Smallcap Event 2013 : Interview Yvon Drouet Directeur Financier Synergie.
Actualités de Synergie entreprise de service spécialiste du travail temporaire

18 avril 2013 9 h 26 min
+ de videos
211
Views

Au Smallcap Event 2013 organisé par CF&B Communication.

Actualité de Synergie entreprise de service spécialiste du travail temporaire

A l’occasion du Smallcap Event 2013 organisé par CF&B Communication, nous avons rencontré des dirigeants d’entreprises pour parler de leur actualité.

Actualités du groupe, stratégie, perspectives en France et à l’international, notre invité pour en parler est Yvon Drouet Directeur Financier Synergie.

Web TV www.labourseetlavie.com : Yvon Drouet, bonjour.  Vous êtes le directeur financier de Synergie, groupe spécialiste du travail temporaire, on va parler avec vous de votre actualité puisque nous sommes ensemble au  Smallcap Event où vous rencontrez des investisseurs. Un mot peut-être de  l’année 2012, en résumé, comment cela s’est passé pour Synergie ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : 2012 a été une année assez tendue d’un point de vue  économique, mais cela s’est plutôt bien passé pour Synergie, nous avons fortement résisté, avec un résultat de 15 millions d’euros, légèrement inférieur à l’année dernière, à l’année précédente, voilà. Et un chiffre d’affaires sur chaque marché où nous sommes positionnés en surperformance par rapport au marché proprement dit.

Web TV www.labourseetlavie.com : Qu’est-ce qu’il a fallu faire dans cette période puisque effectivement on voit la baisse du marché globalement, vous avez fait mieux, il faut être plus près du client ? Quel type de stratégie on met en œuvre  dans cette période ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Oui, c’est le challenge chaque année. En dehors de cela, en actions spécifiques, on a beaucoup investi, notamment dans le secteur aéronautique qui est très porteur puisqu’il y a des projets à 5, 10 ans, et également on a investi dans nos open center qui sont des regroupements d’agences en fait, des grands centres, des grandes agences, si je puis dire, dans des grandes villes, et on regroupe toutes nos activités et toutes nos agences. Et donc là on commence à avoir les fruits de ces efforts-là.

Web TV www.labourseetlavie.com : On imagine que du côté clients, il n’y a pas de changement, on va dire, sur la tendance c’est-à-dire qu’il y a toujours une pression assez forte sur les prix ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : On avait constaté une pression assez forte notamment quand on avait publié nos comptes au 30 juin, elle existe toujours la pression, mais en termes d’impact direct sur les marges, elle s’est stabilisée. Bon, on est dans un métier très fortement concurrentiel mais actuellement on a relativement stabilisé ce problème.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous êtes aussi présents à l’international, de plus en plus, est-ce qu’il y a un marché français et un marché international très différent sur les pays où vous êtes ? C’est plus dynamique à l’international ou pas ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : C’est plus dynamique en général à l’international, oui c’est certain, et c’est plus rentable aussi notamment pour les marchés où nous sommes présents, en Europe du Nord et au Canada, donc  puisque nous sommes dans les trois grands pays d’Europe du Sud, Italie, Espagne, Portugal, et dans les pays du Nord, nous sommes notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique pour l’essentiel, et il y a une meilleure rentabilité dans ces pays-là.

Web TV www.labourseetlavie.com : Là clairement, je crois que c’est à peu près 43 % du chiffre d’affaires qui aujourd’hui qui est réalisé hors de France, donc il y a une volonté d’aller plus loin ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Depuis plusieurs années, nous disons que nous voulons atteindre le 50-50, et étape par étape, nous allons y arriver. Donc cela dépend…, il y a une très bonne résistance de la France ces dernière années, donc pour la bonne cause, cela n’a pas été aussi vite que prévu, et via la croissance externe que nous allons faire sûrement, nous devrions très rapidement atteindre ce 50-50.

Web TV www.labourseetlavie.com : On parlait des secteurs, c’est vrai que souvent on parle de l’aéronautique, à l’inverse il y avait par exemple le secteur de l’automobile pour le travail intérimaire qui n’a pas été bon compte tenu de ce qui s’est passé notamment en France, est-ce qu’il y a d’autres secteurs aussi, de nouveaux secteurs ou des secteurs sur lesquels vous allez justement peut-être focaliser votre attention ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Nous, nous avons investi sur le tertiaire au sens large, sur les services puisque c’est vrai que l’industrie, en dehors de l’aéronautique, subit des à-coups plus fortement que le tertiaire finalement, donc nous avons surtout investi sur le secteur tertiaire et les services.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc où là il y a une tendance de fond avec des besoins particuliers ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Il y a une bonne résistance quelle que soit la période, il n’y a pas ces à-coups que nous vivons sur certaines industries.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de la tendance justement, est-ce que finalement le marché qui était, on l’a dit, difficile pour vous marché du travail intérimaire en 2012 globalement, 2013 on est un peu, pour l’instant en tout cas, sur le même style de tendance ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Le creux maximum était en octobre, donc depuis c’est remonté un peu, cela s’est stabilisé, nous même par exemple sur les deux premiers mois de 2013 en France, qui est encore notre plus gros marché, nous faisons -2,9 % alors que le marché est à -10,5, le marché s’est lui-même stabilisé ces temps-ci.

Web TV www.labourseetlavie.com : Côté des perspectives, qu’est-ce que vous envisagez, vous, justement, sur l’année 2013 ? Là on voyait, à peu près, stabilité du chiffre d’affaires, un peu en baisse à périmètre constant, qu’est-ce que vous envisagez sur l’ensemble de l’année ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Nous sommes volontaristes et ambitieux, on envisage une croissance cette année, y compris à périmètre constant, donc on pense à un rebond dès le second semestre à travers tous nos marchés d’ailleurs où on aura, on espère, le fruit de tous les efforts consentis l’année dernière en création d’agences, d’open center, je l’ai dit, et l’investissement dans certains secteurs, l’aéronautique principalement, et parfois selon les pays des secteurs spécifiques.

Web TV www.labourseetlavie.com : Qu’est-ce que vous dites aux investisseurs ? Vous en avez rencontré un certain nombre  d’investisseurs qui s’intéressent peut-être davantage à votre société, à ce secteur en général, parce que quand on regarde les valorisations, on pourrait dire que pour l’instant ils sont un peu passés à côté en tout cas des valeurs du secteur, pas que vous, mais des valeurs du secteur ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Les analystes nous soutiennent en tout cas parce qu’ils sont tous à l’achat. Donc il y a quatre analystes qui nous suivent régulièrement, ils sont tous à l’achat, donc avec qui…, il  y avait quand même aussi un contexte favorable, ce qui est la législation européen qui s’est harmonisée, qui est favorable à l’intérim, plus un rebond espéré parce que il y a eu beaucoup de plans sociaux, les entreprises ont quand même une production à assurer qui va conduire à avoir à nouveau recours à l’intérim, qui est notre métier principal. Et puis, bien entendu, comme nous sommes multiservices dans les ressources humaines, pas seulement faire de l’intérim, mais aussi du placement, de la formation, voilà.

Web TV www.labourseetlavie.com : Est-ce que l’intérim justement change l’image même qu’avait traditionnellement l’intérim ? Il est en train de changer, il y a des métiers plus qualifiés ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : Tout à fait, année après année, il y a des métiers plus qualifiés, il y a des cadres de plus en plus, alors ce qui existait déjà dans les pays du Nord il n’y avait pas de fait, mais dans les pays du Sud et j’intègre la France dans les pays du Sud, il y avait peut-être une image un peu moins bonne que dans d’autres secteurs, mais on sent vraiment un changement. Et puis c’est un tremplin pour les jeunes, cela l’a toujours été et cela le reste et cela correspond aussi aux mentalités de vouloir bouger, d’avoir un premier job, de vouloir bouger, donc je pense que l’intérim est totalement adapté au monde actuel.

Web TV www.labourseetlavie.com : On a vu aussi une réflexion sur le type de contrat avec un CDI, ce que l’on appelle un CDI « intérim », est-ce que ce sont des choses effectivement qui peuvent, qui vont se faire dans les prochains  mois peut-être ?

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : On va voir parce que je vous rappelle que c’est en janvier 2013 qu’il y a donc eu très récemment des accords  intersyndicaux, et qui vont conduire, qui vont continuer, les discussions qui continuent et tout cela va aboutir à une loi qui est prévue d’ici mi-juin 2013. Donc dans ce cadre-là, les CDD, les CDD courts seront taxés, donc ce qui est favorable à l’intérim parce que quelque part les CDD sont un concurrent de l’intérim en France parce qu’il y a trois fois plus de CDD que d’intérimaires, donc c’est…  et dans ce contexte-là, notre profession, à travers son syndicat professionnel qui s’appelle le Prisme, a entamé des accords pour aboutir à un CDI intérimaire qui sera à mi-chemin du CDI et du contrat d’intérim actuel, qui peut attirer d’autres professions effectivement ou d’autres niveaux de qualification.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra cela. Merci Yvon Drouet d’avoir fait le point avec nous, donc au Smallcap Event. On rappelle que vous êtes donc le directeur financier de Synergie.

Yvon Drouet, directeur financier de Synergie : C’est moi, je vous remercie.

© www.labourseetlavie.com. Tous droits réservés 18 avril 2013.

Print Friendly, PDF & Email