Interview Jean-Maurice Fritsch Co-Président Osiatis.
Rapprochement Econocom - Osiatis : stratégie du nouveau groupe de conseil

11 octobre 2013 8 h 53 min
+ de videos
236
Views
Loading the player...

Rapprochement Econocom – Osiatis : stratégie du nouveau groupe de conseil

Cette opération dans le secteur des services informatiques donne à l’ensemble Econocom – Osiatis un nouveau profil.

Nous en parlons ainsi que des marchés avec Jean-Maurice Fritsch Co-Président Osiatis.

 

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Maurice Fritsch, bonjour. Vous êtes le co-président de Osiatis et on va parler aujourd’hui avec vous d’une opération importante puisque le groupe Econocom a racheté le groupe Osiatis, donc pour former un nouveau groupe plus important dans ce domaine des services informatiques, on va voir avec vous ce que cela amène comme nouveauté pour l’ensemble. On va dire peut-être pour commencer, rappeler un peu le contexte, ce marché, votre marché, vous étiez sur la partie infrastructure du marché des services, il en est où aujourd’hui ce marché ?

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Le marché, la partie sur laquelle nous sommes qui est plutôt de l’exploitation de systèmes d’information continue de fonctionner. Alors, je ne peux pas vous dire que l’on passe au travers de la crise sans dommage, on sera encore en croissance cette année, mais forcément avec des taux moins élevés. La partie business est toujours là, il y a toujours de la demande, mais c’est sûr que, par contre, sur la partie projet, on sent un attentisme des clients, un manque aussi probablement de visibilité parce que on a un petit peu de mal à anticiper parce que l’on ne sait pas très bien dans trois mois ou dans six mois si cela va repartir, si cela ne va pas repartir, voilà, par contre l’activité est là.

Web TV www.labourseetlavie.com : Donc quelque part on a toujours ces mêmes questionnements du côté des clients par rapport à leur environnement, par rapport à un certain nombre de questions économiques, et donc peut-être de l’attentisme, peut-être un peu de retard sur ces projets sur cette année ?

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Oui, probablement des projets qui sont déportés, une volonté de ne faire des projets que quand ils apportent quelque chose à très court terme, et puis aussi peut-être un peu plus de fragilité de certains clients en termes financiers ou économiques qui font que certains clients coupent les budgets.

Web TV www.labourseetlavie.com : Je parlais de cette opération Econocom Osiatis, qu’est-ce qu’elle apporte fondamentalement d’après vous ? Ce regroupement, qu’est-ce qu’il apporte fondamentalement ?

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Tout d’abord c’est une opération amicale. Donc, Econocom nous a approché. Il est clair qu’aujourd’hui on est dans un segment de marché où il y a plutôt tendance à la consolidation, il y a plutôt tendance à une demande des clients de massification, donc l’intérêt de l’opération pour nous est évident. On rentre dans un groupe, et avec eux, on va faire à peu près 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, nous en faisions environ 350, donc c’est un changement de dimension important, donc un accès plus facile aux grands comptes et un marché aussi plus international puisqu’ils sont plus implantés que nous à l’international et ils complètent bien aussi notre présence à l’international. Et puis je pense que pour eux, cela leur permet aussi de renforcer leur activité services, et par conséquent, d’avoir là aussi un intérêt bien sûr à l’opération, sinon ils ne l’auraient pas faite. Mais pour nous, il est clair que, à la fois, la taille, la puissance de feu d’un plus grand groupe, le spectre aussi d’activités qui s’élargit, des compétences probablement complémentaires, même si il y en a un certain nombre qui sont un peu similaires, mais qui vont se renforcer, et puis une présence à l’international accrue, ça ce sont des gros atouts pour nous.

Web TV www.labourseetlavie.com : Effectivement, on dit toujours dans les services informatiques de toute façon il n’y a pas de… l’hostilité n’est pas possible puisque ce sont d’abord les hommes et les femmes de ces entreprises-là, il faut qu’il y ait un accord sur le fond ?

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : L’hostilité est difficile, elle n’est pas impossible, on a vu quelques cas où cela se… mais enfin elle est compliquée dans une société de services parce que évidemment les collaborateurs de cette société constituent l’essentiel de son patrimoine, donc forcément il faut avoir une vision, il faut proposer un objectif, et je pense, c’est ce qu’a fait Econocom et très bien fait Econocom.

Web TV www.labourseetlavie.com : Vous parliez de ce contexte qui n’est pas forcément favorable aux entreprises de services informatiques, est-ce que justement cette addition peut amener, parce que c’est ce que cherchent les investisseurs quelque part en disant « Est-ce que cela peut amener des synergies rapidement ? Est-ce que cela peut amener une amélioration des marges aussi d’ailleurs ? », voilà, ces sujets de financiers finalement.

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Osiatis est à un niveau de marge qui est déjà relativement élevé et qui je pense est dans le haut de la fourchette de ses confrères, donc déjà, nous, nous allons poursuivre cette voie et essayer encore de l’améliorer. Les activités services d’Econocom, je pense, nous pouvons encore progresser, et puis là pour le coup, il peut y avoir des effets de synergie qui permettent d’améliorer le résultat de l’ensemble assez rapidement, en tout cas je l’espère. Et, bien sûr, après il peut y avoir des synergies métiers. Nous avons une vision assez commune de l’évolution du marché et de l’approche un peu différente aujourd’hui qu’il y a sur ce marché, et plus uniquement en termes de services informatiques, comme on le pensait il y a encore peu de temps, mais plutôt dans ce que l’on appelle l’ère du digital ou du numérique où il y a un ensemble de choses qui sont fusionnées, et donc un éclatement un peu de la sphère purement informatique.

Web TV www.labourseetlavie.com : Quelque part, Econocom Osiatis, comme d’autres groupes, sont obligés en ce moment de revoir, de se réorganiser en quelque sorte, dans le bon sens du terme, pour répondre à de nouveaux marchés, de nouvelles demandes et de nouveaux sujets de technologie. On a parlé plusieurs fois ensemble du cloud par exemple, ce fameux nuage informatique, qui change la donne et de la mobilité.

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Oui, alors Econocom était assez précurseur, est d’ailleurs assez précurseur puisque il parle déjà depuis un certain temps de l’ère du digital, des smart objects, des solutions, des smart solutions qui sont en fait liées à cela. Le cloud est une composante et effectivement une façon de fonctionner qui va permettre aussi de rentrer dans cette ère du digital. Donc le mariage se passe bien entre leur vision, nous, ce que nous avons commencé à développer, et au contraire on pense qu’ensemble on peut accélérer les choses.

Web TV www.labourseetlavie.com : Bien entendu, quand il y a ce type de fusion, on sait qu’il y en a qui ne fonctionne pas, quelles seraient, je dirais, les principales raisons que cela fonctionne bien justement si on se met du côté positif en disant « pourquoi cela peut bien fonctionner ? »

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Je pense que l’on est complémentaire, au sens où l’on s’apporte chacun quelque chose, et ça c’est très important dans la réussite d’une opération. Je crois énormément dans tout à l’équilibre, et je pense que… et je les en remercie, Econocom a une capacité d’accueil et une capacité de partager les choses extrêmement forte, et ça c’est une grande qualité, je pense, pour une réussite d’une opération. Après, sur un plan plus technique ou stratégique, je vous l’ai dit tout à l’heure, je pense que la complémentarité… on pouvait continuer, mais je pense que cela nous donne une nouvelle dimension et c’est une nouvelle aventure, et une nouvelle aventure pour les équipes et pour des équipes de services, c’est toujours passionnant. Donc à nous de convaincre et à nous d’être bon pour convaincre les équipes dans ce sens, mais je pense que c’est un des vecteurs principaux de la réussite. Après, quand nous aurons cette dynamique, les clients seront convaincus aussi du bien-fondé de notre vision, et à partir de ce moment-là, je pense que l’opération sera réussie.

Web TV www.labourseetlavie.com : On suivra cela. Merci d’avoir fait le point avec nous Jean-Maurice Fritsch, on rappelle que vous êtes donc le coprésident d’Osiatis, et donc vous gérez cette partie service importante du futur au groupe Econocom Osiatis, on n’a pas parlé d’un futur nom, on verra cela plus tard.

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Oui, on verra cela plus tard, mais je pense que l’on est en train de préparer des choses tout à fait sympathiques.

Web TV www.labourseetlavie.com : Merci d’avoir fait le point avec nous.

Jean-Maurice Fritsch, Co-Président de Osiatis : Merci.

 

Print Friendly, PDF & Email