Jean-Maurice Fritsch Président du Directoire Osiatis.
Interview sur les résultats annuels 2010 et les perspectives

23 mars 2011 9 h 59 min
+ de videos
14
Views

Osiatis : Vidéo sur les résultats annuels 2010 et les perspectives.

Avec Jean-Maurice Fritsch Président du Directoire Osiatis, retour sur les résultats annuels 2010, la stratégie et les perspectives.

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Maurice Fritsch, bonjour, vous êtes le président du directoire d’Osiatis. Alors, on va revenir avec vous sur l’année 2010 et puis surtout sur les perspectives. Comment s’est passée la deuxième partie de l’année, peut-être un peu plus dernier trimestre, il a confirmé la tendance en termes d’activité ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Ah oui. Alors, après une année 2009 en fait où la crise était forte mais où on avait très bien résisté puisque on avait fini avec une décroissance très faible et une des meilleures performances du marché dans le secteur des SII en tout cas. On a continué à croître sur 2010 et surtout avec une accélération de cette croissance et on a terminé l’année avec 7,9 % de croissance sur le quatrième trimestre, ce qui est une croissance extrêmement significative.

Web TV www.labourseetlavie.com : Qu’est-ce qu’il y a derrière cette croissance justement pour vous ? Ce sont des projets gagnés ? Des parts de marché ? Dans quels secteurs justement dans vos activités ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Alors clairement je pense que ce sont des parts de marché ou des projets gagnés si vous voulez mais sur un marché qui est globalement relativement constant, même si il est en croissance légère, le Syntec numérique donne 1 % de croissance sur le marché, effectivement je pense que c’est de l’ordre de grandeur alors c’est toujours un peu difficile de cibler avec exactitude, mais entre 0 et 2 % disons sur la croissance, mais on a gagné des contrats, on a eu des propositions qui étaient bien faites, avec des avantages apportant de la valeur ajoutée aux clients pas uniquement par les prix, etc., donc ça s’est concrétisé et ça s’est transformé. Il y a quand même eu un quatrième trimestre beaucoup plus actif en termes de business potentiel que le même trimestre de l’année précédente.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc on peut attendre un effet volume effectivement par la suite ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Tout à fait, on espère bien continuer sur la même voie.

Web TV www.labourseetlavie.com : Avec des prix qui étaient plutôt stables ou globalement ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Alors, après des chutes de prix, et surtout des pressions de la part des clients, voire de la concurrence qui cherchait aussi du business, qui faisait une pression à la baisse sur les prix, là on est clairement dans une phase de stabilisation. On n’est pas encore passé dans la phase de remontée des prix, on essaye, mais on arrive maintenant à cibler enfin avec toutes les opérations qu’on a faites dernièrement, ça se discute à très peu de choses près, il y a plus du tous les écarts qu’il pouvait y avoir auparavant.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, au total, on voit que le taux d’activité, ce qui est un indicateur bien entendu important, a progressé de pratiquement 1,2 point, donc ça c’était aussi je dirais positif sur l’année.

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Oui, alors avec une évolution là aussi dans l’année parce que le premier trimestre a pas été mauvais, mais il n’a pas été très bon et par contre le quatrième trimestre a eu un taux d’activité très très fort.

Web TV www.labourseetlavie.com : Qu’est-ce qu’on peut dire sur l’international ? Est-ce qu’on a eu le même type de tendance ou c’est pays par pays ? Il faut peut-être rentrer dans le détail.

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Voilà, c’est ça. Alors déjà la situation n’est pas la même suivant les pays. Alors on est tous au courant des difficultés qu’il y a en Espagne, mais la filiale espagnole s’est très bien comportée. Par contre elle a eu à renégocier une bonne partie de ses contrats, elle l’a fait avec succès et en remettant, enfin avec des baisses de prix mais associées à des conditions etc., ce qui fait que elle a préservé sa marge mais par contre ça va avoir un effet volume significatif et notamment sur 2011. Et puis dans les autres pays où ils étaient plus soumis aux aléas des projets à renouveler, enfin au sens nouveaux projets à trouver, là, pour le coup, la conjoncture joue beaucoup plus. On a vu un début d’année difficile en Autriche et puis une fin d’année meilleure, mais par contre une nette amélioration de la marge par rapport à l’année précédente. Et en Belgique, c’est un peu l’inverse, il y a eu des projets qui se sont terminés notamment automobiles, dans les transports, en fin d’exercice et là ils ont pas encore trouvé à les remplacer, par contre ils soutiennent très bien leurs marges aussi.

Web TV www.labourseetlavie.com : La situation financière s’est améliorée sur l’année, ça vous conforte je dirais dans vos projets 2011 2012 ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Ah oui, tous les voyants se sont améliorés. Donc clairement on est encore plus sur le mode de faire des acquisitions, de poursuivre la croissance de façon organique également et puis de poursuivre la croissance de l’activité associée à une croissance de marge. Mais on est aussi extrêmement positionné sur des opérations de croissance externe. On en a réalisé deux, deux qui sont de taille modeste, 7-8 millions d’euros chacune, mais une en 2010 et puis une début 2011 qui nous permettent d’ores et déjà d’engranger de l’accélération de croissance.

Web TV www.labourseetlavie.com : Si on revient un instant sur le début d’année 2011, le début d’année commence bien pour vous ? Vous pensez que finalement la tendance reste bonne ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : On est sur la tendance du quatrième trimestre, donc le début d’année est bon. Le point sur lequel je pense que je ne suis pas le seul, on est tous un peu interrogatif, c’est qu’il n’y a pas énormément de visibilité, c’est-à-dire que bon on n’a aucune inquiétude, on est en embauche significative, on a annoncé qu’on avait embauché 500 personnes l’année dernière, on va probablement en embaucher plutôt 800 cette année. Donc on est sur un mode extrêmement confiant dans l’avenir sauf que on n’a pas énormément de visibilité, c’est-à-dire qu’on n’a pas de certitude que la croissance continue forcément sur les trimestres qui viennent. Par contre sur le premier et le deuxième trimestres elles sont embarquées.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté justement de vos activités, on en parle de plus en plus dans votre secteur, c’est ce qu’on appelle le « cloud computing », alors ça donne pas forcément beaucoup d’idées aux gens qui nous regardent, mais typiquement ça va vous donner vous de l’activité, c’est-à-dire ça va être quand on héberge, quand on fait héberger quelque part ses serveurs informatiques chez d’autres, à l’extérieur, ça c’est un vrai marché, on en parle de plus en plus, c’est clair, mais pour vous c’est important ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Alors, c’est surtout un besoin et un accompagnement à nos propres infogérances, nous n’avons pas l’intention de nous positionner en concurrent d’un Amazon, enfin c’est pas notre métier et c’est pas l’idée. Par contre, pour nos clients, nous voulons avoir la possibilité de leur apporter accès à des plates-formes qui leur permettent d’étoffer leur informatique de façon ponctuelle, durable, de faire à la demande des choses qu’ils ne faisaient peut-être pas avant ou pour lequel ils étaient obligés d’investir avant de façon beaucoup plus lourde. Donc c’est plutôt un atout dans la concurrence, dans l’argumentation proposée pour gagner des contrats ou pour aller chez nos propres clients existants aujourd’hui que une offre qui veut être en concurrence avec un grand acteur du marché dont le métier est « cloud computing ».

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, l’année 2011 aujourd’hui donc malgré les réserves effectivement peut-être sur le côté client, sur l’avenir,

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Cette prudence des clients

Web TV www.labourseetlavie.com : oui cette prudence, comment vous envisagez cette année ?

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Pour l’instant extrêmement positivement. Alors bon c’est vrai qu’il y a la crise au Japon qui peut avoir des répercussions etc., mais on ne voit pas très bien ce qui ferait que l’activité diminuerait. Donc on est optimiste.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec nous Jean-Maurice Fritsch. On rappelle que vous êtes donc le Président du Directoire d’Osiatis.

Jean-Maurice Fritsch, Président du Directoire Osiatis : Merci

© www.labourseetlavie.com Tous droits réservés 23 mars 2011.

Print Friendly, PDF & Email