Economie : une inflation perçue comme beaucoup plus élevée par les Français (étude) - Le Groupe Casino en grandes difficultés - Vivendi en mode scission.
L'info éco + avec Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV sur Sud Radio (16 décembre 2023)

16 décembre 2023 15 h 45 min
+ de videos
98
Views

Didier Testot Fondateur de LA BOURSE ET LA VIE TV revient dans l’Info éco + Sud Radio sur les thèmes suivants :

Didier, vous commencez par un sujet qui concerne l’inflation avec une étude en France ?

C’est une étude OpinionWay pour Bonial (Axel Springer), entreprise de média et technologies pour le commerce, Échantillon de 1008 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.8ème vague de son baromètre. Avant d’en parler il faut rappeler que globalement en Europe, en France et dans le Monde à quelques exceptions près, l’inflation a baissé, au point que désormais les banques centrales semblent plus optimistes sur ce point, cela ne veut pas dire que la baisse des taux d’intérêt est pour tout de suite. Mais cela va dans le bons sens. Pour revenir à cette étude elle indique que les consommateurs font preuve de résilience et bien que peu optimiste pour 2024, ils multiplieront donc des arbitrages et vont rechercher + de promotions ou articles de seconde main.

Comment pourrait évoluer le comportant des Français dans leurs achats ?

81% (+2 pts) des Français ont l’intention de faire évoluer leurs comportements d’achat dans les semaines à venir. Ils ont pour objectif d’être attentifs aux prix (39%, =) ou de réduire leur consommation d’énergie (28%, =), mais surtout de rechercher davantage les promotions (34%, +4 points). 22% d’entre eux se disent prêts à réduire leurs loisirs et vacances (+2 points, +7 points depuis juin 2022). La seconde main apparaît aussi comme un rempart contre l’inflation pour un cinquième des Français qui souhaite soit vendre (20%, =), soit acheter (20%, +2 pts) via ce canal.

Didier un constat pour les Français la perception de l’inflation reste très élevée.

Plus de trois Français sur quatre estiment toujours que les prix augmentent, notamment pour les achats contraints (74%, -2 pts). L’inflation n’en demeure pas moins perçue comme très forte pour les achats alimentaires (73%). Une inflation perçue beaucoup plus élevée que les chiffres de l’INSEE Les Français estiment l’augmentation des prix à +19% au global depuis un an.  C’est pour les dépenses énergétiques qu’ils ressentent la plus forte inflation (+23%), suivies des produits alimentaires (+21%). Les vacances et loisirs et les produits non-alimentaires augmentent également d’après eux, mais dans une moindre mesure à respectivement +18% et +17%. Enfin, la hausse des prix sur les soins de santé est légèrement moins perçue, même si elle reste forte (+14%).

Et comment se présente 2024 pour l’inflation selon les Français ?

Pour 2024, les Français se montrent un peu plus optimistes : les deux tiers d’entre eux continuent de penser que leur pouvoir d’achat va se dégrader par rapport à 2023 (65%), mais cette proportion est en baisse de 15 points par rapport à la vague précédente. Ils sont également moins nombreux à prévoir de moins se faire plaisir (-6 points), même s’ils restent majoritaires (59%). Et côté enseignes, forcément la conséquence de ces comportements on voit E. Leclerc et Lidl au coude à coude pour la première place sur le podium des enseignes alimentaires permettant d’améliorer le pouvoir d’achat : elles sont à égalité en cette fin d’année. Et un phénomène qui s’est installé Action dépasse Amazon pour les enseignes non-alimentaire, avec 71% de bonnes notes (+3 points) contre 66% (+4 points) pour Amazon.

Didier vous voulez revenir sur le groupe de distribution Casino en grandes difficultés

Xavier Kemlin l’un des héritiers du fondateur de Casino, encore actionnaire minoritaire du groupe, s’est exprimé cette semaine sur France 3 Auvergne Rhones Alpes. Ce lundi 11 décembre, les juges du Tribunal de Commerce de Paris ont autorisé la prolongation de la période de sauvegarde accélérée de Casino jusqu’au 25 février. Un nouveau sursis pour les milliers de salariés suspendus aux décisions des tribunaux et investisseurs, et des craintes sur l’emploi. L’arrière-petit-fils, Xavier Kemlin, de Geoffroy Guichard, fondateur de l’enseigne stéphanoise en 1898 dénonce les problèmes financiers que rencontre Casino depuis 6 ans “J’ai déposé 5 plaintes, depuis 2017, au parquet national financier, à l’autorité des marchés financiers, à la haute autorité de contrôle des commissaires aux comptes et même auprès de l’autorité prudentielle des banques et jusqu’à présent rien n’a changé”. Selon lui, on a caché beaucoup de choses aux actionnaires, au conseil d’administration, donc maintenant il va falloir que Jean-Charles Naouri rende des comptes”. Selon l’héritier du groupe Guichard “il est déjà trop tard pour véritablement sauver Casino”. Il craint que la crise ne débouche sur une liquidation, et un démantèlement pur et simple du groupe. L’action Casino à la Bourse de Paris a déjà perdu 93% de sa valeur en un an ! Xavier Kemlin, qui annonce sa présence aux côtés des salariés inquiets, lors de la prochaine manifestation. Les syndicats demandent à rencontrer le président de la République Ils appellent à un nouveau rassemblement aura lieu ce dimanche 17 décembre 2023 à 10h devant le siège de Casino à Saint-Etienne.

Didier, le groupe Vivendi travaille sur un projet de scission

Oui Vincent Bolloré que l’on appelait dans ma jeunesse « le petit prince du cash flow » n’a finalement pas pu convaincre les investisseurs de sa stratégie pour le groupe Vivendi. Cela arrive même aux meilleurs. Son conglomérat qui va de la publicité Havas, au média Canal + et aux activités de Lagardère (édition Hachette ou distribution Relay) connait depuis longtemps un sujet de valorisation en Bourse, une décote, comme disent les boursiers, estimée à près de 40% de la valeur de ses actifs. Si ce projet se concrétise, Canal+, qui est le principal centre de profit de Vivendi, et Havas deviendraient des sociétés cotées distinctes, la holding familiale Bolloré restant un actionnaire clé. Vivendi travaille donc avec ses partenaires financiers et conseils pour ce projet.

Print Friendly, PDF & Email