attendions, dans ces trois zones géographiques.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, on rappelle, vous êtes spécialisés de l’orthopédie en 3D, 2D et 3D, donc notamment avec des processus assez spectaculaires sur ce que l’on peut voir aujourd’hui de notre squelette en quelque sorte, les machines en même temps coûtent chers, j’imagine que ce n’est pas facile d’en vendre beaucoup tout de suite ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Oui, il y a un délai, il y a un temps de cycle d’une vente pour un équipement coûteux. Néanmoins les machines d’imagerie en règle générale sont des équipements assez coûteux puisque nous nous situons dans le haut de gamme d’une machine de rayons X, dans le bas de gamme du scanner, très en dessous d’une IRM, donc je dirais que de toute façon ce sont des processus de vente d’équipements qui sont connus et reconnus de la profession, donc il y a effectivement un temps de cycle entre le moment où le client souhaite s’équiper et la réalisation effective d’une installation, ce qui nous permet d’être assez confiant dans la visibilité que nous avons dans notre « pipe commercial », et de nos futures ventes.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement sur les marchés, quelle est la tendance sur vos marchés ? On entend de plus en plus parler de réduction des dépenses et autres, et puis éventuellement parfois de difficultés de certains hôpitaux, on pourra parler de la France par exemple, qu’est-ce que cela change, je dirais, pour vous ? Est-ce que cela vous gêne dans certains développements ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Nous avions quand même assez largement anticipé cette pression sur les dépenses de santé puisque c’est une, je dirais que c’est une constante, très fort en Europe, assez forte également aux États-Unis, donc nous l’avions anticipée dans notre plan de développement. Je pense que pour nous ce n’est pas une grosse surprise. Le fait que nous ayions, que nous commencions à avoir une présence mondiale, c’est-à-dire que nous équilibrions finalement notre activité entre l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie, avec une Asie qui commence effectivement à rentrer dans notre revenu, vient atténuer ces effets qui peuvent être plus régionaux.

Néanmoins, de toute façon, quand vous êtes en lancement et en phase de croissance forte d’une innovation comme la nôtre, qui est une innovation très radicale, l’effet de la pression budgétaire est un petit peu moindre, et même franchement moindre, que celui que vous pouvez ressentir quand vous avez un produit non différencié, qui existe depuis longtemps et qui est plutôt un produit de renouvellement.

Dans notre cas, nous ne sommes pas du tout sur un produit de renouvellement. Lorsqu’un hôpital décide d’acquérir EOS, c’est une démarche pour acquérir une innovation.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement aussi dans vos revenus actuels, vous évoquez la partie Maintenance puisqu’il y a une nette progression, cela fait partie aussi du business modèle ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Tout à fait, oui, oui. Nous sommes sur un business modèle de vente d’équipements et de vente de maintenance, donc de contrats de services récurrents et associés, et donc bien sûr, ce revenu récurrent croît plus rapidement du fait de l’augmentation de notre base installée. Nous avons aujourd’hui une base installée de 48 machines dans 13 pays, qui croît assez rapidement et donc qui produit un revenu de services récurrents, absolument.

Web TV www.labourseetlavie.com : Dans les développements, vous parlez aussi de la chirurgie de prothèse, quels sont justement les projets sur lesquels vous travaillez ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Alors nous avons un effort d’engineering, enfin de R & D, sur des fonctions logicielles qui vont venir exploiter encore plus les capacités offertes par EOS. EOS permet de faire de l’imagerie à 3 dimensions, du squelette, et c’est une imagerie qui est particulièrement utile avant une chirurgie ou pour décider d’une chirurgie ou d’une autre approche thérapeutique. Et donc, nous avons un effort de développement sur les fonctions logicielles qui vont permettre, à partir de ce 3D, d’aider le chirurgien dans son choix thérapeutique, dans sa stratégie thérapeutique.

Web TV www.labourseetlavie.com : En phase d’investissement aujourd’hui, vous avez encore des investissements à faire justement dans les prochains mois ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Oui, bien sûr. Cela fait partie du plan de la société, de celui que nous avons présenté à l’introduction en bourse, nous avons un investissement commercial très important et nous avons commencé à le mettre en œuvre avec des recrutements de très haut niveau aux États-Unis, une couverture de notre réseau d’agents, des recrutements de personnes très senior en vente aux États-Unis, un recrutement également très important en vente, à la direction des ventes en Europe, et nous allons poursuivre cet investissement commercial, qui est à la fois un investissement en vendeurs et puis également en support marketing dans les années à venir de façon à accélérer, je dirais, la dynamique commerciale de la société à l’export.

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion donc, en termes d’activité et peut-être de rentabilité, ce qu’attendent les investisseurs, quelles sont aujourd’hui les prochaines échéances pour vous ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Nous sommes vraiment dans le plan qui a été proposé lors de l’introduction en bourse, ce qui est, je dirais, relativement bien représentée par les notes de Gilbert Dupont et d’autres qui nous suivent, qui est une phase d’investissement dans une phase de transition, en tout cas avec un investissement fort dans les années 2012-2013 en particulier, qui va nous permettre d’augmenter notre revenu de façon significative à compter de l’an prochain, et donc d’aller progressivement vers de la profitabilité, et je vous renvoie effectivement aux notes des analystes qui modélisent effectivement cette entrée dans la profitabilité à moyen terme.

Web TV www.labourseetlavie.com : Le mot de la fin peut-être sur les moyens financiers, compte tenu de ce que vous avez levé en bourse, aujourd’hui vous n’avez pas d’autres besoins « d’argent frais », comme on dit ?

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Non, pas du tout. La société a d’excellents capitaux propres, nous avons actuellement 30 millions en cash. Ce sont des capitaux qui nous permettent d’aller vers notre profitabilité sans besoins supplémentaires.

Web TV www.labourseetlavie.com : Bien, merci d’avoir fait le point avec nous, Marie Meynadier, on rappelle que vous êtes donc la directrice générale d’EOS Imaging.

Marie Meynadier, directrice générale de EOS Imaging : Merci.

© www.labourseetlavie.com, 28 septembre 2012. Tous droits réservés.

Print Friendly, PDF & Email