Interview de Victoire Aubry Directrice Finances Risques Administration Compagnie des Alpes.
Oddo Midcap Forum 2013 : Perspectives de la Compagnie des Alpes (domaines skiables - parcs de loisirs)

14 janvier 2013 12 h 08 min
+ de videos
436
Views

Oddo Midcap Forum 2013 : Perspectives de la Compagnie des Alpes (domaines skiables – parcs de loisirs).

Retour sur la saison de skis 2012/2013, l’actualité du groupe, également les projets à l’international du côté du Musée Grévin qui s’exporte.

Victoire Aubry Directrice Finances Risques Administration Compagnie des Alpes nous détaille la stratégie de l’entreprise et ses perspectives pour l’ensemble de son exercice 2012/2013.

Web TV www.labourseetlavie.com : Victoire Aubry, bonjour. Vous êtes directrice financière de la Compagnie des Alpes, nous sommes avec vous à Oddo Midcap à Lyon pour le Forum 2013, vous rencontrez des investisseurs, on rappelle que la société, Compagnie des Alpes, est spécialisée dans les domaines skiables et les parcs de loisirs, vous avez déjà publié votre exercice, comment s’était passé l’exercice précédent ? Il y avait une bonne croissance dans vos activités ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Alors, nous avons eu des résultats en effet que l’on peut considérer comme robustes l’année dernière puisque nous affichons une croissance de notre chiffre d’affaires de l’ordre de 4 %, avec une activité certes un petit peu plus soutenue sur les activités des domaines skiables justement où le cœur de saison a été très, très bon cette année avec un élément très positif qui est la croissance de ce que l’on appelle « les journées skieurs » dans notre métier c’est-à-dire l’effet volume, et puis bien évidemment aussi un effet complémentaire sur le chiffre d’affaires, donc bonne activité sur les chiffres d’affaires, sur les parcs de loisirs une très bonne résistance puisque nous avons un taux de croissance de près de 2 % à périmètre comparable, nous sommes à plus de 6 % une fois l’intégration du Futuroscope qui, pour mémoire, je le rappelle, a été acquis au 1er janvier 2011, donc globalement une activité, une performance en termes de chiffre d’affaires qui est jugée robuste et très satisfaisante et en termes de résultats nous avons aussi un résultat qui est en croissance à périmètre comparable, ce que nous estimons comme très satisfaisant, nous avons réussi à maintenir nos marges dans le contexte difficile que nous connaissons aujourd’hui.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, du côté des domaines skiables, on a vu pas mal de neige au début de saison en tout cas, cela s’annonce plutôt bien pour vous dans les stations que vous gérez ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Tout à fait, le début de saison est excellent, nous avons un enneigement qui est arrivé à point nommé en tout début de saison, nous avons eu des très belles journée d’ensoleillement avec des belles vacances d’hiver, un pourcentage d’hébergement très, très satisfaisant, donc nous sommes pour l’instant extrêmement contents et satisfaits de la manière avec laquelle se présente et se profile l’activité dans nos domaines skiables.

Web TV www.labourseetlavie.com : Il y a toujours cette clientèle, notamment anglo-saxonne, qui fait le… ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Bien sûr, la clientèle étrangère est toujours aussi dynamique et attirée par nos stations de la Compagnie des Alpes. Nous sommes en effet sur des niveaux de fréquentations qui sont aujourd’hui très satisfaisants et nous espérons que cela va se poursuivre au moins jusqu’au cœur de la saison car les perspectives sur la toute fin d’exercice vont être un petit peu plus difficiles compte tenu du fait du décalage, vous savez, des vacances scolaires qui sont très tardives à Pâques et qui vont sûrement se traduire par, par contre, un chiffre d’affaires un peu plus à la peine en fin de période. Donc il est pour nous extrêmement positif et très porteur de voir un début de saison qui commence si bien.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, du côté des parcs de loisirs, on connaît notamment le parc Astérix et aussi le musée Grévin qui font partie de vos développements, j’ai vu qu’effectivement le musée Grévin s’exportait à l’international et que vous aviez la volonté de vraiment le développer sur plusieurs pays ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Tout à fait, tout à fait, le musée Grévin constitue une de nos pépites en termes d’activité de parcs de loisirs, c’est un modèle économique extrêmement robuste et performant. Nous souhaitons aujourd’hui le dupliquer, ce concept de musée Grévin, donc dans différents… à travers le monde dans différents pays. L’ouverture de Grévin Montréal est prévu dès l’année prochaine, au cours du premier semestre, et nous devrions pouvoir ouvrir un Grévin à Prague dès 2014, et nous sommes en démarche active pour poursuivre cette croissance, cette duplication de ce modèle rentable qui se fonde sur notre puissante marque Grévin.

Web TV www.labourseetlavie.com : On parlait du parc Astérix, il y a eu des nouvelles attractions qui ont bien fonctionné, donc il y a toujours entre les nouvelles attractions, le prix qui correspond, les dates, aussi bien sûr des questions de météo, parfois la météo peut perturber tout cela, mais régulièrement il y a des investissements à faire ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Ce sont des métiers qui nécessitent bien évidemment des investissements réguliers, l’un de nos grands points de satisfaction cette année, c’est de voir que là où nous avons particulièrement ciblé nos investissements, en particulier sur le parc Astérix avec la nouvelle attraction Osiris qui a remarquablement bien marché et nous espérons vivement que cela perdure l’année prochaine, bien évidemment, donc d’une part sur le parc Astérix mais aussi sur notre marque Walibi que nous avons complètement « rebrandé » comme on dit dans le métier, nous sommes extrêmement satisfaits de voir avec quelle satisfaction l’attractivité de ces parcs a été supérieure cette année puisque nous avons réalisé une performance en matière de chiffre d’affaires bien supérieure à ce qui est constaté sur l’ensemble des parcs de loisirs puisque c’est près de 10 % de croissance du chiffre d’affaires sur le parc Astérix l’année dernière dont nous avons bénéficié grâce à cet investissement majeur d’Osiris.

Web TV www.labourseetlavie.com : Un mot du Dolfinarium où là cela ne s’est pas très bien passé ? qu’est-ce qui… ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Nous avons une petite mauvaise surprise, je pense que c’est purement accidentel, nous avons eu une moins bonne performance, il y a sûrement eu le contre-choc, contre effet de l’orque. Vous savez que ce parc à bénéficier d’un invité d’honneur et surprise, une orque qui s’était échouée sur la plage et donc l’orque est repartie bien évidemment, et donc il y a peut-être eu un petit contrecoup. On a eu une petite mauvaise surprise sur ce parc, c’est vrai, on a souhaité le souligner pour expliquer un petit peu aussi pourquoi le parc Astérix n’a pas davantage porter la croissance de notre business line Parcs de loisirs.

Web TV www.labourseetlavie.com : Du côté de la situation financière, qu’est-ce qu’on peut en dire justement aujourd’hui par rapport aux besoins d’investissement que vous pouvez avoir ou aux opportunités que vous pourriez avoir ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Nous avons une structure financière extrêmement solide, confortée par une restructuration de la dette de l’entreprise il y a maintenant deux ans, qui nous donne un confort extrêmement appréciable, notamment bien sûr dans le respect des covenants bancaires, et par ailleurs, ce que nous pouvons dire c’est qu’aujourd’hui nous avons de belles marges de manœuvre pour pouvoir éventuellement opérer de nouvelles opérations. Ce qui est certain, c’est que ces activités, que ce soit les parcs de loisirs ou les domaines skiables, sont à forte intensité capitalistique, ce qui nécessite des investissements très récurrents et relativement significatifs et qu’il est donc important d’être capable de dégager un niveau de marge satisfaisant chaque année, donc voilà un petit peu la contrainte de notre groupe.

Web TV www.labourseetlavie.com : Alors, vous parlez ponctuellement de nouvelles activités à côté de celles que l’on connaît aujourd’hui, qu’est-ce qu’il pourrait y avoir comme pistes justement pour peut-être avoir des activités moins capitalistiques ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Alors, nouvelles activités, disons plutôt capitalisation sur nos savoir-faire, là où nous ambitionnons de focaliser notre développement, c’est la vente de nos expertises, la vente de nos savoir-faire, en fait la vente « des hommes et des femmes de l’entreprise », en tout cas leurs savoir-faire en matière de gestion et d’exploitation de parcs et de sociétés de remontées mécaniques. Donc c’est aujourd’hui un enjeu très fort pour nous qui permet d’apporter du chiffre d’affaires supplémentaires sans quasiment aucun investissement capitalistique et le savoir-faire de la Compagnie des Alpes rayonne aujourd’hui bien au-delà de nos frontières et la volonté du groupe c’est de capitaliser sur ce savoir-faire qui est en particulier sur les domaines skiables, reconnu de manière mondiale, à un niveau mondial.

Web TV www.labourseetlavie.com : Pour terminer donc les perspectives de ce nouvel exercice avec ce que vous avez souligné sur la partie domaine skiable avec cette saison un peu trop tardive pour les amateurs de ski, qu’est-ce que vous dites aujourd’hui aux investisseurs sur la visibilité que vous avez ?

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes :  Écoutez, l’année commence de manière quand même assez positive sur l’une de nos principales business line qui est donc l’activité des domaines skiables. Sur les parcs de loisirs il est clairement un petit peu trop tôt pour avoir un sentiment un petit peu affirmé aujourd’hui de ce que va être l’année, mais nous sommes très confiants et confiants notamment dans notre capacité, la pertinence de nos choix d’investissement et notre capacité à faire vivre le contenu et notre produit et l’attractivité de nos parcs et de nos stations.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra cela, merci d’avoir fait le point avec nous, victoire Aubry, on rappelle que vous êtes donc la directrice financière de la compagnie des Alpes.

Victoire Aubry, Directrice des Finances de la Compagnie des Alpes : Je vous en prie, merci beaucoup.

© Tous droits réservés Web Tv www.labourseetlavie.com 14 janvier 2013

Print Friendly, PDF & Email