Daniel Pichot Président de l'ASAMIS : "L’ASAMIS estime qu’une sortie honorable peut et doit pouvoir être trouvée".
La société ANTALIS vient de recevoir une offre d'achat d'une société Japonaise, Kokusai Pulp and Paper.

21 avril 2020 13 h 55 min
+ de videos
240
Views

La société ANTALIS vient de recevoir une offre d’achat d’une société Japonaise.

Depuis plusieurs années des actionnaires minoritaires souhaitent que leur avis soit pris en compte. Didier TESTOT, fondateur LA BOURSE ET LA VIE TV, éditeur de la Web Tv www.labourseetlavie.com a interrogé Daniel Pichot, le Président d’ASAMIS association des défense des actionnaires d’Antalis à ce sujet. Il y a deux ans déjà il avait eu l’occasion de parler de ce dossier (vidéo ici : Antalis et minoritaires).

Cette fois, c’est le groupe Japonais Kokusai Pulp and Paper qui va racheter les parts de Sequana et Bpifrance puis lancer une OPA simplifiée sur le reste du capital du groupe français de distribution de papier. Les questions pour l’ASAMIS dans cette vidéo.

Où en est l’ASAMIS sur ce dossier Antalis ?

Pourquoi cette OPA ne vous convient pas à ce stade ?

Cela veut dire que la valorisation qui doit être prise en compte n’est pas forcément juste DCF, le contexte économique actuel rendant incertain les prévisions ?

Quelle serait la valorisation correcte selon vous dans le cadre de cette offre pour les actionnaires minoritaires ?

Pour les actionnaires minoritaires que vous représentez cette histoire doit avoir une fin ou en tout cas une issue vers le haut ?

Les réponses de Daniel Pichot Président de l’ASAMIS, dans cette vidéo qui intéressera le groupe Japonais compte tenu de la représentativité des actionnaires de l’ASAMIS.

Print Friendly, PDF & Email