Interview de Didier Truchot Co-Président Ipsos : stratégie et perspectives 2013.
Oddo Midcap Forum 2013 Perspectives pour le spécialiste des études de marchés

18 janvier 2013 8 h 31 min
+ de videos
465
Views

Oddo Midcap Forum 2013 Perspectives pour le spécialiste des études de marchés.

Au 30 septembre 2012, le chiffre d’affaires d’Ipsos est de 1 277,5 millions d’euros, en progression de 51% par comparaison avec les neuf premiers mois de 2011. A taux de change constant, la croissance est de 45,1%. 

Nous parlons de l’intégration de Synovate, de la stratégie dans les pays émergents et de la situation en Europe…

L’interview de Didier Truchot Co-Président Ipsos.

Web TV www.labourseetlavie.com : Didier Truchot bonjour. Vous êtes le co-président d’Ipsos, nous sommes avec vous au Forum 2013 Oddo Midcap, vous rencontrez les investisseurs, alors pour Ipsos les investisseurs attendent sans doute d’en savoir plus sur la fin de l’année, on attendait de la croissance  organique, est-ce qu’elle est arrivée en cette période de fêtes la  croissance organique, même avant ?

Didier Truchot, Co-Président du Groupe Ipsos : On verra quand on sortira nos résultats donc c’est peut-être un peu tôt pour en parler, simplement, disons, la fin de l’année s’est passée à peu près comme prévue c’est-à-dire le marché n’est pas mauvais, n’est pas non plus extrêmement positif, tout simplement parce que dans les entreprises aujourd’hui, et en tout cas depuis 2008, il y a sans doute une attitude qui est un peu plus prudente, enfin une forme d’aversion au risque qui fait que beaucoup de sociétés gèrent leurs affaires évidemment avec le maximum de professionnalisme et pas nécessairement en se lançant dans des grandes initiatives risquées, alors ce n’est pas vrai dans tous les secteurs, ce n’est pas vrai dans tous les pays, ce n’est pas vrai pour toutes les entreprises mais enfin c’est quand même un trait commun à beaucoup de sociétés. Les sociétés sont confrontées aujourd’hui évidemment à une consommation qui est bonne dans certains endroits, très médiocres dans d’autres. Elles sont confrontées aussi dans certains cas à des hausses de leurs coûts, par exemple d’approvisionnement en matières premières, donc on est dans une phase dans laquelle les entreprises sont assez bien gérées financièrement. Pour nous c’est évidemment un peu moins positif que dans les années dans lesquelles les entreprises avaient des grands plans de croissance de 6, 7, 8, 10 % par an.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous pouviez les accompagner sur les études de marché, sur justement votre savoir-faire.

Didier Truchot, Co-Président du Groupe Ipsos : Aujourd’hui, ce qui par contre est pour nous porteur d’avenir c’est que nos clients ont des nouvelles questions sur par exemple les réseaux sociaux ou sur les nouveaux pays ou sur une façon plus intelligente d’utiliser toutes ses sources d’information dont ils disposent, non seulement via les enquêtes mais aussi via les réseaux sociaux, via les cartes de fidélité des consommateurs, etc., et donc notre industrie est confrontée à pas mal de nouveaux sujets et de notre capacité à répondre à ces sujets viendra une partie de notre croissance en 2013 et dans les années qui suivent.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, dans les derniers mois, dans l’évolution du groupe, il y avait eu l’acquisition de Synovate, donc c’était un point important, un développement important, est-ce que cette intégration se passe bien ?

Didier Truchot, Co-Président du Groupe Ipsos : L’intégration est faite maintenant puisqu’on a pris le contrôle de Synovate le 1er octobre 2011, pour résumer Synovate c’était à peu près la moitié d’Ipsos, donc notre chiffre d’affaires mécaniquement a grandi de 50 %, on était les 5ème dans le marché, sinon être le 6ème, maintenant on est les 3ème par la taille, et c’est un marché qui en fait se résume aujourd’hui à quatre acteurs majeurs, une compagnie américaine Nielsen, une compagnie anglaise Kantar donc qui est la filiale de WPP, le groupe de communications, une société allemande GFK, une société française donc qui est Ipsos. Donc c’est un marché qui est organisé, qui n’est pas organisé officiellement puisque nous nous faisons une concurrence évidemment très forte entre nous, mais c’est un marché qui aura été relativement organisé, dans lequel chacun de ces quatre acteurs a sa raison d’être, et donc on est nous, en tout cas dans les activités que nous avons développées, que ce soit sur la mesure de la communication publicitaire, sur la gestion de la relation client, sur les nouveaux produits et les nouveaux services, on est un peu… pas un passage obligé évidemment parce que le client a tout à fait le droit et la possibilité de travailler avec plusieurs sociétés, mais enfin en tout ca on est là dans le marché, considéré comme un acteur majeur, on est présent dans 85 pays, donc l’acquisition de Synovate nous a beaucoup aidé par la taille mais aussi d’ailleurs par notre…, par le fait que cela nous a renforcé dans des zones qui sont très importantes comme l’Asie du Sud-Est, l’Afrique, etc., donc oui on est très content.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on pourrait dire que l’on est dans une période de changement de votre écosystème avec effectivement les nouveaux métiers, la mobilité, la manière de répondre aux attentes des entreprises, et puis il y a un marché, notamment dans les pays matures où effectivement on a des entreprises qui freinent, tout le focus que vous aviez fait sur les marchés émergents vous permet aussi de tenir… ?

Didier Truchot, Co-Président du Groupe Ipsos : Si vous voulez, cela représente aujourd’hui 36 % de notre chiffre d’affaires et cela en fera encore plus l’année prochaine puisque l’on a prévu pour 2013 une croissance supérieure dans les pays émergents que la croissance que l’on pourra constater dans les marchés développés, cela étant dans les marchés développés la situation n’est pas la même en Espagne et aux États-Unis, donc je pense par exemple que l’année 2013 devrait être une année raisonnablement bonne en Amérique du Nord où, même si tous les problèmes ne sont pas réglés, même si les Américains ne retrouvent pas une croissance de 4 % par an, je pense que quand même la situation est aujourd’hui largement stabilisée et devrait d’ailleurs continuer à s’améliorer au fur et à mesure de l’année. Donc si vous voulez je crois que au total les sujets que nous avons à traiter et qui vont nous permettre de croître rapidement en 2013 et les années suivantes, c’est moins la macroéconomie, mais plus notre capacité à développer un peu à travers le monde tous ces nouveaux services, de répondre à tous ces nouveaux besoins que nos clients ont tant du point de vue des médias, et notamment des réseaux sociaux, que du point de vue d’une meilleure, disons d’une meilleure gestion des informations qui sont à leur disposition.

Web TV www.labourseetlavie.com :    Avec on voit aussi bien des acteurs comme Google faire des Do-it yourself, on voit aussi des acteurs comme Google se mettre sur là aussi ?

Didier Truchot, Co-Président du Groupe Ipsos : Oui, ils ont raison. Enfin, si vous voulez, je pense que ce n’est pas une activité majeure pour Google, d’ailleurs Google est un client important d’Ipsos et un client avec lequel nous développons des relations, Martin Sorrell, le patron de WPP, avait inventé un jour un truc qui était du genre les friends ennemies c’est-à-dire à la fois des amis et des ennemis, pour nous en tout cas en tant que spécialiste de l’information, je dirais que c’est plutôt des amis dans la mesure où d’abord eux ont des besoins spécifiques pour développer leur activité, et aussi parce que Google est une plate-forme que nous pouvons utiliser pour avoir accès plus facilement à un certain nombre de gens, donc alors après effectivement pour valoriser leur contenu, pour montrer qu’ils sont là, ils ont des développements dans des activités qui sont connexes aux activités d’Ipsos, mais Google n’est pas une société d’études et nous ne sommes pas un concurrent de Google, donc je pense que ça se passera bien.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc l’objectif 2013 c’est effectivement la croissance organique et donc les marges qui… ?

Didier Truchot, Co-Président du Groupe Ipsos : Si vous voulez, 2012 a été vraiment consacré à intégrer ces deux sociétés, ce qui n’a pas été très évident dans la mesure où ce n’était pas simplement une intégration, mais qu’il y avait 45 pays dans lesquels il y avait à la fois des équipes d’Ipsos et des équipes de Synovate et qu’il fallait bien faire travailler tout le monde ensemble, donc cela a été un vrai projet que nous avons terminé maintenant et donc effectivement nous voulons en 2013 retrouver une croissance à la hauteur de ce que nous avons fait dans le passé.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra ça, merci Didier Truchot d’avoir été avec nous, donc co-président d’Ipsos.

Didier Truchot, Co-Président du Groupe Ipsos : Merci beaucoup.

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 18 janvier 2013.



Print Friendly, PDF & Email