#GiletsJaunes : Et si l'on supprimait l'impôt sur le Revenu.
Didier Testot ose proposer une mesure choc, depuis 40 ans, les mesurettes fiscales ne servent à rien

9 mai 2019 14 h 37 min
+ de videos
49
Views
Loading the player...

Didier TESTOT après une carrière unique de journaliste financier, de porte-parole du gendarme de la Bourse (COB), a créé en 2009 la Web TV www.labourseetlavie.com, sur l’économie, la Bourse et les dirigeants d’entreprises, notamment PME et ETI, celles qui créent de l’emploi en France.

Sans aucune aide publique contrairement à tous les quotidiens qui sont passés du papier à internet, il a su créer un site au contenu premium pour mieux comprendre l’économie avec ceux qui la font. Cette base de données unique avec beaucoup d’entreprises issues des régions françaises apporte une vision de notre savoir-faire.

Didier TESTOT connait les dirigeants pour certains d’entre-eux depuis plus de 15 ans, cela veut donc dire que ces entreprises ont su s’adapter à la crise financière de 2007, après celle de 2000. Après les violences à Paris et en Province, choqué par ce qui a été fait par des Français contre d’autres Français qui travaillent et contre l’Arc de Triomphe qui le 11 novembre dernier nous avait réuni autour de la tombe du soldat inconnu, pour célébrer ceux qui avaient combattu pour notre Liberté, il a souhaité proposer une mesure choc, car aujourd’hui la classe moyenne, pas seulement en France mais dans le monde subi les conséquences de cette crise.

Comme en 1929, même si « l’amortisseur social » existe, ce qui n’était pas le cas à l’époque, oui mais il s’épuise, car à trop taper dessus, ceux qui travaillent n’en peuvent plus. Cette fois, pas de demi-mesure, supprimons l’impôt sur le revenu, trouvons des économies, voyons comment récupérer des sous de l’évasion fiscale, travail pour Bercy, et la France et les Français retrouveront le sourire, ceux qui bossent dur pourront se dire que le fruit de leur travail leur permettra d’avancer dans la vie avec leur famille. Impossible, non, car depuis 40 ans, Bercy joue comme au Trivial Pursuit avec un fromage qui se réduit année après année.

La classe moyenne a cru au Nouveau Monde d’Emmanuel Macron, si elle est déçue cette fois-ci, il ne lui restera une seule voie, tout mettre par terre, par dépit. Trump et le Brexit sont les deux alertes, Emmanuel Macron, une exception, la France peut le rester, à condition de donner au Peuple Français un bol d’air qu’il transformera en grande victoire pour l’économie.

Si Emmanuel Macron doit réussir en proposant enfin un vrai choc positif pour les Français, celui qu’ils attendent depuis 30 ans au moins. Et avec ce choc, nous sommes sûrs de retrouver de la croissance en 2019, génératrice d’emploi, une vraie croissance avec l’optimisme qui renait.

Sur cette crise, Didier TESTOT avait eu l’occasion en décembre 2018 d’interviewer Philippe Narassiguin économiste, le ras-le-bol fiscal était la clé de cette crise !

 

Print Friendly, PDF & Email