Interview de Philippe de Trémiolles Directeur Administratif et financier Homair Vacances .
Homair Vacances : résultats et perspectives 2010

31 janvier 2010 9 h 25 min
+ de videos
293
Views

Homair Vacances : résultats et perspectives. Philippe de Trémiolles Directeur Administratif et financier de Homair Vacances détaille la stratégie du groupe spécialisé dans les vacances en mobil-home.

Web TV www.labourseetlavie.com : Philippe de Trémiolles Dir. Administratif et financier de Homair Vacances bonjour. On va parler d’hôtellerie et de plein air avec vous en cette saison d’hiver. Vous avez publié vos résultats on va en reparler. Vous êtes un spécialiste du mobil-homes notamment, donc de centres de location de mobil-homes. Avant de parler de ces résultats, peut-être un mot sur ce marché. C’est un marché qui a connu une bonne croissance ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « Ce marché a connu une bonne croissance. C’est un marché qui est un peu contrat cyclique parce que l’environnement macro global est mauvais. Donc, un retour vers la proximité et la convivialité favorise beaucoup le secteur de l’hôtellerie de plein air avec un choix clair pour un certain nombre de consommateurs entre des vacances plus loin, plus chères et des vacances avec un rapport prestations-services et prix qui est assez exceptionnel, ce qui a beaucoup favorisé notre secteur au cours de l’été 2009 ».

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce qu’on peut situer ce marché entre le camping pur, on va dire la tente pour simplifier la toile, et la location d’une petite maison. On est entre deux ou pas forcément ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « C’est un peu plus compliqué que ça parce que un camping en général a différents types d’hébergement. Il y a des mobil-homes, certes, mais il y a aussi des emplacements nus pour les clients qui viennent en camping cars avec des caravanes ou avec leurs tentes. Donc, un camping c’est un peu comme une ville et il y a différents quartiers avec différents prix d’entrée et nous effectivement on a vocation à être plutôt plus présents sur les campings et les campings qu’on rachète ou plutôt vacation à avoir plus de mobile homes que d’emplacements nus, mais le camping est indissociable de l’emplacement nu. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Sur l’exercice 2009, on pourrait dire que malgré la conjoncture vous êtes plutôt satisfaits de ce qui s’est passé pour vous en activités et en résultats ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « On a objectivement eu une très bonne année en 2009. Le chiffre d’affaires par mobil-homes ce qu’on appelle le RevPAR est en croissance de 11,2 % dont 8,9% à périmètre constant, ce qui est une très bonne performance. Cela se traduit directement sur l’ensemble de nos agrégats financiers, on a un résultat opérationnel qui est en hausse de 52%, un résultat courant en hausse de 57%. C’est un très bon exercice pour Homair Vacances. Derrière cette performance, on a un effet volume, on a un parc de mobil-homes qui est en croissance relativement forte: de 15,5% on est passé de 5280 mobil-homes exploités en 2008 à 6100 mobil-homes en 2009; et puis on a un effet favorable sur le mix géographique, on s’est beaucoup développé en Italie, en Corse. C’est des régions où les campings ouvrent un peu plus tôt ferment un peu plus tard et ils sont un peu plus pleins tout le long de la saison, ce qui fait que la rentabilité s’améliore. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a des sites en propre et des sites partenaires. Vous avez renforcé plutôt les sites en propre au cours de ces derniers mois ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « Exactement. La société s’est introduite en Bourse en Juin 2007. A l’époque, les sites propres représentaient 25% du chiffre d’affaires. L’objectif qui avait été annoncé à mon introduction était d’atteindre 50% du chiffre d’affaires sur sites propres à horizon de 2011, et on est cette année un peu au dessus de 40% et complètement en ligne pour atteindre les 50% à horizon 2011. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté justement de l’évolution, quand on regarde vos petits points sur les cartes géographiques, c’est forcément le littoral compte-tenu de ce type d’activités, c’est à dire on cherche des points, on va dire 5 km, mais pas trop loin du littoral forcément ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « C’est effectivement factuellement beaucoup le littoral méditerranéen au sens large, donc, de la Croatie à l’Espagne; un peu atlantique également. Mais, c’est un peu comme dans la distribution, l’emplacement c’est la clé. Donc, beaucoup de gens cherchent à passer leurs vacances au bord de la mer, mais il peut y avoir aussi des zones géographies non côtières qui sont très attractives pour le client, qui sont soit littoral et ou sites touristiques de grande qualité. »

Web TV www.labourseetlavie.com On pourrait penser intuitivement qu’il n’y a plus de place si on prend notamment le littoral méditerranéen, que les terrains sont chers, que c’est compliqué; où ce trouve le potentiel justement ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « Vous avez tout à fait raison. Le parc de camping en France est stable depuis de nombreuses années. Il y a environ 11.000 campings en France, ça n’augmente parce que c’est compliqué d’ouvrir un camping, d’avoir les autorisations, ce sont de très gros investissements. Par contre, il y a une pyramide des âges des propriétaires qui est assez favorable aux consolidateurs comme le groupe Homair Vacances et il y a un certain nombre de campings qui sont à vendre tous les ans et qui changent de main tous les ans. Donc, la croissance est plutôt sur cette partie là, elle est même exclusivement sur cette partie là plutôt que sur des créations ex-nihilo. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Un des objectifs que vous aviez c’était du côté de la dette, de réduire la dette, et là vous dites qu’elle a augmenté en valeur absolue mais que les ratios s’étaient améliorés. Précisez-nous un peu ce que vous entendez par là ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « Le groupe est en croissance forte, on a un chiffre d’affaires de +33%. Cette croissance est obtenue en partie avec de la croissance externe. Donc, la dette en quantum a augmenté. Par contre, comme la profitabilité s’est beaucoup amélioré, le ratio de dette financière net sur EBITDA qui est passé au dessus de 3, au 30 septembre 2008 (on était à 3,2), et bien il s’est retrouvé à 2,6 en fin d’exercice 2009, ce qui est une bonne amélioration. »

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté des perspectives, est-ce que vous avez déjà de la visibilité compte-tenu des réservations qui ont commencé sur les prochains mois. Comment vous envisagez cette année 2010 ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances : « Au sens large on a un objectif de croissance de 10% : On a un parc qui est en croissance, on a une connaissance du métier qui fait qu’on est confortable avec l’atteinte de cet objectif. Pour répondre plus spécifiquement sur le lancement de la saison, qui a commencé depuis les derniers mois de l’année calendaire 2009, il est très tôt pour tirer les conclusions. Les chiffres à l’heure actuelle sont très bons, mais l’historique d’Homair Vacances comme de tous les acteurs du secteur fait que quand on fait un point fin janvier, parfois c’est très mauvais et l’année se termine d’une manière excellente et parfois c’est très bon et ça se termine de très mauvaise façon. Actuellement, oui c’est plutôt pas mal parti mais on n’en tient aucune conclusion à ce stade. »

Web TV www.labourseetlavie.com :En conclusion, les priorités de l’exercice 2010, est-ce que c’est améliorer encore les ratios financier ? Quelle est la priorité pour vous ?

Philippe de Trémiolles, Dir. Administratif et financier de Homair Vacances :« La priorité c’est de continuer à croitre, de continuer à regarder des cibles: on est très actifs en croissance externe, on regarde beaucoup de dossiers de différentes tailles, on est très sélectifs, et en parallèle on cherche à continuer à améliorer notre profitabilité. On est un groupe, si on reprend les trois dernières années, en croissance de 24%, 24% 33%; On reste une société de taille tout à fait modeste, mais sur notre secteur on a une place tout à fait importante. »

© www.labourseetlavie.com 31 janvier 2010

Print Friendly, PDF & Email