Etienne Auriau Directeur Administratif et Financier Laurent-Perrier : "le marché du champagne commence à se stabiliser".
Après les résultats 2013/2014 du groupe de champagne, la stratégie et les perspectives

27 mai 2014 19 h 45 min
+ de videos
209
Views

Après les résultats 2013/2014 du groupe de champagne de Tours-Sur-Marne , la stratégie et les perspectives, dans un marché qui semble se stabiliser en Europe. 

Mon invité pour en parler est Etienne Auriau Directeur Administratif et Financier Laurent-Perrier

Web TV www.labourseetlavie.com : Étienne Auriau, bonjour. Vous êtes directeur administratif et financier de Laurent Perrier. On va revenir avec vous sur votre exercice 2013-2014 et puis sur les perspectives. On peut noter pour vous, on sait que le deuxième semestre bien sûr est important, mais clairement, il y a eu un rebond sur le second semestre de l’exercice ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Effectivement, après un premier semestre qui avait vu notre chiffre d’affaires baisser d’un peu plus de 5 %, on a retrouvé de la croissance au deuxième semestre, un peu plus de 2 %, ce qui est plutôt encourageant, et notamment le dernier trimestre aussi, entre janvier et mars, a été mieux orienté. On peut constater que… c’est peut-être un peu tôt pour parler de retournement de marché, mais il semble que le marché commence à se stabiliser sur les derniers mois, et notamment les 12 derniers mois glissants à fin mars, le marché est quasiment stable. Donc c’est plutôt encourageant pour l’avenir.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui, parce que l’on peut dire que le marché du champagne en général, effectivement, a été affecté maintenant depuis de nombreuses années et que l’on n’a pas retrouvé encore les ventes d’avant crise, en quelque sorte ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Non, tout à fait, il y a eu une reprise assez rapide en fait en 2010-2011, mais qui n’a pas duré très longtemps parce que la crise de l’euro, certainement d’ailleurs, a fait que les marchés européens ont commencé à baisser à ce moment-là, et tout particulièrement le marché français qui baisse de façon continue depuis fin 2011 et qui a tiré un peu l’ensemble du marché à la baisse. Donc effectivement on est encore… on n’est pas revenu, le marché de l’ordre de 305, 306 millions, on est encore assez loin des 339 millions qu’il avait atteint en 2007.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Quand on regarde le marché français, on voit toujours des promotions sur le champagne, c’est comme significatif, c’est vrai que le champagne en général est un produit cher, on voit qu’il y a besoin de faire des promotions.

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : C’est sûr, le marché français reste encore très compétitif. Comme je dis, il baisse depuis un peu plus de deux ans, et donc pour tous les acteurs qui sont très centrés sur le marché français, la situation est difficile et c’est sûr que cela contribue à ces actions commerciales fortes.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Le Royaume-Uni qui est un marché aussi important, comment s’est-il comporté au cours des derniers mois pour vous ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Là, les nouvelles sont beaucoup plus encourageantes, et cela prouve une fois de plus d’ailleurs que l’évolution du marché du champagne est très corrélée à l’activité économique. La fin de l’année s’est plutôt bien passée au Royaume-Uni, et nous, on a fait une bonne année 2013-2014.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour vous, l’important, c’est tout ce que vous faites bien sûr sur ce que vous appelez le grand export, là on a effectivement une croissance qui est au rendez-vous ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Oui, voilà, c’est ce que l’on montre. Si on regarde, même sur une période de quatre ans, on a une croissance assez robuste sur l’ensemble des marchés en dehors d’Europe, avec des taux au-delà de 15 % sur le continent américain, 20 % en Océanie. Donc c’est très encourageant et cela montre que la qualité des vins de Laurent Perrier commence à être reconnue partout dans le monde, même si ces marchés pèsent encore moins du quart du chiffre d’affaires de la marque, et donc ne contrebalancent pas encore tout à fait le poids de l’Europe.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc sur l’exercice 2013-2014, il y a eu notamment pour vous côté produits, un lancement du millésime 2002 pour Salon, c’est toujours important quand il y a ce type de lancement ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Salon est un concept très particulier en Champagne puisque Salon ne commercialise que des années millésimées, avec des durées de vieillissement très longue, plus de dix ans, donc Salon est une marque vraiment de connaisseurs, très haut de gamme, et donc le millésime 2002, comme vous l’avez mentionné, vient d’être lancé avec un très grand succès, vendu essentiellement à l’export, aux États-Unis, au Japon où Salon a beaucoup, beaucoup de succès, et cela prouve, le champagne de qualité reste un produit très attractif pour les consommateurs du monde entier.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Un mot des investissements que fait Laurent Perrier, donc c’est à Tours-sur-Marne, vous dites qu’effectivement il va falloir investir sur l’outil de production, sur également l’accueil des visiteurs, il y a des investissements qui sont prévus de ce côté-là ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Oui, fort de notre situation financière qui est maintenant extrêmement robuste, le groupe s’est beaucoup désendetté depuis quatre ans, nous avons décidé de lancer une nouvelle phase d’investissement sur les quatre prochaines années, à tours-sur-Marne, à la fois pour poursuivre la centralisation de nos capacités d’élaboration, et également pour mieux recevoir les clients du monde entier, sachant que c’est un élément-clé pour faire connaître l’image et les vins de Laurent Perrier, c’est de recevoir des prescripteurs et des clients du monde entier.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Un mot sur l’exercice de l’effet, ce qui est important aussi, pour vous l’effet mix-produit, pour vous il reste en progression ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : On communique surtout pour la marque Laurent Perrier, sur un indicateur qui est la part des cuvées haut de gamme de la marque Laurent Perrier. Il s’est stabilisé sur l’année, on peut dire, la difficulté que l’on a rencontrée sur le marché européen a un peu freiné, disons, le développement que l’on avait ces dernières années. Mais si on regarde sur une période de quatre à cinq ans, c’est une progression solide, régulière, le chiffre d’affaires de ces cuvées haut de gamme, depuis 2009-2010, a augmenté de 33 %, ce qui est quand même tout à fait significatif.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté donc des perspectives, pour vous, est-ce que… on parlait de stabilisation du marché, cela veut dire que la stratégie de l’entreprise elle évolue dans ce contexte-là ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : On est un peu comme toutes les entreprises de tous les secteurs, on ne peut pas dire que l’on a beaucoup de visibilité, surtout que l’on a une activité quand même très saisonnière, donc la fin de l’année un impact très important. Le plus incertain, je dirais, est certainement le marché français sur lequel on peut peut-être voir quelques signes positifs, mais c’est quand même très erratique d’un mois sur l’autre. On ne peut pas dire d’une façon générale d’ailleurs que beaucoup de gens s’attendent à une reprise de la consommation en France, donc cela va certainement modérer nos performances. Pour le reste, les autres marchés européens, on peut être un peu plus optimiste à la faveur de la reprise économique qui semble se dessiner, cela devrait aider le marché du champagne à repartir en Europe, et en dehors d’Europe, il n’y a pas de raison pour que la dynamique positive s’enraye, si on peut dire.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour vous, cela consistera également à des investissements marketing sur justement les produits que vous mettez en avant ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Voilà, on veut continuer à investir, à la fois d’un point de vue commercial, avec une plus grande force de vente dédiée à l’export et plus proche des marchés, on a quelqu’un maintenant à demeure en Chine depuis six mois, et également en image de marque. Donc on investit à la fois d’ailleurs sur les points de vente au travers des coffrets, on a une action en ce moment d’ailleurs avec une cage pour la cuvée rosée, une mise en avant au printemps, et puis aussi au travers d’événements que l’on a partout dans le monde, à forte notoriété pour faire connaître la marque dans son environnement.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : De votre point de vue, par rapport aux résultats 2013-2014, vous pouvez quand même progresser dans ce marché stable, qui va peut-être s’améliorer, mais… ?

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Tous nos efforts sont focalisés sur la marque Laurent Perrier pour essayer de la faire croître et de la faire croître même plus vite que ce que l’on a pu faire ces dernières années, et à partir du moment où on a de la croissance avec la marque Laurent Perrier, tout à fait cela tire nos résultats et cela nous permet d’améliorer régulièrement notre marge opérationnelle et cela reste notre objectif.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci Étienne Auriau d’avoir été avec nous.

 

Etienne Auriau, Directeur administratif et financier de Laurent Perrier : Je vous remercie.


© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés, le 27 mai 2014.



Print Friendly, PDF & Email