Hugo Brugière Pdg Cybergun : "Le projet de notre côté est prêt".
Résultats annuels 2022 et dernières actualités

7 juillet 2023 13 h 47 min
+ de videos
1,022
Views

CYBERGUN, acteur mondial du tir de loisir, a publié ses résultats 2022 et a fait un point sur l’accord de développement d’une arme révolutionnaire pour le compte d’un grand manufacturier d’armes.

Selon la société, dans son communiqué elle indique notamment que “le chiffre d’affaires consolidé 2022 s’élève à 43,3 MEUR, contre 33,0 MEUR réalisé en 2020 par CYBERGUN sur son ancien périmètre d’activité, soit une croissance de +31%. Le pôle Civil représente 63% du chiffre d’affaires consolidé du Groupe contre 37% pour le pôle Militaire“.

Dans le détail “le chiffre d’affaires du pôle Militaire n’intègre pas les contrats pluriannuels, notamment ceux relatifs aux simulateurs d’entrainement au tir aux armes légères et aux répliques de mitrailleuses lourdes destinées à équiper des simulateurs pour l’entraînement au tir, contrairement à ce que la Direction avait initialement prévu. Si le chiffre d’affaires généré par ces contrats avait été reconnu à l’avancement, l’impact sur le chiffre d’affaires 2022 aurait été de plus de 2,5 MEUR. En intégrant ce volume d’affaires, le chiffre d’affaires consolidé aurait été de 44,8 MEUR, conforme à l’objectif annoncé le 2 mai 2023 (45 MEUR). En intégrant le chiffre d’affaires de VERNEY-CARRON et du pôle Civil aux Etats-Unis ainsi que les contrats pluriannuels, le volume d’affaires global de CYBERGUN s’élèverait à environ 55 MEUR en 2022 pour un objectif de 60 MEUR. RÉSULTAT NET POSITIF DE 0,5 MEUR La montée en puissance du pôle Militaire entraine une profonde transformation du profil économique du Groupe CYBERGUN qui comptait 242 talents en 2022 (hors VERNEY-CARRON qui compte une centaine de collaborateurs) contre 78 en 2021. Ces nouvelles activités génèrent des taux de marge brute nettement supérieurs (plus de 50% en moyenne contre 25% à 30% pour le pôle Civil) mais nécessitent des investissements et des immobilisations qui augmentent sensiblement le montant des dotations nettes aux amortissements (2,0 MEUR en 2022 contre 0,4 MEUR en 2021). Il en ressort, pour l’exercice 2022, une marge brute consolidée de 40,5% du chiffre d’affaires (26,1% un an plus tôt). La société n’a pas souhaité procéder à un arbitrage entre ces charges opérationnelles courantes et non courantes et ne publie donc pas de résultat opérationnel courant (attendu positif avant l’arrêté des comptes). Le résultat opérationnel s’élève à 1,1 MEUR, après prise en compte de 2,3 MEUR d’autres produits nets, dont un produit de 3,7 MEUR sur le rachat de la dette VERNEY-CARRON et une charge de 1,0 MEUR pour couvrir les restructurations et changements de périmètre. A noter que, en 2021, la société avait été contrainte d’enregistrer une charge comptable (« non cash ») de 2,2 MEUR sur son émission d’OCABSA. En 2022, cette charge comptable (« non cash ») s’est élevée à 1,0 MEUR au titre des BSA 2022. Ces charges sont liées à l’application d’une norme IFRS dont la Direction conteste le bien-fondé mais qui a finalement été actée après échange avec les Commissaires aux comptes.”

Retour sur les dernières actualités de l’entreprise avec Hugo Brugière Pdg de Cybergun.

 

La société Cybergun vous intéresse, retrouvez toutes les interviews déjà diffusées ici sur ce lien direct : Vidéos Cybergun

Print Friendly, PDF & Email