Jean-Paul Fèvre Pdg Plant Advanced Technologies : "Tous les ans nous découvrons de nouveaux actifs".
Augmentation de capital et arrivée sur Alternext de la société spécialiste du végétal

10 mars 2015 17 h 56 min
+ de videos
232
Views

PAT (Plant Advanced Technologies) est une société de biotechnologies végétales produisant des actifs innovants et rares à destination des marchés cosmétiques, pharmaceutiques et agrochimiques.

La société présente sur le marché libre lance une augmentation de capital et un transfert sur Alternext.

Nous parlons de la stratégie de l’entreprise et des perspectives avec Jean-Paul Fèvre Pdg Plant Advanced Technologies

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Paul Fèvre, bonjour. Vous êtes le Pdg de PAT, Plant Advanced Technologies, une société spécialiste du végétal dont on va parler avec vous puisque vous allez donc sur Alternext à l’occasion d’une augmentation de capital. Justement ce marché du végétal, on entend beaucoup parler d’opportunités pour travailler avec ces végétaux, c’est effectivement un marché où il y a un potentiel important ?

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Oui, extrêmement important. Ce sont des marchés considérables, la pharmacie, vous connaissez, vient de l’univers végétal, et fait des synthèses chimiques, mais va revenir au végétal, c’est évident, et la cosmétique, les marchés cosmétique et agrochimie sont en train de passer complètement au végétal. Donc ce sont des marchés considérables. Et nous considérons que les plantes sont les usines du futur pour produire ces… Nous, on est spécialisé, Plant Advanced Technologies, PAT est spécialisée dans la production de ces actifs à très forte valeur, des actifs en très petite quantité, mais que nous produisons, nous optimisons dans la production des plantes.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc vous, vous avez identifié un certain nombre de plantes susceptibles justement d’amener ces molécules intéressantes ?

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Oui tout à fait. Nous avons déjà un actif qui est commercialisé auprès d’un grand nom de la cosmétique mondiale, le groupe Chanel, au travers de leur nouvel anti-âge Le Lift, il y a eu un communiqué de presse l’année dernière sur cette sortie, et nous avons d’autres clients, grands groupes cosmétiques, qui s’apprêtent également à lancer des nouveaux actifs. Et nous, nous découvrons, nous produisons, nous rendons accessible des molécules extraordinaires uniquement végétales, mais des petites molécules extrêmement actives.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement quand on parle de votre technologie, vous l’avez appelé PAT, plantes à traire, cela fait forcément penser à autre chose que du végétal, l’idée derrière c’est quoi ? C’est que finalement on va utiliser ces plantes, mais pas une seule fois ?

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Voilà, exactement, vous avez compris. On a utilisé Plantes à traire au début, c’était effectivement par analogie avec les vaches, et actuellement les plantes sont toutes tuées dans le processus de récolte des actifs. Nous, on a fait une révolution c’est-à-dire que l’on est capable de réutiliser les mêmes plantes pour produire les actifs. En fait c’est sortir ces actifs par exsudation racinaire dans des serres, dans des cultures hors-sol, c’est la haute technologie pour produire ces actifs à très forte valeur.

Web TV www.labourseetlavie.com : Aujourd’hui justement, vous avez parlé de celui qui donc servi a pour Chanel, qu’est-ce que vous avez dans votre pipeline, comme on dit ?

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Nous avons actuellement plus de 25 produits qui sont en cours de développement. Nous avons des sorties programmées… dès cette année de deux nouveaux produits et puis sur les cinq ans c’est 25 produits. Et tous les ans, nous découvrons de nouveaux actifs. Donc le portefeuille de produits va vraiment s’élargir.

Web TV www.labourseetlavie.com : Autre technologie que vous mettez en avant, c’est PAT Friday où là il s’agit de produire des protéines recombinantes et avec, là, des plantes carnivores ?

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Oui, c’est une technologie extrêmement révolutionnaire également dont on est propriétaire, c’est nous qui l’avons inventée, qui consiste à utiliser la plante comme plate-forme pour produire des protéines thérapeutiques. Alors qu’est-ce que c’est une protéine thérapeutique ? Ce sont des protéines humaines pour soigner, qui vont être utilisées comme médicament. Et actuellement ces protéines sont produites dans des bactéries génétiquement modifiées ou des cellules animales génétiquement modifiées. Et nous, nous utilisons des plantes, mais des plantes très particulières, ce sont des plantes carnivores, pour produire ces molécules. Alors, pourquoi des plantes carnivores ? Parce qu’elles ont des propriétés exceptionnelles de sécrétion de protéines à la surface de leurs feuilles, et on peut… donc le végétal fait une partie, une grosse partie de la purification de la production et de la purification de la molécule. Donc c’est extrêmement intéressant, c’est une technologie vraiment révolutionnaire. Dans quelques mois, nous ferons des annonces extrêmement importantes pour utiliser cette plate-forme pour l’industrie pharmaceutique.

Web TV www.labourseetlavie.com : Avec des prix, vous citez des prix qui vont de 100 € à 15 000 € le gramme.

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Alors là, on parle de petites molécules, les petites molécules naturelles, oui c’est notre environnement. On vend des molécules extrêmement cher parce que elles sont extrêmement désirables, on ne sait pas comment les produire, et elles sont extrêmement actives, et nous nous avons la technologie, la première technologie Plantes à traire, pour produire ces molécules. Mais les protéines recombinantes dont on parlait, produites par les plantes carnivores, sont des molécules encore plus chères. Ce sont les molécules les plus chères au monde, ce sont des molécules qui valent entre 1 à 10 millions de dollars le gramme. Donc amener une technologie de production aux sociétés pharmaceutiques pour permettre de produire ces molécules, c’est vraiment répondre aux besoins de l’industrie.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a parlé d’un certain nombre de secteurs, il y a aussi celui de la chimie verte qui pourrait voir lui aussi des avancées, traiter de la plante avec de la plante ?

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Exactement, soigner les plantes par les plantes. Actuellement les plantes sont soignées par la chimie de synthèse principalement, mais on sait que les plantes, depuis des millions d’années, combattent les champignons, les insectes, elles sont soumises à ces agressions et ont développé des molécules pour se défendre, et notre intention, c’est de découvrir ces molécules et de pouvoir les utiliser pour la protection des plantes avec des grands de l’agrochimie.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de vos revenus, comment vont-ils évoluer ? On a vu justement ce que vous avez fait pour Chanel par exemple dans la cosmétique, comment vont évoluer vos revenus ? De quelle manière ?

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Nous faisons à peu près 1 million d’euros de chiffre d’affaires avec un premier produit. D’autres produits sont… enfin il y a 25 produits qui sont dans le pipe dans les quatre, cinq ans à venir, et nous allons avoir ces lancements et dès cette année nous allons doubler notre chiffre d’affaires, on va être à un petit 2 millions d’euros, et l’année prochaine presque à 3 millions d’euros nous prévoyons, donc une forte progression de notre chiffre d’affaires, et à terme plusieurs millions par molécule. On a des revenus sur la production qui sont liés à la vente des molécules, mais aussi nous avons des dossiers précliniques, là plus pour la pharmacie sur lequel nous avons découvert un anti Alzheimer remarquable, des anti-inflammatoires remarquables, à partir de plantes, et nous constituons ces dossiers-là pour pouvoir les vendre à l’industrie pharmaceutique, et là nous aurons des revenus de ??? (7,16) selon des milestones obtenus et puis de royalties, mais en même temps de production. Donc on a un double business model de découverte, vente des découvertes, et de la production.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Jean-Paul Fèvre d’avoir été avec nous.

Jean-Paul Fèvre, Pdg de PAT : Je vous remercie.

 

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 10 mars 2015.

 

 

Print Friendly, PDF & Email