Dominique Goirand Pdg Financière d'Uzès : "Les épargnants doivent aussi pouvoir investir dans des sociétés cotées".
Le projet d’arrêté d’application de l’article 35 de la loi industrie verte contre la Bourse

9 décembre 2023 18 h 03 min
+ de videos
149
Views

Les acteurs de la Bourse de Paris (émetteurs, intermédiaires, investisseurs…) se mobilisent

Le projet d’arrêté d’application de l’article 35 de la loi industrie verte prévoit d’exclure des quotas éligibles les titres PEA-PME côtés de la gestion pilotée à horizon des PER et de l’assurance-vie profilée. 

Dominique Goirand, président-directeur général de la Financière d’Uzès juge que “ La conservation des seuls fonds de private equity, dans le cadre de cette réglementation, va à l’encontre de la protection des épargnants. En effet, il est à craindre qu’à terme les épargnants soient écartés des marchés financiers en raison de la faiblesse de liquidité des placements. Il y a donc une nécessité à conserver dans le cadre de cette réglementation, les fonds d’investissement non cotés et cotés comme prévu à l’initial.

La Bourse qui a déjà mauvaise presse attaquée une nouvelle fois, mais la place de Paris se mobilise contre une aberration de plus des pouvoirs publics français.

Nos PME, ETI, ont besoin de financement et la Bourse est un excellent moyen pour elles au delà de leur visibilité pour avancer dans leurs développements.

Comment faire croire que le Private Equity aurait plus de valeur que la Bourse alors que la liquidité est un enjeu majeur pour tout investisseur ?

 

Print Friendly, PDF & Email