Bruno Benoliel Directeur Général Adjoint en charge des Finances Alten.
Conseil en Ingénierie et Technologie : Résultats annuels 2011 d'Alten

1 mars 2012 13 h 11 min
+ de videos
50
Views

Conseil en Ingénierie et Technologie : Résultats annuels 2011 d’Alten.

L’année 2011 a vu le groupe de conseil en ingénierie enregistrer une progression de 16,3% de son chiffre d’affaires à 1,065 milliard d’euros, pour une marge opérationnelle stable à 10,2%.

Retour sur cette actualité en France et à l’international, après plusieurs acquisitions, avec Bruno Benoliel Directeur Général Adjoint en charge des Finances Alten.

Print Friendly, PDF & Email

Bruno Benoliel Directeur Général Adjoint en charge des Finances Alten.
Alten : résultats annuels 2009

3 mars 2010 7 h 50 min
+ de videos
32
Views

Alten : résultats annuels 2009 et perspectives. Bruno Benoliel Directeur Général Adjoint en charge des Finances Alten revient sur l’exercice 2009.

Il détaille l’évolution de la stratégie du groupe spécialiste de la Recherche et développement externalisée.

Web TV www.labourseetlavie.com : Bruno Benoliel bonjour, vous êtes le Directeur Général Adjoint en charge des Finances d’Alten. On va parler des résultats et des perspectives de l’année 2009. Si on revient sur l’exercice 2009, on se souvient du premier semestre qui a été particulièrement difficile dans votre activité. On va y revenir. Est-ce que dans le second semestre a marqué un début de redressement ?

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : Le second semestre a marqué un début de redressement en tout cas il a marqué une nette stabilisation de l’activité dans notre secteur d’activité. Comme vous l’avez indiqué le premier semestre a été extrêmement marqué par la crise qui a été extrêmement dure et soudaine. Elle a été bien au delà de ce que nous avions imaginé avec une chute du nombre de projets très importants qui s’accompagnait par une chute du résultat de façon corrélative.Au second semestre nous avons vu l’activité se stabiliser progressivement et revenir sur les niveaux d’activités plus normaux et conformes à ce que le groupe a l’habitude de publier. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Le secteur automobile a-t-il été le plus touché ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Le secteur automobile, effectivement, a été extrêmement touché dans toutes les activités probablement à l’exception des activités de motorisation qui touche à l’écologie et à l’hybride. Sinon certains projets ont été purement et simplement arrêtés. Nous avons fait -40% dans l’automobile. C’est une contreperformance que nous n’avons jamais réalisé sur un secteur d’activité. Aujourd’hui il redémarre doucement mais surement. Il est vrai qu’il a été beaucoup touché par la crise. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Quand on est sur un exercice comme ça, on ne peut pas, je dirai, bouger trop vite ou trop rapidement. C’est-à-dire changer complètement de secteur. Cela veut dire que globalement l’ensemble des secteurs sur lesquels vous aviez une couverture aujourd’hui vous les couvrez toujours ces secteurs là peut-être de manière différente ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Oui en fait nous avons perdu aucun client. Certains clients ont réduit fortement leurs investissements. Nous avons été obligés de nous adapter, favoriser la mobilité des compétences d’un secteur à l’autre et également laisser partir les gens. Le turn-over a permis aussi de réduire l’effectif pour s’ajuster au niveau d’activité. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de cette stabilisation, peut-on dire qu’en début d’année est un peu comme le dernier trimestre 2009 ? On est toujours sur une activité stable ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Le dernier trimestre a réellement marquée la stabilisation de l’activité. On a d’ailleurs perdu très peu de projets et d’effectifs par rapport au trimestre précédent. On note quand même sur le début d’année 2010 un léger redémarrage de l’activité. Les clients ont plus de projets. Ils ont pris du retard. On ne peut pas parler de reprise de la croissance. Ce serait prématuré mais un faible mouvement de l’activité, c’est sûr. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On rappelle que vous êtes dans la recherche et le développement externalisées. Les clients à un moment ou à un autre reviendront. Jusqu’à quand quelque part peuvent-ils revenir ? Ils peuvent encore attendre un semestre ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Ils peuvent encore attendre un semestre après ça dépend des sujets. Vous avez des secteurs d’activité qui sont acyclique comme l’aéronautique ou l’énergie où les projets sont sur des longs termes et insensible au contexte économique ou du moins ils le sont moins. On n’anticipe pas une rupture de tendance forte dans les 6 mois à venir mais il est possible que ça s’accélère à la fin de l’année ou en début d’année prochaine. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : A l’issue de cette année particulièrement difficile que pouvez-vous dire sur les moyens que dispose le groupe et la flexibilité financière ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Nous avons terminé l’année avec un endettement nul. Il est vrai que l’année 2009 n’a pas vu d’acquisition importante. Elle nous a permis de générer du cash malgré un résultat en baisse même si il s’est amélioré au second semestre. La structure financière du groupe est intacte. Nous avons l’intégralité de nos capacités financières disponible pour la reprise et peut-être pour la reprise d’opérations de croissance externe. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : L’international a un peu baissé mais on est pratiquement au même niveau que celui de la France. On a retrouvé les mêmes phénomènes à l’international qu’en France ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Oui exactement. L’Europe a été touchée de la même façon. Selon les secteurs d’activités dans les pays les taux de décroissance ne sont pas les mêmes. Des pays sont restés en croissance. Globalement ce que peut dire c’est que l’automobile a souffert partout en Europe et certain pays notamment la Hollande ou l’Allemagne ont souffert beaucoup plus que le reste de l’Europe. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : On parlait des différentes activités, des différents secteurs que ce soit l’électronique, les télécoms ou l’automobile qui ont souffert. Dans le périmètre d’Alten aujourd’hui vous couvrez par nécessité ces secteurs là et ça ne changera pas dans les prochaines années ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Non ce qu’il faut changer car on couvre l’intégralité des secteurs en fait dès qu’il y a de la recherche et développement Alten est présent. On est présent dans l’intégralité des secteurs économiques. Ce qu’il faut changer c’est la répartition du mix en fonction des projets développés pour tel ou tel secteur. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Considérez-vous que la crise a amené du côté des entreprises qui font appels à des sociétés comme Alten à peut être plus externaliser ou est ce qu’elles sont un peu plus dans l’attentisme justement ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Pour l’instant la crise a eu pour effet de réduire les investissements donc les budgets alloués à la recherche et développement ce dont nous avons souffert en 2009. Ce qui se produira probablement une fois que les entreprises devront réinvestir nécessairement pour relancer leur cycle d’innovation. Elles ré externaliseront un peu plus. Ce qui a été le cas dans le passé. Par défaut de visibilité et parce que dans les économies occidentales la flexibilité est la condition du succès. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Comment va évoluer le positionnement de la société justement sur les prochains mois pour faire face à un marché qui reste en quelque sorte en convalescence ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Aujourd’hui la société est vraiment correctement dimensionné pour faire face à une reprise éventuelle d’activité. On s’est ajusté à la baisse de l’activité de 2009. On est présent sur tous les types d’offres que demandent nos clients. On peut donc les accompagner aussi bien sur des projets en plateau, en offre globalisée, au forfait qu’en consulting pur. On est présent sur tous les marchés européens et on a aussi des capacités à les accompagner en off-shore ou en near-shore »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de cet exercice 2010, on attend confirmation en quelque sorte de cette reprise. Vous parliez de potentialité d’acquisitions, quels sont les priorités dans ce domaine pour justement faire de la croissance externe ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Je citerai deux priorités. Il y a l’énergie qui est clairement un secteur stratégique pour le groupe Alten où là les potentialités de développements sont très importantes et où on voit aussi bien d’ailleurs dans le secteur de l’énergie fossile que dans le secteur des énergies renouvelables qu’il y a énormément de besoin et énormément de demandes. Si on doit parler maintenant par zone géographique, l’Allemagne est pour nous une priorité de développent très important. »

 

 

 

Web TV www.labourseetlavie.com : En conclusion, cela veut dire que vous consolidez en Europe le poids d’Alten sur l’exercice 2010 ?

 

 

 

Bruno Benoliel Dg Adjoint en charge des Finances Alten : « Oui on est leader européen de la R&D externalisée. Bien évidemment notre objectif n’est pas simplement de conforter notre position mais nous développer pour acquérir des positions très significatives dans les pays européens où nous sommes pour l’instant peu développés. »

 

©www.labourseetlavie.com 3 mars 2010

Print Friendly, PDF & Email
Category: L'INTERVIEW