Frédéric Lemoine Président du Directoire Wendel : Interview après l'Investor Day (décembre 2010).
Interview Investor Day

11 décembre 2010 11 h 18 min
+ de videos
45
Views

Wendel : Investor Day.

Retour avec Frédéric Lemoine Président du Directoire Wendel sur l’actualité de la société Wendel et de ses participations.

Web TV www.labourseetlavie.com : Frédéric Lemoine Président du Directoire de Wendel , bonjour, vous êtes le président du directoire de Wendel. On va revenir avec vous sur ce que vous appelez l’Investor Day et faire le point également sur votre activité au cours des derniers mois. On a vu pas mal d’actualité, notamment la cession de la participation dans Stallergènes et puis également, on voit le renforcement de votre exposition économique, vous dites, à Saint-Gobain. Wendel a été… pourquoi Wendel a été plus actif au cours des derniers mois ?

 

Frédéric Lemoine Président du Directoire de Wendel : « C’est vrai que nous avons eu un automne très actif, mais c’était dans notre plan de route. Depuis 2009 nous l’avons mis en ordre de marche, restructuré ses finances, réorganisé les sociétés pour s’adapter à la crise et nous avions annoncé une accélération de nos opérations, c’est ce que nous avons fait. Effectivement, à travers des cessions : la cession de Stallergènes, la cession de 5,5% de titres Legrand, mais aussi des opérations financières comme l’émission d’une obligation 2016 qui nous a permis de rembourser une dette bancaire à plus brève échéance. Et puis, vous avez raison, une gestion active, toujours de notre participation dans Saint-Gobain puisque nous annonçons aujourd’hui, 2 décembre, la cession de 5,6 millions de puts supplémentaires, ce qui nous permet de rembourse de la dette et de nous exposer, effectivement, davantage encore à… aux variations de cours de Saint-Gobain. C’est vrai que nous avons beaucoup soutenu la stratégie de Saint-Gobain. Nous avons une grande confiance dans les objectifs à horizon 2015 qui ont été annoncé par Pierre-André de Chalendar, et c’est cette confiance que nous traduisons ainsi. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, dans les chiffres, ce qui pour vous est important, c’est notamment l’actif net réévalué qui se situe à 85,7 euros, en progression sensible on pourrait dire, plus de 36%. Qu’est-ce qu’il y a dans cette croissance de l’ANR ?

 

 

 

Frédéric Lemoine Président du Directoire de Wendel : « C’est vrai que +36% en trois mois, ça parait beaucoup. C’est beaucoup. Il y a une part qui est liée aux évolutions des marchés boursiers puisque nos titres cotés sont valorisés à leur valeur de marché et que les titres non cotés sont eux valorisés en utilisant les multiples des comparables. Mais il y aussi une part d’amélioration des performances, à la fois de nos sociétés et de notre gestion financière, et c’est évidemment celle-là qui est la plus intéressante. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, la thématique de cette année c’est investir dans les économies en forte croissance. C’est vrai que c’est un peu le challenge de toute entreprise en ce moment. Comment vous allez justement capter cette croissance dans les marchés émergents ?

 

 

 

Frédéric Lemoine Président du Directoire de Wendel : « Et bien toutes nos sociétés ont comme feuille de route d’accroitre leur présence dans les pays qu’on appelle maintenant à forte croissance, parce qu’ils sont tellement émergents qu’ils en deviennent « submergents », et nous le faisons par de l’innovation produit, par des accords commerciaux, par des acquisitions. Il y en a eu plusieurs importante, chez Bureau Veritas, chez Legrand, chez Materis cette année. Et nous faisons aussi de nouveaux investissements industriels, Saint-Gobain a ainsi renoué avec des investissements de capacité importants au Brésil dans le verre, en Chine, en Inde, en Corée dans le photovoltaïque. Donc c’est l’ensemble de ces actions qui nous permet d’accroitre régulièrement la part que les pays à forte croissance représentent dans notre activité, 26% aujourd’hui, c’était 22% l’an dernier, et nous espérons rapidement atteindre un tiers. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On parlait des arbitrages et de l’activité intense de Wendel au cours du dernier trimestre. Est-ce que de l’autre côté, on va dire, du côté des acquisitions possibles ? il y a plusieurs mois ensemble on parlait d’opportunités de croissance notamment sur des sociétés de moyenne taille ? est-ce que le groupe réfléchit toujours et peut saisir les opportunités dans les prochains mois ?

 

 

 

Frédéric Lemoine Président du Directoire de Wendel : « Bien sûr, c’est notre métier, nous sommes des investisseurs qui développons, dans le long terme, les entreprises dans lesquelles nous investissons avant, un jour, lorsqu’il y a à la fois un intérêt industriel et financier, de les céder. Donc oui, nous faisons beaucoup d’investigation, nous avons regardé de très nombreux dossiers, nous avons les capacités financières pour le faire et le temps viendra où nous investirons. Nous avons repris progressivement des cessions, nous reprendrons progressivement les investissements. Ce que je voudrais dire, c’est que notre stratégie continue de se développer selon cinq leviers de création de valeur. Le premier, c’est la performance de nos sociétés, celles-ci s’améliorent, la croissance est revenue partout et les résultats s’améliorent aussi. Le deuxième, c’est la création de valeur dans nos sociétés non cotés spécifiquement, parce qu’il y a là un formidable gisement ; elles sont valorisé aujourd’hui à 780 millions d’euros, c’est beaucoup plus qu’il y a un an et nous avons confirmé notre objectif que cette valeur soi autour de 2 milliards, entre 1,5 milliards et 2,5 milliards à la fin 2013. Le troisième levier de croissance, c’est, sans jeu de mot, notre levier d’endettement, le levier de notre bilan. Nous avons maitrisé notre endettement, nous l’avons étendu et c’est un facteur de croissance très puissant. Et puis, les quatrième et cinquième leviers ce sont les acquisitions… acquisitions par nos sociétés ? ça, nous en faisons beaucoup, 12 cette année ? et puis vous avez raison, nouveaux investissements de Wendel et ça, ça sera la préparation de création de valeur future. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, en conclusion, les investisseurs se projettent déjà sur 2011. Compte-tenu de ce que vous avez fait, je dirais, en fin d’année 2010, comment vous envisagez 2011 aujourd’hui pour Wendel ?

 

 

 

Frédéric Lemoine Président du Directoire de Wendel : « Ecoutez je pense que nous abordons l’année 2011 avec une forte dynamique. Nous avons accéléré, nous avons près de 2 milliards de cash qui nous permettent de regarder les choses avec sérénité. Les zones à forte croissance soutiennent fortement cette dynamique, car nous y croissons à près de 20% dans la plupart de nos activités et elles sont importantes. Presque 50% d’activité, par exemple, chez Bureau Veritas dans ces zones-là. Dans les pays européens et en Amérique du Nord, la conjoncture est encore plus… est plus hésitante, encore, mais nous croyons qu’elle va progressivement renouer avec une croissance plus affirmée, notamment dans le secteur de la construction. »

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci, Frédéric Lemoine, président du directoire de Wendel d’avoir fait le point avec nous aujourd’hui.

 

 

 

Frédéric Lemoine Président du Directoire de Wendel : « Merci. »

 

© www.labourseetlavie.com 2/12/2010 tous droits réservés

Print Friendly, PDF & Email