Jean-Baptiste Descroix Vernier Pdg Rentabiliweb.
Rentabiliweb : résultats semestriels

31 août 2010 11 h 09 min
+ de videos
96
Views

Rentabiliweb : résultats semestriels 2010.

Jean-Baptiste Descroix Vernier Pdg Rentabiliweb revient sur les résultats semestriels de Rentabiliweb, spécialiste de la monétisation sur Internet. Le groupe vient d’annoncer plusieurs acquisitions.

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Baptiste Descroix Vernier, bonjour.

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Bonjour Didier Testot. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Baptiste Descroix Vernier, bonjour, vous êtes le Pdg de Rentabiliweb. On va parler avec vous du premier semestre et puis des perspectives. Alors, on s’était vus en début d’année puisque vous aviez à la fois un transfert et puis une augmentation de capital…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Qui s’est bien passée… »

Web TV www.labourseetlavie.com : …qui s’est bien passée. On va en reparler, justement, parce qu’on voit un certain nombre d’acquisitions. Sur l’activité… c’est une bonne croissance sur le premier semestre ?

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Oui, c’est une croissance record : +39% de chiffre d’affaires et une marge d’EBITDA qui progresse de 52%. Alors, c’est ce qu’on apprend dans les écoles de commerce, c’est la configuration de bilan la plus favorable pour une entreprise et pour son développement futur… la marge croissant plus vite que le chiffre d’affaires. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que c’est un rebond par rapport à une année 2009 contrastée, d’abord, ou est-ce qu’on se retrouve…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb: « Non, c’est une accélération de la croissance. L’année 2009 était déjà record, l’année 2008 aussi. Ca fait déjà une petite dizaine d’années que Rentabiliweb existe, chaque année ce sont des croissances à deux chiffres. Ce qui faut noter, et qui à mon avis est… diffère des autres entreprises du secteur, c’est que la marge est associée au chiffre d’affaires. Donc là, on a une accélération de croissance. Le cap symbolique des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires est plus qu’en vue, et donc, aujourd’hui, Rentabiliweb est une société qui passe de l’âge adolescent à l’âge clairement adulte. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors ça veut dire que clairement…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Peut-être pas son pdg… »

Web TV www.labourseetlavie.com : Pas encore…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Pas encore… »

Web TV www.labourseetlavie.com : Ca veut dire clairement que du côté de l’activité… votre activité… vous vous définissez comme un monétiseur d’audience…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Oui… »

Web TV www.labourseetlavie.com : … sur Internet, que cette activité-là est en train aussi de prendre, quelque part, aussi son envol, elle s’installe dans le paysage.

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Oui, de plus en plus, vous avez raison, Didier, et elle le fait dans des grands comptes. C’est peut-être ce qui change au cours de ces derniers mois et de ces dernières années, c’est que le très gros compte… on a remporté de gros appels d’offre comme Plus Belle la Vie, comme Europe 1, des groupes de presse : Libération, Marianne etc. On a emporté l’appel d’offre France 2, donc, France Télévision… Tous ces gros comptes se rendent compte à un moment donné que la monétisation sur Internet est un passage obligatoire. Internet c’est de la qualité. Si on fait pas de qualité, on a pas d’audience, vous êtes bien placé pour le savoir. Vous faites de la qualité, donc la qualité a un coût de production. Si vous monétisez pas derrière ce coût de production, la pérennité de l’entreprise est en jeu, donc Rentabiliweb est aujourd’hui une société qui se positionne anti-crise. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, web et la télé, il y a quand même beaucoup de débats. Récemment, enfin cette semaine, le patron de M6, Nicolas de Tavernost, dit, écoutez les annonceurs ils ont compris que le Web ne pouvait être qu’un media de complément par rapport à la TV, à la télévision… mais, donc, que la télévision quelque part est première et que le Web est second. Qu’est-ce que vous en pensez, vous ?

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Je partage pas à 100% cette analyse. Ceci étant dit il a certainement raison si on fait un cliché en l’état actuel des choses. On est dans une entreprise cotée en bourse, ce qui compte d’acheter c’est l’avenir, et le proche avenir, déjà, va très nettement en faveur du Web. Les audiences du Web ne cessent d’exploser de façon exponentielle chaque année, c’est statistique, les audiences de la télé hertzienne sont en chute libre, et leur revenus aussi… publicitaires. Donc, pour l’avenir je miserais plus facilement sur le média, d’ailleurs parce que je le connais et que je le maîtrise beaucoup mieux, que sur la télé hertzienne.

Web TV www.labourseetlavie.com : Ca veut dire qu’on est entre, quelque part, entre deux en ce moment…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Oui. »

Web TV www.labourseetlavie.com : … les televisions qui perdent certaines parts de marché, mais qui sont aussi de plus en plus présentes sur le web…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Oui, oui… »

Web TV www.labourseetlavie.com : et des acteurs « pur player » comme on dit…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « On est à la croisée des chemins. Maintenant, même dans les purs produits télévisuels, si vous prenez la télé-réalité par exemple, le dernier carton de télé-réalité, c’est pas la ferme qui a été un bide effroyable et qui était purement hertzien, c’est Dilemme, Dilemme c’est W9, c’est une chaîne carrément numérique, et dont le gros succès s’est fait sur le web. Et donc on a aussi cette évolution, on la voit dans les populations d’internautes et de téléspectateurs, et donc je pense que Nicolas de Tavernost a raison, mais… il aura peut-être pas raison très longtemps encore. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Ca, on suivra ça, mais c’est un vrai débat…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « c’est un vrai débat, c’est un vrai débat… »

Web TV www.labourseetlavie.com : Entre les acteurs télé qui disent, oh le Web, vous savez, c’est vraiment pour que…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Ils jouent pour leur paroisse aussi… Les annonceurs sont pas démultipliés, donc c’est sûr qu’aujourd’hui on voir des budgets télévisuels et d’ailleurs pas uniquement, on voit des budgets publicitaires tout court qui se déportent sur Internet, au grand bonheur de sociétés comme Rentabiliweb, certainement au grand dam d’autres qui sont pas sur les mêmes secteurs.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors vous mettez aussi en avant dans vos différentes activités toutes les synergies, finalement, c’est ce qui a peut-être contribué à cette croissance, et de plus en plus vous essayez de croiser entre les bases de données, entre les différents sites, entre l’édition… Concrètement, qu’est-ce que vous faites, justement, parce qu’il faut en agréger, quelque part, des données pour arriver à les mettre ensemble.

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « A Rentabiliweb on agrège beaucoup. Aujourd’hui on est l’une des plus fortes bases de données francophones mondiales, on a plus de sept millions de profils…très, très profilés, donc c’est une vrai agrégation. Donc effectivement, le cross-working pour nous, le cross-selling, c’est l’axe principal de développement du groupe. Le gros avantage pour une société comme la nôtre si je prends juste la partie édition, c’est lorsque vous avez acquis un client, une seule fois, vous avez payé votre coût d’acquisition client. Si vous avez plusieurs produits de qualité à proposer à ce client, le client va rebondir de site en site, et s’il juge que le produit est de qualité, il va le consommer. Votre coût d’acquisition, lui, n’a pas changé. Donc forcément, les profiles et bénéfices sont supérieurs.

Web TV www.labourseetlavie.com : En termes d’édition, on voit des portails de plus en plus féminins…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « C’est vrai… »

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que vous allez aussi vers cette tendance ? Quelles sont un peu les tendances…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Alors, la tendance elle est au féminin, chez nous, très clairement, elle est au jeu, elle est au dating, à la rencontre, et elle est à la gestion des communautés. Rentabiliweb est certainement le seul groupe qui gagne – vous avez vu le communiqué de presse des bilans sous les yeux – beaucoup d’argent sur les réseaux sociaux. Beaucoup cherchent comment monétiser Facebook, Twitter etc. Aujourd’hui Rentabiliweb propose à ses clients des solutions de monétisation sur les réseaux sociaux. Donc, notre clientèle, elle est féminine, elle est sociale et elle est communautaire. Donc, forcément, on surfe un petit peu là-dessus. Les sites que nous créons, que nous éditons et que nous mettons au service de nos clients – lorsqu’ils ont besoin de bases de données etc. – sont dans cette optique-là, et les sites qu’éventuellement on est amenés à racheter, comme récemment Clic Bien Etre, qui a été racheté à Sante Naturelle, filiale du groupe Yves Rocher, sont aussi dans cette optique-là. Ca c’est 100% de clientèle féminine. Et moi ! Je suis fan !

Web TV www.labourseetlavie.com : Effectivement… On a parlé pas mal de croissance organique, il y a aussi de la croissance externe, vous en avez rappelée une… Il y a également Edencast parmi les acquisitions…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Alors Edencast ça rentre pas sur le semestre 1, ça a été fait en août, donc les chiffres que vous voyez, 40% de croissance du chiffre d’affaires, 52% de croissance de marge, ça, c’est 100% organique, comme l’était 2009, comme l’était 2008. Ca fait maintenant plusieurs années qu’on ne fait que de la croissance organique. Je pense d’ailleurs que c’est l’essentiel dans une entreprise. En revanche, il y a parfois de bonnes opportunités, on, est rendu au 30 juin à 28 millions d’euros de trésorerie. On a 56 millions d’euros de capitaux propres, et ces capitaux propres ne sont grevés d’aucune dette. On a pas un centime d’euro de dette. Donc forcément, on est aussi aux aguets, et en fonction des dossiers qui nous sont proposés, on regarde s’il y a une vraie intelligence entrepreneuriale à racheter telle ou telle entreprise.

Web TV www.labourseetlavie.com : Ca veut dire… d’ailleurs vous parlez de cette augmentation de capital… Elle va servir dans les prochains mois, il y aura des opportunités ?

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Alors il y a Edencast, déjà, qui a été rachetée, dont 7 millions et demi d’euros en cash, 4 millions d’euros de titres. C’est une belle entreprise qui a été rachetée à cinq fois le prix de son EBIT à peu près. Société très performante qui va avoir un impact très positif sur l’ensemble des filiales du groupe. Ensuite, c’est vrai que la trésorerie du groupe et sa capacité d’emprunt restent totalement armées pour une opportunité supplémentaire. On va pas se précipiter. Ce qui compte, c’est qu’il y ait une intelligence entrepreneuriale, une vraie synergie, que les bilans se ressentent d’une manière positive. Et nous ne faisons que des acquisitions relutives pour nos actionnaires. Le premier actionnaire c’est moi, donc… on fait attention !

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, on interroge pas mal les chefs d’entreprise sur leur vision… Alors on est déjà sur 2011, clairement…

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Clairement, clairement… »

Web TV www.labourseetlavie.com : 2010, on voit à peu près ce que ça va donner, mais 2011, pour vous, vous avez déjà une visibilité sur 2011 ou vous êtes prudent compte-tenu de l’ambiance générale qui s’est dégradée, on va dire, au cours de l’été ?

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « On a une visibilité, c’est le gros avantage de notre société, c’est que nos revenus sont récurrents, donc on peut aujourd’hui, effectivement, à peu près faire des guidances. On a ce matin annoncé que nous allions avoir une croissance de 30% cette année – on réajustera ça, vraisemblablement à la hausse, on verra comment ça se passe au Q3 – en l’occurrence, on a cette visibilité. Par contre, en dehors de Rentabiliweb, est-ce que l’économie, dans sa généralité, en 2011, sera en pleine forme, je suis pas certain. Des secteurs seront gravement touchés, la crise est loin d’être terminée, mais nous on surfe sur cette crise parce qu’elle nous rapporte des clients. Dans toutes les crises, il y a des entreprises qui s’enrichissent et qui ont trouvé le « truc ». Il y en a moins qu’en temps de croissance. Rentabiliweb fait partie de celles qui ne subissent pas la crise.

Web TV www.labourseetlavie.com : Et bien on suivra ça, bien sûr, de près. Merci Jean-Baptiste Descroix Vernier d’avoir été avec nous, PDG de Rentabiliweb.

Jean-Baptiste Descroix Vernier PDG de Rentabiliweb : « Merci Didier Testot. »

© www.labourseetlavie.com 31 août 2010.

Print Friendly, PDF & Email

Jean-Baptiste Descroix-Vernier Pdg Rentabiliweb.
Rentabiliweb : Stratégie après l'augmentation de capital

31 janvier 2010 9 h 35 min
+ de videos
138
Views

Rentabiliweb : Stratégie et perspectives. La société Rentabiliweb spécialiste notamment de la monétisation de l’audience Internet lance une augmentation de capital et passe d’Alternext à Eurolist C. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb détaille la stratégie du groupe.

Web TV www.labourseetlavie.com : M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier Pdg de Rentabiliweb bonjour. On va parler avec vous de votre actualité, des perspectives du groupe et également de la stratégie. Dans une période où beaucoup d’entreprises vont sur Alternext et des entreprises moyennes viennent sur Alternext pour trouver un marché un peu plus souple et pour faire des économies, vous, vous allez sur l’Eurolist C, c’est à dire que vous grandissez en quelque sorte. Pourquoi ce mouvement aujourd’hui ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « D’abord parce qu’on a un parcours Alternext qui est intéressant. On a passé trois ans sur ce marché semi-réglementé en ce mettant d’ailleurs aux normes d’Eurolist assez rapidement. On publie nos comptes aux normes IFRS 8 depuis plusieurs années. Et puis, sur trois ans nous sommes la seconde plus belle performance d’Alternext. Je pense que l’entreprise a atteint un degré de maturité et qu’on a aussi les ambitions nécessaires et une taille critique qui est arrivée au fil de ces années d’exploitation pour que très logiquement, on ouvre un peu plus largement le capital, qu’on offre à nos actionnaires plus de flottant, plus de liquidité sur le titre et que très logiquement, on passe d’un marché un peu plus modeste à la grande Bourse ».

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, avec une augmentation du capital, on le rappelle souvent pour Rentabiliweb, vous avez des actionnaires prestigieux. Est-ce qu’ils vont rester, que font-ils à cette occasion ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « Aucun des actionnaires de Rentabiliweb n’a souhaité sortir sa position à 100%. Ensuite, il y a un effort de guerre qui a été fait par chacun pour que, entre l’augmentation du capital et la cession, je puisse personnellement conserver la majorité du capital encore un peu. Le jeu de la Bourse fait que ça ne sera pas possible non plus à vie. Mais nous n’avons pas de sortie d’actionnaires radicale là-dessus, on aura plutôt de nouveaux actionnaires dont les particuliers pour la première fois qui pourront acheter ce titre. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Revenons sur les métiers de rentabiliweb. On dit d’une manière générique que vous monétisez l’audience des sites Internet. Quelle est justement la stratégie du groupe ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « Monétiseur d’audience, c’est un métier qu’on fait depuis pratiquement dix ans. On est les seuls en Europe à faire ça. On n’est pas une régie publicitaire, c’est complètement un autre métier. Et aujourd’hui, il faut reconnaître que notre métier évolue dans le sens où ne monétise plus simplement les audiences on-line. Au delà du téléphone portable et des terminaux Internet, Rentabiliweb est capable aujourd’hui de monétiser des audiences de presse écrite, de radio, de télévision, etc. Donc, on a basculé à plus largement l’ensemble des audiences avec nos compétences de monétisation, et on continue d’exercer ce métier là pour nos clients ou pour notre propre compte pour les sites que nous éditons nous-mêmes. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Quel est justement l’impératif dans ce domaine là? Il y a de la technologie, quel savoir-faire il faut mettre en œuvre justement ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « C’est compliqué. Votre question est intéressante parce que ce n’est pas que de la technologie. Il faut une très haute technologie et un certain nombre d’outils à la pointe de la flèche technologique qui permettront justement d’avoir le bon diagnostic de monétisation. Mais, Rentabiliweb ne fait pas de prêt-à-porter, c’est du sur-mesure, car chaque client, chaque site, chaque audience vont être analysées, auditées, profilées: quelle est la pyramide des âges, quel est le pouvoir d’achat (…), de quelle communauté parle-t-on, quelles sont les habitudes de consommation. Donc, nous avons des experts qui vont analyser ces ensembles de données et rendre des prescriptions par la suite en vue d’une monétisation le plus rapidement possible. Le retour sur investissement pour nous est la première des garanties que nous offrons à nos clients. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a quelques années, quand vous présentiez Rentabiliweb, vous nous aviez montré une « slide », un graphique en quelque sorte, où on voyait une télé qui se dessinait avec des programmes dans différents segments. Quel est l’objectif de ce « slide » ? Est-ce la production de contenu ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « Oui, c’est la partie édition de notre entreprise. Donc, à force de monétiser l’audience de nos clients bien logiquement à partir de 2005 on s’était dit qu’on allait aussi monétiser notre propre audience. Nous sommes présents aujourd’hui sur un certain nombre de pans de divertissement: le jeu d’une façon très forte, la rencontre, les services aux personnes, les communautés, l’adulte aussi, mais il nous manque encore certaines cases par rapport à ce slide donné il y a quelques années, il nous manque le sport, la formation, le féminin et le bien-être, etc. Donc, l’avancée, la progression de Rentabiliweb, son changement de marché, son ouverture de capital va servir aussi à lui donner de nouveaux moyens pour compléter cette grille globale de divertissements, un peu à la Canal+, mais sur Internet. »

WebTV www.labourseetlavie.com : Concernant l’augmentation de capital, on pense à l’international où vous n’êtes pas présent. Est-ce qu’il y a des marchés prioritaires quelque part? on peut dire aussi que Rentabiliweb est de droit belge ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « On est franco-belge. Le siège social est en Belgique et l’essentiel de la masse salariale est belge. Oui, vous avez raison. Au niveau international aujourd’hui, je pense qu’on fait peu près 10% de notre chiffre d’affaires. C’est l’un des axes forts de croissance du groupe Rentabiliweb avec comme priorité l’Europe: l’Europe de l’Est et l’Europe du Sud. Donc, nous avons déjà commencé à travailler avec l’Espagne, avec l’Italie et donc tout ça va s’accélérer, s’accroitre. Une partie de nos modèles est duplicable, une autre partie doit être adaptée aux mentalités etc. Donc, c’est dans cette mouvance là que nous sommes lancés effectivement. »

Web TV www.labourseetlavie.com : On a vu tout de même l’impact. Est-ce que c’est l’impact de la crise économique puisque le web n’y a pas échappé ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « D’abord on a été créé en 2001, 2002, à l’époque de la première bulle. La thématique de Rentabiliweb est par essence anti-crise. Plus c’est la crise et plus les sites Internet et autres vont avoir besoin de monétiser leur audience, donc plus ils vont faire appel à nous. Donc, c’est une société qui est un peu née de la crise comme une espèce de vaccin anti-crise. C’est ce qui explique aussi la très forte croissance de notre entreprise depuis sa fondation: croissance à 2 ou 3 chiffres chaque année qui ne se dément pas. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Puisque l’Internet gratuit c’était les années 2000, aujourd’hui on voit beaucoup de modèles payants, semi-payants. Est-ce que ça va concerner vos futurs développements ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « C’est vrai que Murdoch disait tout gratuit il y a deux ans et il dit tout payant aujourd’hui. Je pense qu’il y a un médius-ad vertus d’intelligence à trouver. Il y a certains sites qui ne se prêtent pas aux payants et Rentabiliweb n’a jamais poussé l’Internet payant, ce n’est pas notre philosophie. Nous savons monétiser un site à l’audience gratuite. On n’a pas besoin de rendre le produit payant pour monétiser un site et nous n’avons plus besoin de publicité non plus, en tout cas en affichage display ça ne sert quasiment plus à rien. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc, on est beaucoup plus finalement sur des contenus, un contenu différenciant qui permet ensuite d’avoir les outils qui monétisent ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « Oui, et puis il existe un certain nombre de techniques qui permettent le marketing direct, le mode freemium par exemple, le premium volontaire etc. Il y a d’autres techniques qui sont maitrisées par nos équipes et qui permettront à votre site de rester à contenu gratuit tout en ayant suffisamment de subsides pour acheter ses serveurs, payer ses salariés parce que sinon votre site fermerait. »

Web TV www.labourseetlavie.com :On met souvent parmi les éléments peut-être de crainte dans l’avenir, le fait que des grands noms comme Google ou d’autres sur le micro payement sont partout. Là aussi, vous avez peut-être un peu de mal à tenir face à des géants. ?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « Ce n’est pas tout à fait notre cas à nous, c’est le cas de certains de nos concurrents. En ce qui nous concerne, on a toujours pris le contre-pied de ça en partenarisant, c’est à par exemple vous citez Google, mais on peut aller plus loin PayPal qui est déjà présent sur ce segment de marché, est un partenaire de Rentabiliweb depuis des années. Donc, l’arrivée de Google Pay par exemple dont tout le monde parle serait pour nous un avantage concurrentiel puisque nous ferions affaire avec eux comme nous l’avons fait avec PayPal et avec d’autres pour intégrer ce système de payement dans nos solutions. Donc, on ne se sent pas menacés par cette évolution des choses, bien au contraire, elle démontre que la volonté de Rentabiliweb et sa philosophie de fonctionnement d’entreprise était la bonne depuis plusieurs années. »

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, l’année 2010, qu’est-ce que vous dites en termes de visibilité, que ce soit en termes d’activités ou de perspectives?

M. Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Pdg de Rentabiliweb : « Encore une belle année, comme chaque année, encore de la croissance. Il faut savoir que pour Rentabiliweb, ce qui est important c’est la croissance des marges d’EBITDA Donc, c’est encore une année des marges d’EBITDA en croissance malgré qu’on soit à plus de 18% l’année dernière. Vous allez voir que déjà sur 2009 ça continue de monter, et j’ai très bon espoir que sur 2010, 2011et 2012 ça sera la même chose. »

©www.labourseetlavie.com 31 janvier2010

Print Friendly, PDF & Email